Sexe du locuteur en japonais parlé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le japonais a ceci de particulier par rapport aux autres langues qu'il distingue hautement le langage parlé des hommes et des femmes. Ces différences sont visibles chez les enfants dès le plus jeune âge.

En japonais, la façon de parler qui est spécifique aux femmes est parfois appelée onna kotoba (女言葉) ou joseigo (女性語). Les différences d'utilisation du langage reflètent les normes sociales et les attentes des hommes et des femmes. Selon Edward Sapir par exemple, "l'une des fonctions essentielles du langage est de constamment déclarer à la société... la place tenue par chacun de ses membres".

En japonais, le sexe du locuteur joue un rôle important dans le choix des mots et des structures de phrase. Des mots différents sont utilisés par les hommes et les femmes selon leur statut, leur âge et d'autres facteurs. Il existe un système complexe de politesse pour tous les locuteurs mais les femmes utilisent généralement des formes plus polies que les hommes. Par exemple, certaines femmes peuvent utiliser la forme honorifique des noms pour montrer leur culture ou leur féminité.

Les différences de langage entre les hommes et les femmes sont une partie importante, bien connue et particulièrement étudiée de la langue japonaise. Elles sont à vrai dire si importantes qu'on les enseigne aux étudiants en japonais. Selon le magazine Mangajin "cela sonne particulièrement non naturel et même ridicule pour un homme d'adopter la façon de parler des femmes". De plus, une femme ne peut pas paraître "totalement naturelle" si elle évite les formes spécifiques aux femmes.

Caractéristiques du langage féminin[modifier | modifier le code]

Le mot onnarashii (女らしい), qui peut se traduire par "à la manière des femmes" se réfère au comportement attendu d'une femme dans la société japonaise. En plus de se comporter d'une certaine façon, être onnarashii signifie se conformer à un style de langage particulier. Cela comprend parler à un registre de langue élevé, utiliser des formes polies plus souvent et adopter un vocabulaire intrinsèquement féminin.

Le langage féminin inclut l'utilisation de pronoms spécifiques (voir ci-dessous), l'omission de la copule da, l'utilisation de la particule no pour les affirmations et les questions, l'utilisation du préfixe de politesse o ou go, etc.

Caractéristiques du langage masculin[modifier | modifier le code]

De la même façon qu'il y a des façons de parler typiquement féminines, il y a aussi un langage considéré comme intrinsèquement masculin. Concrètement, être otokorashii (男らしい, "à la manière d'un homme") signifie parler à un niveau de langue plus bas, utiliser moins de formes polies et utiliser un vocabulaire intrinsèquement masculin.

En particulier, les hommes utilisent des pronoms personnels spécifiques, utilisent la copule da, utilisent des particules finales telles que zo, etc.

Impact sur la société moderne[modifier | modifier le code]

Selon Katsue Akiba Reynolds, le langage féminin est utilisé pour cantonner les femmes à des rôles traditionnels et reflète la différence entre les hommes et les femmes dans la société japonaise. Par exemple, le langage féminin peut être source de problème pour les femmes au travail car cela leur confère un air soumis alors que pour diriger une équipe en tant que supérieur, elles auraient besoin d'être affirmatives, sûres d'elles-mêmes et directes, y compris avec des subordonnés de sexe masculin.

La position des femmes évoluant dans la société japonaise, les notions de onnarashisa et otokorashisa, c'est-à-dire le fait d'être lié à sa condition d'homme ou de femme, a évolué au fil du temps. Bien qu'il existe des mouvements radicaux appelant à l'élimination complète des différences de langage liées au sexe, la convergence des deux langages a peu de chance d'apparaître et ne serait peut-être même pas souhaitable. Au contraire, les tendances indiquent que les femmes se sentent plus à l'aise avec l'utilisation du langage féminin, tout en maintenant une attitude affirmative envers les hommes. En d'autres termes, il existe un découplage entre les formes du langage et les attentes culturelles.

