Shane O'Neill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir O'Neill.

Shane O'Neill (gaélique: Seaán Donnghaileach ou Seaán an Diomuis) († 21 juin 1567) chef des Uí Néill et comte de Tyrone de 1559 à 1567.

Origine[modifier | modifier le code]

Shane est le fils légitime, mais cadet, de Conn Bacach O'Neill comte de Tyrone depuis 1543. Sa mère est Alice Fitzgerald fille du 8e comte de Kildare.

O' Neill[modifier | modifier le code]

En 1558 il fait assassiner Matthew O' Neill, le fils aîné mais illégitime de son père qui avait été nommé 1er baron de Dungannon en 1542 par le roi Henri VIII d'Angleterre et était considéré comme l'héritier désigné du comté de Tyrone. Après la mort de son père le 17 juillet 1559 Shane se fait reconnaitre à Tullyhogue le titre gaélique d'Uí Néill et s'approprie le comté de Tyrone au détriment des héritiers de son demi-frère.

En 1560 Thomas Radclyffe, 3e comte du Sussex, Lord Deputy d'Irlande donne l'ordre d'entreprendre une guerre contre Shane O'Neill. L'année suivante Shane est proclamé traitre et Sussex entre en campagne en Ulster. En janvier 1562 devant cette menace Shane se rend à Londres et se soumet à la reine Élisabeth Ire d'Angleterre en février. Le 12 avril il fait assassiner le fils ainé de Matthew, Brian O'Neill 2e baron de Dungannon et en novembre de la même année il entre de nouveau en rébellion.

En 1563 le comte de Sussex défait Shane lors de la Bataille de Tullaghogue. Le vaincu se soumet de nouveau. Après le combat indécis qui l'oppose à Sorley Boy MacDonnel à Colerinie en 1564 il défait les Mac Donnel d'Antrim l'année suivante lors de la bataille de Glentaisie (2 mai 1565). L'année suivante il recherche des alliances en Écosse et en France mais il est déclaré traite lorsqu'il incendie la cathédrale d'Armargh.

Shane O'Neill est défait par Aodh mac Maghnusa Ó Domhnaill de Tyrconnel lors de la Bataille de Farsetmore (8 mai 1567). Il est tué le 21 juin suivant sur ordre de Sorley Boy MacDonnel d'Antrim[1]. Il a comme successeur son taniste Turlough Luineach O'Neill.

Postérité[modifier | modifier le code]

Shane O'Neill contracte une première union avec Catherine MacDonald dont

  • Seán Óg († 1581)
  • Énri († après 1622)

Il épouse ensuite Marie fille de Calvagh Ó Domhnaill, qu'il répudie à cause de l'hostilité de son père. En 1563 il fait de Catherine Maclean; l'épouse de son ex beau-père qu'il a enlevé, sa maitresse et avec qui il a plusieurs enfants. Il laisse au total plus d'une douzaine de fils dont :

  • Aodh na nGeimhleach † 1590
  • Art Óg vers 1598
  • Brian Laighneach † après 1595
  • Conn † 1630

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Fitzroy Maclean Higlanders. Histoire des clans d'Écosse Paris 1995, p. 106: Shane O'Neill aurait été tué avec ses suivants lors d'une beuverie au cours d'un « somptueux repas » qui devait marquer la réconciliation entre les O'Neil et les MacDonnell.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Killen A Timeline of Irish History Gill & Macmillan Dublin 2003 (ISBN 071734849[à vérifier : ISBN invalide]) p. 37-39.
  • (en) Theodore William Moody, Francis John Byrne Francis X.Martin A New History of Ireland Tome IX; « Maps Genealogies, Lists ». Oxford University Press (ISBN 0-19-821745-5), Table 15 p. 142.