Shada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shada
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1973-1980.svg
Le logo de la série (période 1973-1980)

Titre original Shada
Code de production 5M
Réalisation Pennant Roberts
Scénario Douglas Adams
Production Graham Williams
Durée Incomplète (prévue pour du 6x25mn)
Diffusion Sous forme incomplète le 6 juillet 1992 en Direct-to-video.
Personnages Docteur :
4e
Compagnons :
Romana
K-9 Mark II
Chronologie
Précédent The Horns of Nimon The Leisure Hive Suivant
Liste des épisodes

Shada est un épisode inachevé de la série télévisée de science-fiction britannique Doctor Who. Il était censé clore la 17e saison de la série, diffusée durant l'année 1979-1980, mais ne fut jamais entièrement réalisé en raison d'une grève au sein de la BBC durant le tournage. Considéré longtemps comme culte, l'épisode sortit en vidéo en 1992 avec les éléments tournés.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Docteur et Romana rendent visite au professeur Chronotis, un seigneur du temps ayant pris sa retraite en tant que professeur à l'université de Cambridge. Celui-ci est espionné par un autre extraterrestre, Skagra, qui tente de voler un livre que le professeur à Gallifrey. Avec ce livre, il espère trouver "Shada" une planète prison des seigneurs du temps.

Distribution prévue[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Cambridge, 1979, le Docteur et Romana font paisiblement de la barque lorsqu'ils sentent une présence étrange semblable au cris de plusieurs voix. Ils rendent visite au professeur Chronotis, un seigneur du temps qui coule une paisible retraite en se faisant passer pour un professeur du Cedd College (une parodie de l'université de Cambridge.) Tête en l'air et parfois amnésique, le professeur à prêté à l'un de ses élèves, Chris Parsons, un livre venue de Gallifrey. Celui-ci étonné de ne pas le comprendre tente alors de l'analyser, en vain. Celui-ci est en réalité un artefact de Rassilon, le fondateur de la race des seigneurs du temps.

Pendant ce temps, l'histoire suit, Skagra, un extra-terrestre qui semble être à l'origine de la présence senti par le Docteur et Romana. Celui-ci est à la recherche du livre. Il finit par retrouver le professeur Chronotis et à lui extraire la mémoire, hélas, les souvenirs flous du professeur ne lui permette pas d'identifier le visage de celui qui l'a en sa possession. Romana et Chris retrouvent le professeur inanimé sur le sol de son bureau. Grâce à l'aide de K-9, Romana décode un ultime message envoyé par Chronotis à l'aide des battements de son coeur avant sa mort, les avertissant de Skagra Pendant ce temps là, le Docteur est poursuivi à vélo par une sphère volante envoyé par Skagra et laisse tomber le livre.

Sauvé par Romana, le Docteur demande à K-9 de retrouver le vaisseau de Skagra. Ils se retrouvent, ainsi que Chris Parsons dans un champ, face à un vaisseau totalement invisible et finissent par trouver une entrée. Romana, K-9 et Chris se retrouvent enfermés pendant que le Docteur se fait voler sa mémoire par Skagra. Persuadé que cela l'a tué, Skagra décide de voler le TARDIS en prenant Romana en otage. Le Docteur se réveille et a une discussion avec l'intelligence artificielle du vaisseau de Skagra, qu'il réussit peu à peu à mettre de son côté. A la recherche du professeur Chronotis, la collègue de Chris, Clare Keightley entre dans son bureau et appuie sur un bouton qui fait disparaître le bâtiment de la Terre. Le bureau du professeur est en réalité un TARDIS et le faire décoller l'a réanimé.

Grâce à la mémoire du Docteur, Skagra parvient à lire le livre. Celui-ci indique la position de "Shada" une planète prison utilisé par ceux-ci pour enfermer les criminels les plus dangereux de l'univers. Dans le vaisseau, le Docteur et Chris tombent sur les anciens collègues de Skagra, des scientifiques qui ont considérablement vieillis et dont l'esprit a été pris par la sphère. Le Docteur utilise l'esprit de Chris afin de pouvoir parler avec l'un d'entre eux. Ceux-ci ont aidés Skagra à construire la sphère et pensent que Skagra va tenter de libérer un célèbre seigneur du temps criminel, Salyavin. Celui-ci possède le pouvoir d'imposer sa volonté à tout ce qu'il veut et Skagra souhaite voler son pouvoir afin de pouvoir contrôler l'univers. La conversation est interrompu par l'entrée menaçante d'un Krarg, une créature dont la race est commandée par Skagra.

