Shatterstar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shatterstar est un super-héros appartenant à l'univers de Marvel Comics. Créé par le scénariste Fabian Nicieza et le dessinateur Rob Liefeld, ce personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book New Mutants #99 de 1991.

Personnage populaire de la série X-Force dans les années 1990, il est pourtant toujours resté en dessous de certains autres, à cause de son passé trop peu développé et parfois contradictoire (du fait de la rotation massive des auteurs sur ce type de série).

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Shatterstar vient du futur d'un monde parallèle nommé Mojoverse, dirigé par l'alien Mojo V. Il a été modifié génétiquement pour devenir un gladiateur, les combats en arène étant très populaires dans ce monde chérissant la télévision, le sport et le culte de la personnalité[1]. Selon Le Fauve, son ADN est le même que celui de Longshot. Pourtant, Shatterstar est différent de l'ancien membre des X-Men. Il s'enfuit de sa servitude et devient un rebelle au sein de l'Alliance, qui cherche à renverser le règne du tyran Mojo. Durant cette période, il épouse la guerrière Windsong, depuis décédée.

Suite à une téléportation temporelle, il se retrouve dans la réalité Marvel, au moment où le mutant Cable fonde X-Force à partir des restes des Nouveaux Mutants[1]. Après des débuts difficiles, il devient l'ami de Rictor.

Plus tard, il découvre qu'il posséde les souvenirs d'un humain nommé Benjamin Russell, un homme sans famille et dans le coma depuis de nombreuses années. Benjamin et Shatterstar se ressemblent beaucoup. Longshot transfère l'âme de Shatterstar dans le corps du jeune homme, et les deux fusionnent. Il est possible que Shatterstar soit le fils qu'auraient pu avoir Longshot et Dazzler sur MojoWorld.

Après la dissolution de l'équipe, Shatterstar part seul et gagne sa vie dans les arènes de combat clandestines. Il affronte de nouveau Spirale qui cherche à le piéger.

De retour sur Terre, il rejoint Cable pour vaincre le Skornn[2].

Lors de Civil War, Domino et lui libèrent les 198 du camp où ils vivaient[3].

On revoit ensuite le jeune homme, possédé par Cortex, affronter ses anciens alliés de Facteur-X. Mais ses amis réussissent à le libérer et, suite à cela, il rejoint l'équipe[4],[5].

Pouvoirs, capacités et équipement[modifier | modifier le code]

  • Shatterstar est un guerrier né. Il est entrainé au maniement des sabres, à la lutte et aux arts martiaux.
  • Ses os creux, comme ceux de Longshot, lui donnent une agilité et une souplesse formidables.
  • Sa force et son endurance dépassent celles d'un humain normal. Il peut soulever environ 1 tonne. Sa capacité de récupération est elle aussi accrue, et on l'a déjà vu s'empaler volontairement pour vaincre ses adversaires (il a déjà perdu plusieurs organes vitaux, qui se sont régénérés).
  • Il possède le pouvoir de générer (via ses armes) un faisceau de bio-force. Mais l'énergie émise est perdue par Shatterstar, ce qui l'affaiblit à chaque tir. Il se sert donc rarement de ce pouvoir.
  • Shatterstar utilise deux épées mystiques au combat. Les lames traversent les champs de force, et peuvent être unies en un seul grand sabre.

Analyse[modifier | modifier le code]

Lors de ses débuts, Shatterstar est représenté comme un personnage asexué qui a des difficultés à comprendre le comportement humain[6]. Dans les années qui suivent, des auteurs, qui emploient le personnage, laissent des indices qui engendrent une spéculation sur la nature de la relation entre Statterstar et son coéquipier Rictor. En 2009, les deux personnages se révèlent être gays lorsqu'ils échangent un baiser dans X-Factor #45[7].

Autre personnage[modifier | modifier le code]

Sans aucun rapport avec le membre de X-Force, Shatterstar est également le nom de code d'un guerrier Kree créé par le scénariste Doug Moench et le dessinateur George Perez qui apparaît en 1976. Le personnage de fiction apparaît dans quatre comic books : Inhumans vol. 1 #4-6 de 1976 et Avengers vol.1 #383 en 1995[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b New Mutants vol.1 #99-100
  2. X-Force vol.2 #1
  3. Civil War: X-Men #1
  4. X-Factor vol.3 #43
  5. X-Factor vol.1 #200
  6. (en) Liefeld ‘can’t wait to someday undo’ Shatterstar development
  7. (en) Add two more names to the list of gay superheroes
  8. (en) Shatterstar

Liens externes[modifier | modifier le code]