Shawn McEachern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shawn McEachern (né le 28 février 1969 à Waltham dans le Massachusetts aux États-Unis) est un joueur professionnel de hockey sur glace. Il évolue en tant que professionnel entre 1991 et 2006. Il remporte la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh de la Ligue nationale de hockey lors de sa première saison professionnelle. Après une autre saison chez les Penguins, il joue pour différentes franchises de la ligue: les Kings de Los Angeles, les Bruins de Boston, les Sénateurs d'Ottawa ainsi que les Thrashers d'Atlanta.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts juniors[modifier | modifier le code]

Shawn McEachern né à Waltham dans le Massachusetts aux États-Unis le 28 février 1969. Il rejoint l'équipe des Matignon Warriors en 1985-1986 dans le championnat High school de l'État[1]. À la fin de sa deuxième saison, il est sélectionné par les Penguins de Pittsburgh lors du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey de repêchage d'entrée dans la LNH 1987 : cent-dixième joueur sélectionné, il continue ses études et joue encore une saison avec les Warriors[2]. Il rejoint par la suite le championnat universitaire et les Terriers de l'Université de Boston[3]. En 1990-1991, McEachern aide les Terriers à remporter le titre de la division Est du championnat NCAA, Hockey East ; il réalise une passe décisive pour un but de Tony Amonte puis inscrit le but de la victoire lors de finale contre les Black Bears du Maine en trompant Garth Snow en prolongation[4]. McEachern et les siens perdent en finale contre les Wildcats de Northern Michigan alors que trois prolongations sont nécessaires pour voir le quinzième but de la partie inscrit par Darryl Plandowski pour les Wildcats[5]. Avec 34 buts et 48 passes décisives, il est le meilleur pointeur de l'équipe et est également désigné dans l'équipe type des joueurs américains[6]

Il rejoint par la suite l'équipe des États-Unis qui prépare les Jeux olympiques de 1992. Il joue ainsi d'abord le championnat du monde 1991 puis participe avec l'équipe nationale à des rencontres amicales de préparation contre différentes équipes[7]. Lors du championnat du monde qui se joue en Finlande, l'équipe américaine se classe quatrième de la première phase derrière, dans l'ordre du classement, l'URSS, la Suède et enfin le Canada. Les quatre nations débutent la seconde phase avec une remise à zéro de tous les résultats mais les États-Unis perdent les trois rencontres pour finir quatrième du tournoi[8]. McEachern participe à dix rencontres lors du championnat et inscrit trois buts et deux passes[1].

Fin janvier 1992, alors qu'il est le meilleur pointeur de l'équipe nationale, il signe un contrat de plusieurs saisons avec les Penguins pour rejoindre la franchise de la LNH après les Jeux olympiques[6]. Les Jeux se jouent à Albertville en France et les Américains terminent premiers de la première phase avec neuf points. McEachern inscrit son premier but du tournoi lors de la quatrième rencontre, une victoire contre la Pologne par blanchissage[Note 1] 3-0 avec Ray LeBlanc dans les buts ; il permet aux États-Unis d'ouvrir le score vers la fin du deuxième tiers-temps[9]. Premiers du groupe, les Américains remportent leur quart-de-finale 4-1 contre la France mais perdent en demi-finale contre l'Équipe unifiée[Note 2] 5-2. Ils perdent également le match pour la médaille de bronze 6-1 contre la Tchécoslovaquie[10] alors que McEachern ne compte comme unique point du tournoi celui du but contre la Pologne[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Suite aux Jeux olympiques, McEachern rejoint les Penguins pour la fin de la saison 1991-1992. L'équipe est alors championne en titre de la Coupe Stanley et est emmenée par des joueurs comme Mario Lemieux, Jaromír Jágr, Ron Francis en attaque ou encore Tom Barrasso dans les buts. McEachern joue quinze rencontres de la fin du calendrier et réalise quatre passes décisives[11]. L'équipe termine troisième de la division Patrick et sont qualifiés pour les séries[12]. Ils éliminent au premier tour les Capitals de Washington en sept rencontres puis jouent au deuxième tour contre les Rangers de New York. McEachern inscrit le troisième but de son équipe lors du sixième et dernier match de la série, une victoire 5-1[13]. En finale de conférence, les Penguins rencontrent les Bruins de Boston qu'ils éliminent en quatre matchs[14] avec un but du joueur du Massachusetts lors du premier match. Grâce à ce but, il permet à sa franchise de revenir au score et de jouer la prolongation avant un but victorieux de Jágr[15]. Finalement, les Penguins remportent une deuxième Coupe Stanley en éliminant en finale les Blackhawks de Chicago également en quatre rencontres[14].

