She Bop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

She Bop

Single par Cyndi Lauper
extrait de l'album She's So Unusual
Face A She Bop
Face B Witness
Sortie 2 juillet 1984
Enregistré 1983
Durée 3:38
Genre New Wave, Pop rock
Format Disque vinyle
Auteur Cyndi Lauper, Stephen Broughton Lunt, Gary Corbett, Rick Chertoff
Producteur Rick Chertoff
Label Epic Records

Singles par Cyndi Lauper

Pistes de She's So Unusual

She Bop est le troisième single solo de l'artiste américaine Cyndi Lauper pour son premier album She's So Unusual et sort sous le label Epic Records le 17 février 1984. Elle est écrite par Cyndi Lauper, Stephen Broughton Lunt, Gary Corbett et Rick Chertoff qui en est aussi le producteur. Les paroles traitent de la masturbation féminine.

She Bop n'aura pas la même popularité que les deux singles précédents. Elle est cependant un succès commercial en Amérique du Nord et en Océanie mais l'est beaucoup moins en Europe. Il atteint le top 5 du Billboard Hot 100, de l'Autriche et du Canada ainsi que le top 10 en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Suisse.

Quelque temps après sa sortie, She Bop est le sujet d'une polémique concernant les paroles de la chanson. Tipper Gore, fondatrice du Parents Music Resource Center (PMRC), l'inclut dans la liste « Filthy Fifteen » qui recense les quinze chansons déconseillées aux mineurs.

Genèse[modifier | modifier le code]

Après la séparation de son groupe (Blue Angel) et une période de repos, Cyndi Lauper trouve une autre direction musicale et décide de continuer dans une carrière solo[1],[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques de la presse[modifier | modifier le code]

She Bop reçoit généralement de bonnes critiques. Kevin East de Sensible Sound estime que la chanson est « un hymne de l'auto-érotisme[3] », dans la même idée, Sal Cinquemani de Slant Magazine dit que She Bop est « ode ironique à la masturbation[4] ». Stephen Thomas Erlewine de Allmusic trouve que la chanson fait partie du meilleur de l'album[5]. Il ajoute également que cette partie est « tellement forte qu'elle rend les pistes restantes - toutes agréables mais plutôt prosaïques - charmantes par leur association avec des chansons aussi brillamment vivantes » et qu'elle est « étonnante dans son uniformité »[5]. Steve Peake de About.com la met dans son top 8 des meilleures chansons de Cyndi Lauper « non pas parce qu'elle est imaginative et provocative mais parce qu'elle montre une nouvelle facette de Lauper, un style vocal décalé ». Il ajoute que « le groove du synthé est le meilleur de la décennie ». Il remarque cependant qu'il « envisageait de ne pas la mettre dans sa liste après avoir déterminé que le seul traitement du sujet tabou de la masturbation féminine n'en fait pas un indispensable[6] ».

Succès dans les classements[modifier | modifier le code]

Après sa sortie, She Bop entre dans le Billboard Hot 100 dans la semaine du 21 juillet 1984 à la 52e place[7]. Après sept semaines, elle atteint la troisième place[8] et conserve cette position pendant deux semaines[9]. Au total, sa présence a duré dix-huit semaines[8]. Elle entre également dans le classement Hot Dance Music/Club Play et atteint la dixième place[10]. Le 17 avril 1989, She Bop est certifiée disque d'or par la Recording Industry Association of America pour la vente de 500 000 d'exemplaires[11]. Au Canada, la chanson entre le 28 juillet 1984 dans le classement RPM à la 44e place[12]. Le 22 septembre 1984, elle arrive à la troisième place[13] et la garde pendant deux semaines[14]. Elle ne ressort du classement que le 2 février 1985 soit un total de vingt-sept semaines[15]. Le single est certifié disque d'or par la Canadian Recording Industry Association pour la vente de 10 000 exemplaires[16].

She Bop rencontre moins de succès en Europe. Au Royaume-Uni, la chanson entre dans le UK Singles Chart le 25 août 1984 à la 84e place puis atteint la 46e place et reste, au total, six semaines dans le classement[17]. Elle atteint le top 10 en Autriche[18], Nouvelle-Zélande[19] et Suisse[20]. En Belgique[21] et en Allemagne[22], elle se situe dans le top 30 alors qu'en France et aux Pays-Bas, elle n'atteint que les 34e[23] et 41e[24] places respectivement. En Australie, elle atteint le top 10 en culminant à la sixième place[25].

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Interprétations scéniques[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

La chanteuse japonaise, Nana Kitade, la reprise pour son album Bondage en 2009.

Postérité[modifier | modifier le code]

En 1985, la chanson est le sujet d'attention de plusieurs médias, depuis que le groupe Parents Music Resource Center (PMRC) l'a incluse dans la liste « Filthy Fifteen », pour l'apparence sexuelle des paroles. Ce groupe fait pression aux industries musicale pour afficher des messages d'attention afin de prévenir les consommateurs de leurs paroles. La chanson reçoit la note X pour le contenu des paroles faisant référence au sexe. La campagne rencontre finalement un grand succès et conduit à la création du logo Parental advisory[26].