Problèmes rencontrés par les étudiants en japonais[modifier | modifier le code]

Peut-être parce que la majorité des enseignants de japonais est constituée de femmes ou de par leur relation avec des femmes, il arrive souvent que les étrangers de sexe masculin utilisent par erreur le langage féminin japonais, ce qui semblera bizarre à l'oreille d'un Japonais. La situation inverse peut bien sûr également avoir lieu. Par ailleurs, l'utilisation des pronoms et des suffixes de noms tels que-san, -chan, et -kun variant selon le sexe, elle est particulièrement source d'erreur pour les élèves.

Cette situation est rendue encore plus compliquée par le fait que l'utilisation des pronoms peut varier d'une région à une autre. Par exemple, dans certaines régions, il est fréquent que les vieux hommes parlent d'eux-mêmes en utilisant boku ou que les vieilles femmes utilisent ore, termes généralement utilisés par les garçons ou les jeunes hommes.

Principales différences dans l'utilisation du japonais[modifier | modifier le code]

Femmes Hommes
Utilisent des formes polies plus souvent Utilisent des formes polies moins souvent
Utilisent plus de noms interrogatifs Utilisent moins de noms interrogatifs
Évitent de ne pas utiliser les titres honorifiques N'utilisent pas les titres honorifiques plus rapidement
Utilisent des mots intrinsèquement féminins Utilisent des mots intrinsèquement masculins
Utilisent des formes pour adoucir ce qui est dit Utilisent des formes directes plus souvent



Par ailleurs, le choix des pronoms personnels en japonais varie selon l'âge, le sexe et le contexte.

Première personne[modifier | modifier le code]

Hommes ou Femmes
私, わたし watashi poli pour les hommes, normal pour les femmes
私, わたくし watakushi poli pour les deux mais plus poli que watashi
自分, じぶん jibun utilisé par les deux mais plus par les hommes en pratique
うち uchi utilisé par les deux pour parler de sa famille, utilisé aussi par les jeunes filles



Femmes
あたし  atashi jeunes filles, femmes; doux, féminin
あたくし atakushi forme polie de atashi; femmes dans des situations formelles
あたい atai plus récent, caractéristique du dialecte du centre de Tokyo (shitamachi) ; familier



Hommes
僕, ぼく boku garçons et jeunes hommes, assez décontracté; utilisé récemment par certaines filles
俺, オレ ore très informel, utilisé par les garçons et les hommes ; parfois vulgaire
儂, わし washi vieillards
我輩, 吾輩 wagahai archaïque, parfois sonne "vantard"
俺様, おれさま oresama pompeux; garçons et hommes
我, 吾 ware hommes

Deuxième personne[modifier | modifier le code]

Hommes et femmes
君, きみ kimi utilisé par les hommes envers leurs amis ou petite-amie; supérieurs à leur subordonné, professeurs à leur élève
あなた anata forme polie pour les hommes, normal pour les femmes, à utiliser avec prudence car peut être perçue comme indiquant trop de familiarité.
そちら sochira forme neutre de 'tu/vous', utilisée entre amis
あんた  anta forme informelle de anata, potentiellement insultante



Hommes
手前 temae archaïque, extrêmement insultant dans sa forme temee (てめえ)
こいつ koitsu lit. "ce type", "ce mec"; plutôt hostile
nanji, nare archaïque, généralement utilisé seulement dans le cadre de traductions d'anciens textes
お前, おまえ omae directe, abrupte, parfois hostile



Femmes
あなた anata utilisé par les femmes lorsqu'elles s'adressent à leur mari



Voir aussi Pronoms personnels japonais.

Particules de fin de phrase[modifier | modifier le code]

Femmes
wa donne un effet adouci, utilisé par les hommes pour montrer la surprise ou l'admiration
わよ wa yo informatif
わね wa ne ne signifie à peu près "n'est-ce pas ?" et permet d'adoucir les phrases
no adoucit les phrases affirmatives ou les questions; également utilisé par les enfants
のよ no yo informatif, assertion
のね no ne explicatif
かしら kashira signifie "se demander", équivalent de kana réservé pour les femmes



Hommes
かい kai forme masculine de ka
zo emphatique, informatif, inclut les personnes alentours
ze emphatique, informatif, concerne le locuteur uniquement
yo emphatique, informatif; aussi utilisé par les femmes mais souvent en combinaison avec wa pour adoucir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]