Seyval blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Seyval Blanc B
Seyval blanc
Seyval Blanc cultivé en Pologne
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

Le seyval blanc est un cépage de cuve français de raisins blancs.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Le cépage est une obtention de Bertille Seyve dans ses établissements SEYVE-VILLARD à Saint-Vallier. L'origine génétique est vérifiée et le seyval blanc est un croisement des cépages Seibel 5656 x Seibel 4986 réalisé vers 1920. Le cépage est autorisé dans de nombreux départements en France. Il est également autorisé en Grande-Bretagne, Canada et États-Unis. Au Brésil, le seyval blanc était diffusé sous le nom erroné du Sauvignon.

Le seyval blanc est une hybride avec des parentages de Vitis vinifera, Vitis rupestris et Vitis aestivalis.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau duveteux blanc à liseré faiblement carminé.
  • Jeunes feuilles aranéeuses, légèrement bronzées.
  • Feuilles adultes, entière ou à 3 lobes, un sinus pétiolaire étroit, des dents ogivales, moyennes, un limbe glabre.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est de première époque : comme le chasselas.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont moyennes et les baies sont de taille petite à moyenne. La grappe est cylindrique. Les raisins sont de chair pulpeuse. Sa production est bonne. Il est sensible au gelées printanières et à la coulure mais il se montre assez résistant au mildiou.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Le seyval blanc est connu sous les noms de Seyve-Villard 5276, SV 5276, S.V. 52-76

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 (ISBN 2-01236-331-8)

Sur les autres projets Wikimedia :