Le 29 juin 2002, il rejoint la franchise des Thrashers d'Atlanta en retour de Brian Pothier[16]. Il devient alors le nouveau capitaine de l'équipe, poste qu'il gardera pendant deux saisons[17]. Au cours de la saison 2003-2004, il est le deuxième meilleur pointeur de l'équipe derrière Ilia Kovaltchouk : ce dernier compte 87 points contre 55 pour McEachern[18].

Il devient agent libre le 1er juillet 2004[19] et lors du lock-out de la saison LNH 2004-2005, il joue six matchs à la fin du championnat 2004-2005 de Suède avec Malmö IF. L'équipe termine à la douzième et dernière place du classement puis joue dix matchs pour le maintien en Élite ; avec quatre victoires, trois nuls et trois défaites, Malmö ne se classe que troisième et est relégué en Allsvenskan pour la saison suivante[20],[21]. Le 27 août 2006, il annonce qu'il arrête sa carrière.

Il vit actuellement dans sa ville natale où il est un des acteurs du hockey de la ville. Suite à sa carrière de joueur, il devient entraîneur des Northeastern Huskies, l'équipe de ses études.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

McEachern a marqué à deux reprises plus de 30 buts en une saison et en 2000-2001, il réalise sa meilleur saison avec 32 buts et 40 passes alors qu'il joue avec les Sénateurs.

Statistiques par saison[1],[22]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
 PJ  B   A  Pts Pun  PJ  B   A  Pts Pun
1985-86 Matignon Warriors High S. 20 32 20 52          
1986-87 Matignon Warriors High S. 16 29 28 57          
1987-88 Matignon Warriors High S. 22 52 40 92          
1988-89 Terriers de Boston NCAA 36 20 28 48 32          
1989-90 Terriers de Boston NCAA 43 25 31 56 78          
1990-91 Terriers de Boston NCAA 41 34 48 82 43          
1991-92 Équipe des États-Unis Int. 57 26 23 49 38          
1991-92 Penguins de Pittsburgh LNH 15 0 4 4 0 19 2 7 9 4
1992-93 Penguins de Pittsburgh LNH 84 28 33 61 46 12 3 2 5 10
1993-94 Kings de Los Angeles LNH 49 8 13 21 24          
1993-94 Penguins de Pittsburgh LNH 27 12 9 21 10 6 1 0 1 2
1994-95 Kiekko-Espoo SM-liiga 8 1 3 4 6          
1994-95 Penguins de Pittsburgh LNH 44 13 13 26 22 11 0 2 2 8
1995-96 Bruins de Boston LNH 82 24 29 53 34 5 2 1 3 8
1996-97 Sénateurs d'Ottawa LNH 65 11 20 31 18 7 2 0 2 8
1997-98 Sénateurs d'Ottawa LNH 81 24 24 48 42 11 0 4 4 8
1998-99 Sénateurs d'Ottawa LNH 77 31 25 56 46 4 2 0 2 6
1999-00 Sénateurs d'Ottawa LNH 69 29 22 51 24 6 0 3 3 4
2000-01 Sénateurs d'Ottawa LNH 82 32 40 72 62 4 0 2 2 2
2001-02 Sénateurs d'Ottawa LNH 80 15 31 46 52 12 0 4 4 2
2002-03 Thrashers d'Atlanta LNH 46 10 16 26 28          
2003-04 Thrashers d'Atlanta LNH 82 17 38 55 76          
2004-05 Malmö IF Elitserien 6 0 1 1 14 10 1 1 2 12
2005-06 Bruins de Boston LNH 28 2 6 8 22          
2005-06 Bruins de Providence LAH 10 2 4 6 6          
Totaux LNH 911 256 323 579 506 97 12 25 37 62

