Shihan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shihan (師範) est un titre japonais, souvent utilisé dans le budō. Il signifie « professeur » ou « modèle ».

Aïkido[modifier | modifier le code]

Au sein de l'Aikikai de Tokyo, un professeur japonais devient automatiquement shihan à partir du 6e dan. Pour les occidentaux, à ce niveau s'ajoute l'obtention d'un certificat délivré par l'Aikikai. Quelques pratiquants européens l'ont reçu, tels que Michel Benard, Christian Tissier, Michel Bécart, Frank Noël, Bernard Palmier, Patrick Bénézi, Henri Avril, Daniel Jean Pierre, les belges Dany Leclerre (7e Dan), Louis Van Thieghem (6e Dan) et l'espagnol Tomás Sánchez Díaz (des mains de Yoshimitsu Yamada Senseï) À titre posthume, Jean Yves Le Vourc'h a été désigné Shihan. Son frère, Robert Le Vourc'h est désormais "Shihan", ainsi que Jacques Bonemaison (7e Dan) et Aziz Belhassane (6e Dan).

Au sein de Dai Nippon Butoku Kai, organisation officielle représentant le gouvernement japonais et parrainé par la famille impériale, le titre de shihan s'obtient à partir du 6ème dan pour les Budos modernes comme l'Aïkido.

JuJutsu traditionnel de l'école KoKoDo[modifier | modifier le code]

Au sein du KoKoDo JuJutsu, ce titre s'obtient automatiquement à partir du 5ème dan.

Article connexe[modifier | modifier le code]