Seyid Riza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Seyid Riza

Seyid Riza (Sey Rıza en Zazaki) est le chef Kurde de la révolte de la province de Dersim. Il était de confession alevi. Parce que la culture kurde (langue et religion) a été interdite par Mustafa Kemal, Il a combattu l'État turc et s'est révolté en 1937 pour défendre la culture Kurde et la croyance aléviste, les langues de la communauté locale (le Zaza et le Kurmanci) ainsi que le territoire de Dersim.

Seyid Riza (1862-1937) a été capturé à Erzincan le 5 septembre 1937 et exécuté par pendaison le 15 novembre 1937 à Elazig avec son fils. Un grand nombre d'insurgés ont subi la même peine que leur leader et cette révolte a conduit l'État turc à appliquer une violente répression (qualifiée de génocide par les habitants de la région, terme refusé par le gouvernement turc) sur les Kurdes (Kizilbas) et les Arméniens de Dersim. Suite à cette révolte, la ville de Dersim fut renommée en "Tunceli", ce qui n'est pas toujours accepté par les habitants de la ville.

Il s'agissait d'une révolte pro-Kurde, qui étaient soumis à de grandes discriminations. Les revendications de Seyid Riza étaient en faveur de la création de l'État de Dersim (qui serait donc exonéré de l'impôt de l'État turc). Le gouvernement turc n'admet pas qu'Ataturk ait donné le feu vert des opérations.