Ils réussissent à s'enfuir et se retrouvent à l'intérieur du bureau-TARDIS dans lequel se trouve Clare et Chronotis. Skagra réussi à rejoindre Shada après avoir volé le TARDIS du Docteur mais il est bientôt suivi par le TARDIS du professeur. Skagra découvre la cellule de Salyavin vide, il s'avère que celui-ci n'est autre que le professeur Chronotis et qu'il a volontairement fait oublier l'existence de cette prison pour que personne ne le retrouve. Skagra décide d'utiliser sa sphère afin de prendre son esprit. K-9 tire sur la sphère qui s'est partagé en plusieurs petites sphères. Après avoir pris l'esprit de Chronotis chacune prennent le contrôle des prisonniers, ainsi que de Chris.

Le Docteur et Romana reviennent au TARDIS du professeur. Celui-ci s'aperçoit que son esprit se trouve en duplicata dans la sphère et qu'il peut la controler. Le Docteur parvient à rejoindre son TARDIS et réussi, grâce à son esprit et une machine de sa fabrication, à pouvoir contrôler l'esprit des prisonniers. Romana réussi à détruire les Krargs tandis que Skagra s'enfuit dans son vaisseau, avant de s'apercevoir que son ordinateur de bord n'obéit plus qu'au Docteur et qu'il est désormais enfermé à l'intérieur. Le Docteur fait part de l'incident aux seigneurs du temps. Le Docteur, Romana, le professeur Chronotis, Chris et Clare finissent par boire du thé dans le bureau du professeur, de retour à Cambridge.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Suite au refus de Tom Baker de participer à l'épisode « The Five Doctors » en 1983, ses apparitions sont des passages tirés de cet épisode.
  • Dans la cinquième partie, on devait voir la prison de Shada compter de nombreux criminels et parmi eux, un Dalek, un Cyberman, et un Zygon
  • Le livre des "anciennes loi de Gallifrey" fait partie des artefacts de Rassilon, dont l'existence fut introduite dans « The Deadly Assassin »
  • Le Docteur aide l'ordinateur du vaisseau en lui demandant de "renverser la polarité" un acte souvent exercé par le troisième Docteur.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • La plupart des protagonistes ont un nom qui commence par "C" : Chris, Clare, Chronotis, etc.. tandis que les antagonistes ont un nom qui commence par "S" : Skagra, Shada, Salyavin, etc..

Production[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

A l'origine du projet se trouvait la volonté du producteur Graham Williams de faire un épisode de fin de saison à gros budget. De plus, ni lui, ni Douglas Adams, alors script-éditor (responsable des scénarios) n'avaient l'intention de revenir pour la saison 18, il fut décidé de faire de leur départ un épisode marquant. Adams s'attela à ce travail à la fin du mois de juin 1979, avec l'idée d'explorer un peu plus la mythologie des seigneurs du temps sans pour autant baser l'histoire sur Gallifrey. Opposé à la peine de mort, il souhaitait montrer que la civilisation des seigneurs du temps enferme leurs criminel. Il s'inspira aussi de ses années d'étudiants à Cambridge, sa ville natale.

Le script fut conçu sous le nom de "Sunburst" ("explosion de soleil") par Williams et Adams, et une réécriture fut faite. Chronotis disparaissait vraiment à la fin de la deuxième partie, mais Adams aimant le personnage décida de plus l'encrer dans la suite du récit. Adams trouva les noms de Chris Parsons et Clare Keightley en s'inspirant d'un de ses amis de l'université, Chris Keightley. Les scientifiques trahis par Skagra portent tous des noms d'îles grecques : Caldera, Akrotiri, Ia, Santori et Thira. Adams s'inspirera aussi d'une nouvelle qu'il avait écrit lorsqu'il avait 12 ans pour faire le personnage de Chronotis.

Le 2 août, le chef du département de la fiction, Graeme McDonald trouve le scénario "trop fin" pour un épisode en deux parties et suggère une intrigue amoureuse entre Romana et Chris ait lieu, afin d'étoffer l'histoire. Sa suggestion ne fut pas écoutée. Fin août, l'épisode trouve son titre final de "Shada."

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour cet épisode fut Pennant Roberts, un réalisateur habitué de la série, qui avait tourné « The Pirate Planet » durant la saison précédente.

