Shichi-go-san

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Petites japonaises habillées pour le Shichi-go-san.

Shichi-go-san (七五三?, littéralement « sept-cinq-trois ») est l'une des trois fêtes qui célèbrent les enfants. C’est un rite de passage traditionnel au Japon célébrant les enfants de trois ans, les garçons de cinq ans et les filles de sept ans, tenu annuellement le 15 novembre. Le Shichi-go-san n’est pas un jour chômé et se déroule traditionnellement le week-end le plus proche du 15 novembre.

Histoire[modifier | modifier le code]

On dit que Shichi-go-san trouve son origine à la période Heian parmi les nobles de la cour qui célébraient le passage de leurs enfants dans l'enfance moyenne. Les âges de trois, cinq et sept ont un lien avec la numérologie japonaise. En effet, selon la numérologie japonaise, les chiffres impairs portent bonheur. La coutume de célébrer cette fête au quinzième du mois date de la période Kamakura[1].

Avec le temps, cette tradition a été adoptée par la classe des samouraïs qui y ont ajouté quelques rites. À l'âge de trois ans la coutume exigeait de raser la tête en ne laissant que le haut du crane. Les garçons de cinq ans pouvaient porter le hakama pour la première fois, alors que les filles de sept ans remplaçaient les cordes simples qu'elles avaient l'habitude d'utiliser pour attacher leur kimono avec la ceinture traditionnelle. À la période Meiji, la pratique a été adoptée par le peuple, depuis un nouveau rite a été ajouté : celui de se rendre avec ses enfants dans un sanctuaire shinto.

Pratiques[modifier | modifier le code]

La tradition a changé un peu depuis la période Meiji. Le rituel concernant les cheveux a été abandonné, les garçons qui sont âgés de trois ou cinq ans et les filles âgées de trois ou sept ans sont toujours habillés de kimono, pour les visites aux sanctuaires. Il est d'usage que les filles âgées de trois ans portent le hifu (被布?, veste rembourrée) avec leur kimono, elles sont coiffées les cheveux relevés en chignon et décorés de peignes ou de fleurs. Les garçons portent le hakama et le haori (羽織?, veste tombant sur le hakama). Rarement, certains enfants portent des vêtements occidentaux. La photographie bien que n'existant pas au début de cette fête, sacralise aujourd'hui ce moment unique qui fait la fierté de la famille qui l'exposera princièrement dans la maison.

Chitose ame[modifier | modifier le code]

Chitose Ame.

Les chitose ame (千歳飴?, littéralement « sucrerie de mille ans ») sont données aux enfants. Chitose ame est un bonbon long, mince et de couleurs rouge et blanche, qui symbolise une croissance et une longévité saines. Il est donné dans un sac sur lequel sont dessinés une grue et une tortue, animaux symbolisant pour les japonais la longévité. Chitose ame est enveloppé dans un film clair et mince de papier de riz qui ressemble au plastique. Le papier est comestible et source d’une grande joie pour des enfants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. GoJapanGo: Shichi-Go-San, retrieved November 16, 2005

Voir aussi[modifier | modifier le code]