Versions[modifier | modifier le code]

  • Single 45 tours[23]
  1. She Bop - 3:38
  2. Witness - 3:38

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Écriture - Cyndi Lauper, G. Corbett, Rick Chertoff et Stephen Lunt
  • Production - Rick Chertoff et Lennie Petze
  • Mixage - Lennie Petze, Cyndi Lauper et Walter Turbitt

Source [27]:

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

Pays Meilleure
position
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 6[28]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 19[22]
Drapeau de l'Australie Australie 6[25]
Drapeau de l'Autriche Autriche 5[18]
Drapeau de la Belgique Belgique 26[21]
Drapeau du Canada Canada 3[13]
Drapeau de la France France 34[23]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 6[19]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 46[17]
Drapeau de la Suisse Suisse 10[20]
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot 100 3[8]
Drapeau des États-Unis États-Unis Hot Dance/Club Songs 10[10]

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification
Drapeau du Canada Canada Disque d'or Or[16]
Drapeau des États-Unis États-Unis Disque d'or Or[11]

Compléments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lisa A. Lewis 1991, p. 87
  2. Christopher Feldman 2000, p. 190
  3. (en) Kevin East, « Carousel Corner », sur Sensible Sound,‎ 20 juin 1987 (consulté le 30 juin 2010)
  4. (en) Sal Cinquemani, « Slant Magazine Music Review: Cyndi Lauper: She's So Unusual », sur Slant Magazine,‎ 9 septembre 2003 (consulté le 1er juillet 2010)
  5. a et b (en) Stephen Thomas Erlewine, « She's So Unusual > Overview », sur Allmusic (consulté le 1er juillet 2010)
  6. (en) Steve Peake, « Top 8 Cyndi Lauper Songs of '80s », sur About.com (consulté le 1er juillet 2010)
  7. (en) « The Billboard Hot 100 - Week of July 21, 1984 », sur Billboard (consulté le 20 juin 2010)
  8. a, b et c (en) « The Billboard Hot 100 - Week of September 08, 1984 », sur Billboard (consulté le 20 juin 2010)
  9. (en) « The Billboard Hot 100 - Week of September 22, 1984 », sur Billboard (consulté le 20 juin 2010)
  10. a et b (en) « The Billboard Hot Dance/Club Play Songs - Week of September 15, 1984 », sur Billboard (consulté le 20 juin 2010)
  11. a et b (en) « Searchable Database » (consulté le 20 juin 2010)
  12. (en) « Top Singles - Volume 40, No. 20, July 21 1984 », sur RPM (consulté le 20 juin 2010)
  13. a et b (en) « Top Singles - Volume 42, No. 3, September 22 1984 », sur RPM (consulté le 20 juin 2010)
  14. (en) « Top Singles - Volume 42, No. 4, September 29 1984 », sur RPM (consulté le 20 juin 2010)
  15. (en) « Top Singles - Volume 41, No. 21, February 02 1985 », sur RPM (consulté le 20 juin 2010)
  16. a et b (en) Lauper&sl=&smt=0&sat=-1&ssb=Artist&ssdir=ascending « Canadian CRIA searchable certification database », sur Canadian Recording Industry Association (consulté le 1 février 2012)
  17. a et b (en) « Chart Stats - Cyndi Lauper - She Bop », sur Official Charts Company (consulté le 20 juin 2010)
  18. a et b (de) « Cyndi Lauper - She Bop (Song) », sur Ö3 Austria Top 40 (consulté le 20 juin 2010)
  19. a et b (en) « Cyndi Lauper - She Bop (Song) », sur Recording Industry Association of New Zealand (consulté le 20 juin 2010)
  20. a et b (de) « Cyndi Lauper - She Bop (Song) », sur Classements musicaux en Suisse (consulté le 20 juin 2010)
  21. a et b (nl) « Cyndi Lauper - She Bop - Détails de la chanson », sur VRT Top 30 (consulté le 20 juin 2010)
  22. a et b (de) « Chartverfolgung - She Bop », sur Media Control Charts (consulté le 20 juin 2010)
  23. a, b et c « Cyndi Lauper - She Bop (Chanson) », sur Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 20 juin 2010)
  24. (nl) « Cyndi Lauper - She Bop (Nummer) », sur Dutch Top 40 (consulté le 20 juin 2010)
  25. a et b (en) David Kent, Australian Chart Book 1970-1992, St Ives, Australian Chart Book,‎ 1993 (ISBN 978-0-646-11917-5, OCLC 38338297)
  26. Julien Demets, « Le sticker "Parental advisory" a 25 ans », sur Le Figaro Scope,‎ 10 mai 2010 (consulté le 15 mars 2014)
  27. Cyndi Lauper (1983) She Bop. Portrait
  28. (en) « South African Rock Lists Website SA Charts 1969 – 1989 Acts (L) », sur Rock.co.za, John Samson (consulté le 23 décembre 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Christopher Feldman, Billboard book of number 2 singles, Watson-Guptill,‎ 2000 (ISBN 0-823-07695-4) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Cyndi Lauper, Cyndi Lauper: A Memoir, Simon and Schuster,‎ 2012 (ISBN 1-471-11427-9) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Lisa A. Lewis, Gender Politics and MTV: Voicing the Difference, Temple University Press,‎ 1991 (ISBN 0-877-22942-2) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Liens externes[modifier | modifier le code]