Le tournage débuta par les prises de vues hors-studio le 15 octobre 1979 dans la région de Cambridge. La scène de barque fut filmée à River Cam et diverses scènes dans les rues de Cambridge furent tournées sur jour là. Le lendemain eux lieu à Grantchester dans le Cambridgeshire la réalisation des scènes de campagne, dans le champs où le vaisseau invisible de Skagra se trouve. Les scènes se situant à Cambridge sont tournées en réalité à Emmanuel College[1].

A l'époque du tournage, des rumeurs de grèves se font entendre et des disputes semblables à celles ayant eu lieu lors de la réalisation de « The Invasion of Time » ou « The Armageddon Factor » ont lieux, retardant l'arrivée du matériel. Faute de matériel d'éclairage, la scène de poursuite qui devait être tournée de nuit le 18, fut réécrite pour se passer le jour. Dans un pub local, Pennant Roberts et Tom Baker se font approcher par un groupe de choriste qui leur demande s'ils ne peuvent pas jouer dans une scène, ce qui aboutira sur la scène étrange où le Docteur, toujours poursuivi par la sphère, passe devant une chorale.

Les effets spéciaux et les scènes de maquettes seront filmées le 22 octobre dans les studios de la BBC d'Ealings. Le tournage en studio débuta par une première session du 3 au 5 novembre 1979 au studio 3 du Centre télévisuel de la BBC pour l'enregistrement des scènes se déroulant à l'intérieur du bureau de Chronotis, dans la salle des scientifiques et dans la prison du vaisseau. Le tournage des maquettes et des effets spéciaux furent bouclés les 15 et 16 novembre[2].

La seconde session de travail devait être prévu pour les 19 et 20 novembre, lorsque la grève des techniciens éclata : après une matinée de préparation, l'équipe retrouva les portes du studio fermées après la pause du midi[3]. La grève générale dans les locaux de la BBC venait d'être décidée. Graham Williams garda malgré tout l'espoir que les tournages en studio pourraient être rattrappés, hélas, lorsque la situation se débloqua le 30 novembre, la BBC était pressée de boucler les programmes prévus pour les fêtes de fin d'année. Le 10 décembre, l'arrêt officiel de la production de l'épisode fut décidé par la BBC[2].

Selon Douglas Adams, 50% de l'épisode avait été tourné lors de l'arrêt de la production[3].

Diffusion et reconstitutions[modifier | modifier le code]

Durant des années le destin de la production incomplète de l'épisode fut incertain :

  • En 1980 Le nouveau producteur John Nathan-Turner tentera de compléter l'épisode en réambauchant Pennant Robert pour une version "allégée" de l'histoire. Prévu pour être tourné en octobre, les studios ne furent pas disponible et le tournage fut abandonné. De plus, l'épisode ne correspondait plus à la nouvelle tonalité, plus sérieuse, de la série.
  • En 1983, Ian Levine, un fan de la série auquel Nathan-Turner avait donné accès aux archives, compilera une version personnelle de l'épisode à partir des bandes existantes, complétant les passages manquant avec des écriteaux noirs qui décrivent l'action.
  • En 1983, deux passages de l'épisode seront réutilisé afin de palier l'absence de Tom Baker dans l'épisode « The Five Doctors »
  • En 1984 et 1985, un projet de sortie de l'épisode en VHS, dont les événements serait racontées par le 6eme Docteur fut esquissé par Nathan-Turner avant d'être abandonné.
  • En 1987, Douglas Adams réutilisera certains éléments de l'épisode, notamment le professeur Chronotis et son bureau dans son roman « Un cheval dans la salle de bains »

Reconstitution de 1992[modifier | modifier le code]

Peu de temps après l'annulation de la série, la BBC s'aperçoit du succès commercial des épisodes "spéciaux" de la série en VHS. De plus, l'édition des coffrets "Doctor Who: The Hartnell Years" et "Doctor Who: The Troughton Years" l'amène à se pencher sur les épisodes incomplets qu'elle garde dans ses archives. Nathan-Turner approche alors Tom Baker afin qu'il raconte les passages manquant de l'épisode, et celui-ci accepte à la condition qu'il apparaisse en tant qu'acteur et non en tant que le Docteur.

Ces passages furent filmées lors de l'exposition Doctor Who: Behind The Sofa à Londres dans une salle regroupant les costumes des ennemis du Docteur. David Brierley accepte d'enregistrer la voix de K-9 qui manquait sur certaines parties de l'épisode et Keff McCulloch enregistre une musique de fond. De plus quelques effets spéciaux sont affinés et rajoutés.

