Shelly Glover

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shelly Glover
Image illustrative de l'article Shelly Glover
Fonctions
Députée de Saint-Boniface
En fonction depuis le 14 octobre 2008
Prédécesseur Raymond Simard
Biographie
Date de naissance 2 janvier 1967 (48 ans)
Lieu de naissance Saskatoon, Saskatchewan
Parti politique Parti conservateur du Canada
Profession Policière

Shelly Glover, née le 2 janvier 1967 à Saskatoon en Saskatchewan, est une politicienne canadienne. Elle est actuellement députée de la circonscription de Saint-Boniface au Manitoba sous les couleurs du Parti conservateur du Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Shelly Glover a gagné les élections générales de 2008 en battant le député libéral sortant Raymond Simard par un peu plus de 11 % des voix. Elle était policière à la ville de Winnipeg et est présentement en absence prolongée du fait de son élection. À ce titre, elle intervient régulièrement sur les sujets portant sur la loi et l'ordre. Shelly Glover était favorable à l'abolition du registre canadien des armes à feu, chose faite le 5 avril 2013.

Depuis le 7 novembre 2008, elle est secrétaire parlementaire aux langues officielles, en plus d'être membre du comité permanent des langues officielles. Le 27 mai 2009, elle a voté contre le projet de loi C-232 d'un vice-président de ce comité, Yvon Godin, qui visait à faire du bilinguisme un critère de sélection à la Cour suprême du Canada[1]. Le gouvernement considéra que l'exigence « nuirait à la représentation régionale à la cour » et qu'« il n'est pas nécessaire de prendre le risque d'écarter le principe du mérite par égard pour le bilinguisme. » Il souleva aussi que les communications à la Cour suprême sont bilingues en tout temps[2].

Le bureau de Shelly Glover a admis en juillet 2014 avoir supprimé des informations « incorrectes et mal sourcées » sur l'article de la ministre dans l'édition anglaise de Wikipédia. Le retrait portait sur une controverse entourant les dépenses de campagne de Shelly Glover[3]. Cet incident s'inscrit dans une action qui semble concertée au sein du caucus conservateur[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]