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Année Équipe Évènement  PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1990-1991 Drapeau : États-Unis États-Unis Championnat du monde 10 3 2 5 6 Quatrième place
1991-1992 Drapeau : États-Unis États-Unis Jeux olympiques 8 1 0 1 10 Quatrième place
1996-1997 Drapeau : États-Unis États-Unis Coupe du monde 1 0 1 1 0 Première place

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.
  2. L'« Équipe unifiée » est le nom sous lequel se sont présentés les athlètes d'une partie des pays de l'ancienne Union soviétique aux Jeux olympiques d'hiver de 1992.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Shawn McEachern - Statistiques », sur www.nhl.com
  2. « Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide », p. 292.
  3. « BU 2010-11 Virtual Guide  », p. 33.
  4. (en) William N. Wallace, « College hockey; Boston U. and Clarkson Go to N.C.A.A. Tourney », sur The New York Times,‎ 11 mars 1991 (consulté le 15 mai 2011).
  5. (en) William N. Wallace, « College hockey; Boston U. Left Dazed in Finale », sur The New York Times,‎ 1er avril 1991 (consulté le 16 mai 2011).
  6. a et b (en) « Sports people: Hockey; McEachern to Penguins », sur The New York Times,‎ 22 janvier 1992 (consulté le 16 mai 2011).
  7. (en) Filip Bondy, « Hockey; Olympian's Dream: On the Road Again », sur The New York Times,‎ 5 décembre 1991 (consulté le 16 mai 2011).
  8. (fr) Marc Branchu, « Championnats du monde 1991 », sur Hockeyarchives (consulté le 16 mai 2011).
  9. (en) Filip Bondy, « Albertville; Score Another Shutout For U.S. and LeBlanc », sur The New York Times,‎ 16 février 1992 (consulté le 16 mai 2011).
  10. (fr) Marc Branchu, « Jeux Olympiques d'Albertville 1992 », sur Hockeyarchives (consulté le 16 mai 2011).
  11. « Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide », p. 370.
  12. « Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide », p. 371.
  13. (en) Alex Yannis, « Hockey; Just Try To Stop Them Now », sur The New York Times,‎ 14 mai 1992 (consulté le 16 mai 2011).
  14. a et b « Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide », p. 416.
  15. (en) « Hockey; Jagr's Goal in Overtime Gives Opener to Penguins », sur The New York Times,‎ 18 mai 1992 (consulté le 16 mai 2011).
  16. « 2010-11 Atlanta Thrashers Media Guide », p. 236.
  17. « 2010-11 Atlanta Thrashers Media Guide », p. 242.
  18. « 2010-11 Atlanta Thrashers Media Guide », p. 213.
  19. « 2010-11 Atlanta Thrashers Media Guide », p. 254.
  20. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suède 2004/05 », sur Hockeyarchives (consulté le 15 mai 2011).
  21. (fr) Marc Branchu, « Elitserien : bilan de la saison 2004/05 », sur Hockeyarchives (consulté le 15 mai 2011).
  22. (en) « Shawn McEachern hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Boston Terriers, BU 2010-11 Virtual Guide,‎ 2010, 55 p.
  • (en) Pittsburgh Penguins, Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide,‎ 2010, 440 p.
  • (en) Atlanta Thrashers, 2010-11 Atlanta Thrashers Media Guide,‎ 2010, 259 p.