Service de police d'Ottawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le service de police d'Ottawa (SPO) (Ottawa Police Service en anglais) est le service de police de la ville d'Ottawa, Ontario, Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le service a célébré son 150e anniversaire en 2005. Le SPO est né en 1855 quand la ville d'Ottawa a nommé Roderick Ross, premier chef de police de la ville. Au fil de temps, les autres villes et municipalités ont formé leur propre force de police, comme Eastview (qui est devenu le service de police de Vanier en 1963) et Gloucester-Nepean en 1957 (en 1964, ce service a été scindé en police de Gloucester et police de Nepean). En tant que précurseur des futures fusions, le service de police de Vanier a été absorbé par le service de police d'Ottawa en 1984.

En 1995, les services de police d'Ottawa, Nepean et Gloucester ont fusionné afin de former le service de police régional d'Ottawa-Carlton. La zone du nouveau service a été augmentée des parties de la ville précédemment gérées par la Police provinciale de l'Ontario.

Le service a reçu son nom actuel en 2001, pour tenir compte de la fusion d'Ottawa-Carleton constitutive des municipalités dans la nouvelle Ville d'Ottawa.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le chef de police actuel est Charles Bordeleau, qui vient du service de police régional de Durham.

La structure hiérarchique se compose des éléments suivants : agents de police de 4e, 3e, 2e et 1re classe, sergent, sergent-chef, inspecteur, directeur, chef adjoint et chef de la police. À de très rares exceptions près, tous les officiers de police reçoivent leur trois mois de formation et leur diplôme à l'Ontario Police College (en), situé à Aylmer en Ontario.

Les nouvelles recrues sont engagées comme agents de quatrième classe, et, sans problème de formation ou de discipline, peuvent s'attendre à atteindre le grade d'agent de première classe dans les trois ans. Un agent de police de première classe a un salaire de base avant impôt d'environ 73 000 $, sans compter les heures supplémentaires. Ce niveau de salaires est la norme par rapport à d'autres services de police de l'Ontario et, de manière générale, le service de police d'Ottawa se situe dans le top-5 des rémunérations pour les services de la province.

Relations avec des autres agences[modifier | modifier le code]

Les services de sécurité à la Colline du Parlement et aux ambassades à Ottawa sont la responsabilité de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Normalement la GRC n'intervient pas dans les opérations policières municipales d'Ottawa, sauf dans les situations d'urgence et si elle reçoit une demande d'assistance du SPO.

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) patrouille les autoroutes provinciales de l'Ontario, particulièrement les autoroutes 416 et 417.

Les Forces canadiennes ont leur propre police militaire qui patrouille les propriétés de la Ministère de la Défense nationale. Les officiers de police militaires ont des pouvoirs en dehors du domaine du Ministère de la Défense nationale, mais n'exercent pas ces pouvoirs sauf en cas de demande du SPO.

Le SPO fournit aussi certains services de sécurité à l'aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa.

Opérations[modifier | modifier le code]

Le service de police d'Ottawa dispose de cinq postes et dix-neuf centres de police communautaires.

Opérations de patrouille

  • Division de l'est
  • Division central
  • Division de l'ouest
  • Division du sud

Services d'enquête criminels

  • Crimes majeurs
  • Harcèlement sexuel et maltraitance des enfants
  • Violences conjugales
  • Vol de voitures organisés
  • Unité des gangs et armes à feu
  • Crimes frauduleux
  • Maltraitance des personnes âgées
  • Services d'enquêtes générales
  • Section des réponses aux entrées forcées
  • Unité d'aide aux victimes
  • Section des crimes de haute-technologie
  • Équipe de réponse directe (ERD)

Services de support

  • Communications
  • Sécurité de la cour de justice, garde temporaire des prisonniers et service aux victimes
  • Unité de réponse au téléphone (pour les crimes mineurs sans pistes d'enquête)

Opérations d'urgence

  • Unité tactique
  • Section canine
  • Escorte de circulation
  • Unité des services d'urgence
  • Unité marine
  • Unité de recherche sous-marine
  • Unité d'enquête des accidents routiers

Services institutionnels

  • Relation avec les médias
  • Commissaire

Services de l'exécutif

  • Section des normes professionnelles

Flotte[modifier | modifier le code]

La majorité des véhicules de patrouille du SPO sont des Ford Crown Victoria Police Interceptors. Le Dodge Charger a été ajouté à la flotte sur une base expérimentale. Le service a aussi utilisé des Ford Explorer et des Ford Expedition.

Le SPO dispose aussi d'un avion (un Cessna 206) et de engins maritimes qui patrouillent les voies d'eau d'Ottawa durant l'été.

De nombreux véhicules banalisés de toutes sortes et de toutes marques sont utilisés. Les plus communs sont des Chevrolet Impala mais on compte aussi des mini-van et même des Smart.

Flotte des véhicules du service de police d'Ottawa (2006)[1]
Véhicule Quantité
Ford Crown Victoria 170
Chevrolet Impala 27
Dodge Charger 4
Berlines 158
Camionnettes 50
SUV/camions 44
Motocyclettes 29
Remorques 17
Quads/motoneiges 8
Bateaux 5
Avion 1
Véhicules spécialisés 6
Total 520

Armes de service et équipement individuel[modifier | modifier le code]

Les policiers assermentés du SPO sont armés de Glock 22, de spray au gaz poivre, de matraque et de Taser. Une paire de menottes et une radio portative complètent cette équipement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Idling cop cars to go under microscope » - The Ottawa Sun, 26 novembre 2006, page 4