Seyhan (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seyhan.
Seyhan
(Saros)
Lac du barrage de Çatalan
Lac du barrage de Çatalan
Cours du Seyhan en aval du confluent des rivièresZamantı Irmağı et Göksu.
Cours du Seyhan en aval du confluent des rivières
Zamantı Irmağı et Göksu.
Caractéristiques
Longueur 560 km
Bassin 20 600 km2
Débit moyen ?
Cours
Source principale district de Pınarbaşı
Source secondaire district de Pınarbaşı
Confluence des sources district de Kozan
· Localisation Gökgöz
· Coordonnées 37° 36′ 21″ N 35° 35′ 08″ E / 37.6058, 35.585446 (Source confluence - Seyhan)  
Embouchure Mer Méditerranée
· Coordonnées 36° 43′ 35″ N 34° 54′ 33″ E / 36.726279, 34.909058 (Embouchure - Seyhan)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Turquie Turquie
Régions traversées Kayseri, Adana
Principales villes Feke, Adana

Le Seyhan (Seyhan Nehri ou Seyhan Çay) est une rivière turque qui prend sa source dans les monts Taurus et se jette dans la Méditerranée peu après avoir traversé la ville d'Adana.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le cours supérieur est formé de deux branches, la plus orientale est appelée Göksu, considérée comme la branche principale, l'occidentale est appelée Zamantı Irmağı, les deux confluent dans le district de Kozan.

Le cours du fleuve est barré par les barrages de Yedigöze, puis celui de Çatalan et juste en amont d'Adana celui de Seyhan.

Le cours inférieur de ce fleuve a changé à plusieurs reprises et il a eu au cours de l'histoire une embouchure commune avec le Ceyhan, il était alors considéré comme l'un de ses affluents[1]. Actuellement leurs embouchures sont distantes de plus de 60 km.

Son nom antique est le Saros[2]. Le nom du Seyhan est à rapprocher de celui du Sihoun, nom donné par les géographes arabes du Moyen Âge au Syr-Daria[3]. Le nom de Ceyhan est à rapprocher de Jihoun[4], nom donné par les géographes arabes du Moyen Âge à l'Amou-Daria faisant ainsi un lien entre la Cilicie et la Sogdiane.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Victor Langlois, Voyage dans la Cilicie et dans les montagnes du Taurus: exécuté pendant les années 1851-1853., B. Duprat,‎ 1861 (présentation en ligne, lire en ligne), « Cilicie orientale. », p. 464-465
  2. Saros en grec : Saros, Σάρος
  3. Sihoun autrefois Yaxartes, en arabe : sīḥūn, سيحون.
  4. Jihoun autrefois Oxus, en arabe : jīḥūn, جيحون