L'épisode sort officiellement en VHS le 6 juillet 1992 avec six parties durant 15 à 20 minutes. Désormais, disponible en vidéo, l'épisode est accueilli de façon tiède par les fans de la série. En 1995 dans le livre « Doctor Who : The Discontinuity Guide »,Paul Cornell, Martin Day, et Keith Topping estiment que l'épisode les a déçu et que les rares moments filmés font très "cheap" et sont remplis de mauvaises blagues. Ils trouvent toutefois que l'idée de base est intéressante et peut justifier une histoire en six parties, ce qui est rarement le cas, et trouvent que les scènes sont bien filmées[4].

Douglas Adams lui-même se montre assez peu satisfait du résultat et raconte que son accord a été signé par erreur, au milieu d'une pile de papiers présenté par son agent[5].

Reconstitution de 2003[modifier | modifier le code]

En 1999, la compagnie Big Finish Productions, alors spécialisée dans les adaptations audio-phoniques de la série Doctor Who, obtiens les droits de "Shada" auprès de la BBC. Tom Baker n'ayant pas souhaité reprendre son rôle, Paul McGann joue le rôle du 8eme Docteur. Dans l'univers de Big Finish, Romana étant devenu la présidente de Gallifrey et l'histoire devant supprimer tout les passages silencieux, l'histoire fut remaniée par Gary Russell pour y incorporer l'ensemble de ces changements. A noter que dans cette version, la sphère est remplie des voix des cerveaux qu'elle a sous son emprise.

La pièce audiophonique fut enregistrée du 12 au 14 novembre 2002 avec Lalla Ward dans le rôle de Romana et John Leeson dans celui de K-9.

Casting[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Celle-ci fut diffusée par la BBC sur leur site internet en version "webcast" ainsi que sur le service vidéo BBC Red Bouton, en mai 2003 dans le cadre des 40 ans de la série. La diffusion de la pièce était accompagnée d'un dessin animée en six parties utilisant Flash, illustrée par Lee Sullivan[6]. Une version CD sortit en décembre. La version radiophonique fut rediffusée dans une version de deux heures et demi sur la station de radio BBC 7 en décembre 2005 et fut rediffusée le 16 juillet 2006.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

La version "webcast" offre différents clins d'oeil à l'oeuvre de Douglas Adams. On peut voir dans la partie 2, un distributeur automatique labelisé "Nutrimat", Skagra vole une Ford Prefect et l'on peut voir des personnages du "guide galactiques" emprisonnés à l'intérieur de Shada.

Reconstitution de Ian Levine[modifier | modifier le code]

Les libertés prise avec le Shada originel et la pauvreté de l'animation de la version "webcast" divisa une nouvelle fois les fans. En 2010, Ian Levine décide de lancer une campagne de fond afin de faire une version de Shada dont les 50% manquant seraient reconstituées sous forme de dessin animé. Il s'assure aussi d'avoir les acteurs originaux afin de refaire les voix, en dehors de celle de David Brierly, décédé, dont la voix est remplacée par celle de John Leeson, et celle de Tom Baker, qui n'a pas voulu s'associer au projet et qui est remplacé par Paul Jones[3]. En octobre 2010, la compagnie de DVD, 2 Entertain, confirme la mise à disposition de la reconstitution en DVD[7].

La reconstitution fut finalement complétée le 8 September 2011[3],[8]. J. R. Southall, écrivain pour le magazine de science fiction Starburst, ayant vu cette copie en avant première, donnera 10 sur 10 à cette version de Shada dans un article fleuve publié le 15 septembre[9]. Pourtant, le 26 octobre 2011, 2 Entertain annonce que seule la reconstitution de 1992 sera disponible sur DVD avec le documentaire More Than Thirty Years in the TARDIS et quelques autres extras[10].

Cette version ne sera finalement mise en ligne que sur les sites de torrent, le 12 octobre 2013.

