Settignano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La piazza di Settignano (1880)
Telemaco Signorini du mouvement vériste des Macchiaioli

Settignano est un frazione de la ville de Florence situé au nord-est de celle-ci près de Fiesole.

Le petit bourg est le lieu de naissance de plusieurs sculpteurs de la renaissance florentine, comme Desiderio da Settignano en 1430, comme les frères Gamberini, comme Bernardo Rossellino en 1409 et Antonio Rossellino en 1427, Bartolomeo Ammanati en 1511, Luca Fancelli en 1430, Valerio Cigoli en 1529...

Le jeune Michel-Ange y a été élevé jusqu'à ses dix ans dans une ferme appelée aujourd'hui Villa Michelangelo par une nourrice, femme et fille de tailleurs de pierre qui exploitaient une des carrières de marbre de Settignano dont la présence explique l'engouement des sculpteurs dans ses terres.

Des vestiges romains de l'époque de Septime Sévère (fin IIe siècle) y ont été découverts, ce qui a fait l'objet d'une statue au XVIe siècle érigée sur la place la plus ancienne du pays mais qui fut détruite en 1944.

Settignano était un lieu de villégiature sûr pendant l'été pour les Guelfes florentins. Giovanni Boccaccio et Niccolò Tommaseo y appréciaient sa fraîcheur, ses vignes et ses plantations d'oliviers, paysage typique toscan.

En 1898 Gabriele D'Annunzio achète la Villa della Capponcina dans les alentours de Settignano, pour être plus près de sa maîtresse l'actrice Eleonora Duse, résidant Villa Porziuncola. Dans les années 1920, le peintre et graveur franco-toscan Alfredo Müller, ami du collectionneur Egisto Fabbri, a habité la Villa La Colombaia située un peu plus haut que la Capponcina. Près de Settignano se trouve la Villa Gamberaia, une villa du XIVe siècle, célèbre pour ses jardins à l'italienne, détruite pendant la guerre et reconstruite à l'identique.

Sur une colline parsemée de villas, la plus célèbre est la villa I Tatti, autrefois propriété de Bernard Berenson (1865-1959 ), historien d'art américain spécialisé dans la Renaissance et collectionneur. La villa Tatti est désormais siège du Centre de l'Histoire de la Renaissance de l'université Harvard.

Dans l'église Santa Maria du XVIe siècle, on trouve un pupitre de Bernardo Buontalenti et de belles terres cuites robbiennes.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]