Serpula vermicularis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Serpula vermicularis, aussi appelé serpule, est un ver polychète tubicole de la famille des Serpulidae.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit ver benthique, logé dans un tube de calcaire qu'il a construit lui-même, parfois caché dans le substrat où il s'est fixé (débris rocheux, coquillages, algues du genre Lithophyllum, fonds coralligènes). Sa tête, qu'il peut rétracter dans son tube lorsqu'il est dérangé et le refermer avec un petit opercule en forme de trompe conique rougeâtre possède, de part et d'autre de la « trompe », deux panaches de tentacules filamenteux, divisés en deux lobes, tous soudés entre eux par une membrane et rayés de blanc et de rouge, qui lui servent à attraper sa nourriture (plancton et particules microscopiques) et pour respirer. Les deux panaches, formant une couronne, sont soudées en bas de la trompe.

Les œufs sont planctoniques et donnent naissances à des larves trochophores.

Distribution[modifier | modifier le code]

Espèce cosmopolite, on la retrouve notamment en Méditerranée, en Mer Noire, en mer du Nord, en Atlantique, dans l'Océan Indien, l'Océan Pacifique la Mer Rouge etc. de la surface à plus de 1800 mètres de profondeur.

Récifs[modifier | modifier le code]

Dans certains abers d'Écosse, Serpula vermicularis crée des véritables récifs, formés par l'accumulation des tubes des serpules.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir