Sheikh Hasina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sheikh Hasina Wajed)
Aller à : navigation, rechercher
Sheikh Hasina
শেখ হাসিনা
Sheikh Hasina, en 2009.
Sheikh Hasina, en 2009.
Fonctions
17e Première ministre bangladaise
En fonction depuis le
(&&&&&&&&&&&019315 ans, 3 mois et 15 jours)
Président Zillur Rahman
Abdul Hamid (intérim)
Prédécesseur Fakhruddin Ahmed
12e Première ministre bangladaise

(&&&&&&&&&&&018485 ans, 0 mois et 22 jours)
Président Abdur Rahman Biswas
Shahabuddin Ahmed
Prédécesseur Mohammad Habibur Rahman
Successeur Latifur Rahman
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Gopalganj
(Pakistan oriental)
Nationalité bangladaise
Parti politique Ligue Awami
Conjoint M. A. Wazed Miah (décédé en 2008)
Enfant(s) Sajeeb Wazed Joy
Saima Wazed Hossain Putul
Religion Islam sunnite

Sheikh Hasina
Premiers ministres bangladais

Sheikh Hasina (bengali : শেখ হাসিনা ), née le à Gopalganj (Pakistan oriental), est une femme politique bangladaise, Première ministre de 1996 à 2001 puis de nouveau à partir du 6 janvier 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du dirigeant nationaliste Mujibur Rahman, premier président de la République tué lors du coup d'État de 1975, Sheikha Hasina est présidente de la Ligue Awami depuis 1981. C'est la veuve du physicien nucléaire M. A. Wazed Miah.

Formée à la politique lorsqu'elle est étudiante, Hasina, alors au Government Intermediate College, est élue vice-présidente du syndicat des étudiants du collège durant l'année universitaire 1966-1967.

En 1991, elle devient le leader de l'opposition après les premières élections démocratiques remportées par le parti rival, le PNB. En 1996, elle gagne les législatives et devient Première ministre pendant cinq ans.

À nouveau dans l'opposition après sa défaite aux élections générales de 2001, elle est arrêtée le 16 juillet 2007 par le gouvernement intérimaire dans le cadre de sa politique contre la corruption. Elle est accusée d'extorsion de fonds et de complicité de meurtres. Le 30 juillet, la Haute Cour de Dhaka suspend le procès et ordonne sa libération sous caution.

Le , elle est inculpée par un tribunal spécial pour extorsion de fonds concernant l'attribution d'un contrat pour la construction d'une centrale électrique en 1997. Le 6 février, cependant, la Haute Cour arrête le procès affirmant qu'elle ne peut pas être poursuivie en vertu des lois d'urgence concernant les crimes commis avant l'imposition de l'état d'urgence.

Le 11 juin, elle est à nouveau libérée et le 12 quitte le Bangladesh pour les États-Unis afin de recevoir un traitement pour une déficience auditive, des yeux et des problèmes de pression artérielle élevée.

Le 6 novembre, elle rentre au pays en vue des élections législatives du 29 décembre, qu'elle remporte largement avec 233 sièges contre 30 au Parti nationaliste du Bangladesh de sa rivale, l'ancienne Première ministre Khaleda Zia. Elle entre en fonction le 6 janvier 2009, succédant au chef du gouvernement intérimaire Fakhruddin Ahmed.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en)Honorary Doctorates,Prize and Awards, Waseda University, consulté sur www.waseda.jp le 19 septembre 2012