Serment par Allah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un serment par Allah, qui se fait généralement au moyen de l'interjection arabe wallah (والله dans l'alphabet arabe), signifiant littéralement « par Allah » (sous-entendu « [je le jure] par Allah »), consiste pour un locuteur de confession musulmane à prendre à témoin Allah pour garantir que ses propos ne sont pas mensongers. En sont dérivées les variantes persane والله (vallâh) et turque eyvallah.

L'Islam ne permet pas aux croyants de jurer au nom de quelqu'un ou de quelque chose d'autre qu'Allah[réf. nécessaire].

Mentir en ayant juré au nom d'Allah est considéré par les croyants comme un blasphème[réf. nécessaire].

L'interjection ¡Olé! en espagnol pourrait être un dérivé de wallah, datant de la domination arabe sur la péninsule ibérique[1] ; cette étymologie est cependant contestée[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Saul S. Friedman, A History of the Middle East, McFarland,‎ 2006, 353 p. (ISBN 0-7864-5134-3), p. 149.
  2. (en) Alan S. Kaye, « Two Alleged Arabic Etymologies », Journal of Near Eastern Studies, vol. 64, no 2,‎ avril 2005, p. 109–111 (DOI 10.1086/431686).

Voir aussi[modifier | modifier le code]