Shibata Katsuie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Katsuie Shibata

Shibata Katsuie (柴田勝家, Shibata Katsuie, 1522 - 1583), était un commandant samouraï de l'époque Sengoku (XIVe siècle) qui a servi sous les ordres d'Oda Nobunaga.

Son histoire[modifier | modifier le code]

Il fut sous les ordres de Oda Nobukatsu (Oda Nobuyuki), frère de Oda Nobunaga. En 1556 après sa défaite à Ino lors de sa tentative de coup d'État, il rejoint Oda Nobunaga et devient un de ses plus fidèle général[1].

En 1575, après avoir pris le contrôle de la province d'Echizen, il reçut le château de Kitanosho (Hokujō). Il fut alors envoyé au combat pour conquérir la région de Hokuriku. Après le contrôle de Kaga et de Noto, il a commencé une campagne contre la province Etchu en 1581. Lors d'une réunion dans Kiyosu pour déterminer le successeur à Nobunaga, il a soutenu Oda Nobutaka, le troisième fils, pour qui Katsuie Shibata avait effectué le rituel de genpuku.

Le plus remarquable exploit militaire de Shibata eut lieu en 1570, lors du siège du château Chokoji, situé dans la province d'Omi, où Shibata lutta avec seulement 400 samouraïs contre l'armée du clan Rokkaku forte de 4000 hommes. Le général adverse, Rokkaku Yoshikata, parvint à couper l'approvisionnement en eau des assiégés et attendit que leurs réserves s'épuisent et que les hommes s'affaiblissent pour lancer une attaque frontale. Mais refusant de se laisser faire, Shibata Katsuie assembla ses hommes et brisa les jarres restantes, déclarant qu'en tant que samouraï, ils devaient préférer une mort rapide par les armes plutôt qu'une mort lente par déshydratation... un stratagème classique de la théorie militaire chinois, très en vogue auprès des samouraïs à l'époque Sengoku, ayant pour but de faire comprendre aux troupes qu'il n'y a pas de retour possible : la victoire ou la mort. Et les samouraïs de Katsuie reçurent parfaitement le message, puisque sous son commandement direct, lancèrent une sortie désespérée. Leur dernier carré fût si féroce que l'armée Rokkaku, bien que dix fois plus nombreuse, s'en trouva démoralisée et battit en retraite !

Il s'est allié avec Oda Nobutaka et Takigawa Kazumasu pour lutter contre Hideyoshi. Cependant, son domaine serait isolé en hiver par d'importantes chutes de neige et ceci limita sa capacité. Ses deux alliés ont été détruits tandis qu'il luttait contre les Uesugi. Ses forces, sous le commandement de Sakuma Morimasa, ont assiégé Nakagawa Kiyohide à la bataille de Shizugatake. Les ordres de Shibata seront ignorés par Sakuma. Il se retira au château de Kitanoshō avec une armée décimée. Il n'eut d'autre choix que de mettre le feu au château et de pratiquer seppuku.

Dans les jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Son charisme exceptionnel a fait de lui un personnage très apprécié dans l'univers du jeu vidéo. Il apparait ainsi dans Kessen 3 (par Koei en tant que général jouable et dans Samourai Warriors 2. On le retrouve également dans Sengoku Rance d'Alice Soft et Sengoku Basara 4 de Capcom

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Paterson - Oda Nobunaga : The Battle of Okehazama -page 32.