Novélisation[modifier | modifier le code]

Cet épisode fut longtemps un des cinq épisodes de la série classique à n'avoir jamais été adapté en roman (avec « The Pirate Planet », « City of Death », « Resurrection of the Daleks » et « Revelation of the Daleks. ») Les éditions Target Book qui adaptaient la série depuis des années en romans, avaient approchées Adams pour ses services en lui proposant la somme de 600£, somme qu'il trouvait ridicule face à son talent d'auteur de best-seller[11]. Plusieurs années plus tard, la maison d'édition proposa près de 4000 £, mais Douglas Adams déclinera une nouvelle fois et de plus, refusera à toute adaptation par un autre auteur que lui[12]. Adams autorisera toutefois une adaptation en six parties par Jonathan V Way qui fut paru dans les numéros 13 à 18 du Cosmic Masque, un journal appartenant au fan-club Doctor Who Appreciation Society.

En 2012, les légataires de Douglas Adams autorise une novélisation de l'histoire, qui sera rédigée par Gareth Roberts et publiée le 15 mars 2012 aux éditions BBC Books[13]. Cette version prend quelques libertés avec la série originale, ajoutant des clins d'oeil à l'oeuvre d'Adams ainsi qu'aux nouveaux épisodes de la série, et ajoutant une relation méta-textuelle dans la relation entre le Docteur et l'ordinateur du vaisseau. Ce roman fut traduit en français et publié en novembre 2013 aux éditions Milady sous le titre Shada - L'Aventure perdue.

Éditions commerciales[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni et dans les pays anglophones.

  • En 1992, l'épisode est sorti en VHS, présenté et narré par Tom Baker et accompagné d'un fac-similé du script de Douglas Adams[3]. Cette version fut rééditée en 1996.
  • Depuis 2003, la version "webcast" fut longtemps disponible sur le site de la BBC[14]. La version audio est disponible en CD aux éditions Big Finish.
  • Le 15 mars 2012, les éditions AudioGo sortent une version audio de la nouvelle de Gareth Roberts lue par Lalla Ward et John Leeson. S'étalant sur une durée de onze heure, la lecture est disponible sur 10 CDs[15].
  • En janvier 2013 sortie de façon officielle, le DVD de Shada comprenant la version de 1992 ainsi que le Webcast de 2003 et le documentaire de 1994 : More Than Thirty Years in the TARDIS[16].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

[8] [9] [13]

  1. (en) « Shada - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 11 juin 2014)
  2. a et b Shannon Sullivan, « Shada », A Brief History of Time Travel,‎ 2007-08-07 (consulté le 2013-03-27)
  3. a, b, c, d et e J. R. Southall, « Doctor Who and the Shada Man », Starburst Magazine, London, England,‎ 12 septembre 2011 (ISSN 0955-114X, OCLC 79615651, lire en ligne)
  4. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, Doctor Who: The Discontinuity Guide, London, Doctor Who Books,‎ 1995 (ISBN 0-426-20442-5), « 109 'Shada' », p. 248–9
  5. (en) M. J. Simpson, Hitchhiker: A Biography of Douglas Adams, Boston, Massachusetts , US, Justin, Charles & Co.,‎ 2005 (ISBN 9781932112351, OCLC 144991011)
  6. Lee Sullivan, « Lee Sullivan Art, Doctor Who Webcasts », Lee Sullivan Art, Lee Sullivan,‎ 2008 (consulté le 19 novembre 2010)
  7. Marcus Wilson, « DVD News – Seeds of Death Revisited », The Doctor Who News Page, Doctor Who News,‎ 25 octobre 2010 (consulté le 25 octobre 2010)
  8. a et b Graeme Burk, « Shadariffic », Doctor Who Blog, Doctor Who Information Network,‎ 16 septembre 2011 (consulté le 1 avril 2012)
  9. a et b J. R. Southall, « Review: Doctor Who 'Shada' », Starburst Magazine, London. England,‎ 15 septembre 2011 (ISSN 0955-114X, OCLC 79615651, lire en ligne)
  10. « Legacy for January », Doctor Who News,‎ 2012-10-18 (consulté le 2013-10-09)
  11. Simpson, Hitchhiker, p. 233
  12. (en) David J. Howe, The Target Book: The History of the Target Doctor Who Books, London, Telos,‎ 2007 (ISBN 978-1-84583-023-6), « Appendix C: Off Target », p. 150
  13. a et b Ian Berriman, « Doctor Who: Adapting Douglas Adams », SFX, Future Publishing Limited,‎ 6 mars 2012
  14. (en) « Shada », BBC (consulté le 8 juin 2014)
  15. « Doctor Who: Shada Audiobook on Audio CD, Audio Download, buy now from » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-10-09
  16. « DVD Update: Summer Schedule », Doctor Who News (consulté le 2013-10-09)