Sherlock Holmes : Le Mystère de la momie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sherlock Holmes
Le Mystère de la Momie
Image illustrative de l'article Sherlock Holmes : Le Mystère de la momie

Éditeur Wanadoo Éditions
Développeur Frogwares

Date de sortie PC :
Icons-flag-fr.png 12 novembre 2002

Nintendo DS :
Icons-flag-fr.png 23 avril 2009
Genre Jeu d'aventure
Mode de jeu Solo
Plate-forme PC, Nintendo DS
Média 1 CD, cartouche
Langue Français
Contrôle Souris

Évaluation PEGI : 3 ans et +

Sherlock Holmes : Le Mystère de la momie est un jeu vidéo d'aventure pour PC sorti le 12 novembre 2002 en France, développé par Frogwares. En France, le jeu a été édité par Wanadoo Éditions. Le jeu a été porté sur Nintendo DS en 2009.

C'est le tout premier jeu de la série Sherlock Holmes développé par Frogwares, le jeu est donc fréquemment nommé Sherlock Holmes 1.

Ce jeu a globalement été un succès commercial sur PC[1]. Le portage sur Nintendo DS s'est vendu dans le monde entier à environ 370 000 exemplaires selon le site gamrReview, dont les statistiques sont cependant souvent sujettes à caution[2].

Trame[modifier | modifier le code]

Sherlock Holmes, en route vers le manoir, lisant la lettre d'Élisabeth Montcalfe.

L'intrigue se déroule à Londres en 1899. Lord Montcalfe, un éminent archéologue, a été retrouvé mort brûlé vif quelques années auparavant. Si Scotland Yard pense à un suicide par le feu, sa fille Élisabeth Montcalfe envisage une autre hypothèse, et contacte son cousin Sherlock Holmes pour lui demander d'enquêter sur cette affaire. Le Docteur Watson est en vacances et Holmes se rend donc seul au manoir Montcalfe. Le grand détective doit user de toute sa perspicacité pour tenter d'élucider cette mort mystérieuse et résoudre les énigmes du manoir où se déroulent des évènements surnaturels.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

L'une des premières scènes du jeu. On y voit ici le curseur « main ». Le système de point and click est au cœur du gameplay.

Le joueur évolue dans des décors réalisés en 3D précalculée : il incarne le personnage qu'il contrôle (on parle de vision subjective, ou de « vue à la première personne »), et peut tourner sur lui-même avec une vision à 360° en regardant librement vers le haut et vers le bas. Une impression de jeu en 3D est ainsi créée, bien que d'un point de vue technique, il ne s'agisse pas de véritable calcul 3D pour l'ordinateur ou la console. Les déplacements du joueur dans son environnement se font selon le système de point and click n'utilisant que la souris, très répandu dans le jeu d'aventure : lorsque le joueur a la possibilité d'avancer dans le décor, le curseur se transforme en flèche ; en cliquant, le joueur se retrouve instantanément à un point du décor vers lequel il a cliqué. Ainsi, le joueur ne peut pas avancer complètement librement dans l'environnement du jeu : il ne peut atteindre que des endroits prédéfinis d'où il dispose d'une vision à 360° sur l'espace qui l'entoure.

Les interactions avec les objets du décor et les personnages se font elles aussi par le système du point and click : le joueur observe les décors en bougeant sa souris à la recherche de zones d'interactions. Lorsqu'un objet peut être récupéré ou actionné, le curseur change de forme. Il suffit dans tous les cas de cliquer sur ces zones pour réaliser une interaction. Le joueur dispose d'un inventaire, lieu de stockage virtuel de divers objets qu'il peut ramasser au cours du jeu, et qu'il pourra utiliser par la suite. Si certains objets servent par la suite à interagir avec d'autres éléments du décor, les lettres et autres messages participent quant à eux à la dimension narrative du jeu : c'est par leur biais que le joueur peut mieux saisir les détails de l'intrigue du jeu.

Comme dans la plupart des jeux d'aventure, le scénario du jeu est linéaire : pour avancer dans l'intrigue, le joueur doit nécessairement faire un certain nombre d'actions dans un ordre prédéfini qui lui permettront de progresser.

Le jeu contient plusieurs situations pouvant aboutir à un « game over », ainsi que des séquences en temps limité. Le joueur peut sauvegarder sa partie à tout moment pour la reprendre ultérieurement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Waël Amr le 30/09/08, question 4
  2. (en) Sherlock Holmes: The Mystery of the Mummy (DS), gamrReview