Serin à trois raies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Serin à trois raies

Description de cette image, également commentée ci-après

Crithagra tristriata

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Fringillidae
Genre Crithagra

Nom binominal

Crithagra tristriata
Ruppell, 1840

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Synonymes

  • Serinus tristriatus

Le Serin à trois raies (Crithagra tristriata) est une espèce de passereau appartenant à la famille des Fringillidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Hauts plateaux de l’Éthiopie du nord et du centre, se prolongeant à l’est sur le nord de la Somalie.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

S. tristriatus est classiquement considéré comme monotypique, la sous-espèce pallidior, propre à la Somalie, étant reconnue par Fry & Keith (2004) mais pas par BirdLife International (2013).

  • S. t. tristriatus Rüppel, 1840 : nord, centre et est de l’Éthiopie.
  • S. t. pallidior Phillips : nord de la Somalie. Plumage plus pâle et plus gris avec les stries du manteau plus prononcées (Fry & Keith 2004).

Habitat[modifier | modifier le code]

Le serin à trois raies affectionne les terrains boisés, les buissons, les clairières et lisières forestières, les formations de genévriers et leurs sous-bois, les zones rocheuses d’altitude, les parcs et les grands jardins comme à Addis-Abeba (Fry & Keith 2004). En Éthiopie, l’espèce est commune entre 1700 et 2450 m, peu commune entre 1060 et 1700 m et franchement abondante au-dessus de 2150 m d’altitude (Zinner in Fry & Keith 2004). En Somalie, elle est sédentaire et très commune localement, dans les genévriers, les broussailles et les sous-bois entre 1200 et 1970 m (Ash & Miskell 1983).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle est très peu documentée et de façon généraliste : toutes sortes de graines et de semences (Cheesman & Sclater in Fry & Keith 2004), surtout des graines d’herbes, de petites plantes et d’arbustes (Clement et al. 1993). D’autres plantes ont été répertoriées, photos à l’appui, par Ottaviani (2011) : un spécimen picorant les fruits d’un kniphofia Kniphofia foliosa, asphodélacée et un individu prélevant les fleurs d’un mouron Stellaria sp., caryophyllacée.

Mœurs[modifier | modifier le code]

Il se tient seul ou en couples en période de nidification puis en couples ou en petits groupes hors période de reproduction, formant parfois des bandes lâches et erratiques. Il a la réputation de causer des dommages dans les jardins. Il se perche sur les arbres bas et évolue sur le sol (Fry & Keith 2004).

Nidification[modifier | modifier le code]

Le nid est une coupe très bien faite de fins brins d’herbe sèche mêlés à des fils d’araignée avec un revêtement interne de duvet animal (poils, laine). Il est placé à différentes hauteurs sur la fourche horizontale d’un arbre feuillu ou d’un buisson, communément un genévrier. Trois œufs blanc verdâtre ou bleu verdâtre pâle tachetés de brun, violet, noirâtre ou rougeâtre surtout au gros pôle. Les périodes de ponte ont lieu en avril et en octobre pour l’Éthiopie et en juin pour l’Érythrée (Fry & Keith 2004).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ash, J. S. & Miskell, J. E. (1983). Birds of Somalia, their habitat, status and distribution. Scopus Special Supp. n° 1.
  • Clement, P., Harris, A. & Davis, J. (1993). Finches & Sparrows, an identification Guide. Christopher Helm, London.
  • Fry, C. H. & Keith, S. (2004). The Birds of Africa. Vol. 7, Sparrows to Buntings. Helm, London.
  • Ottaviani, M. (2011). Monographie des Fringilles (carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies, volume 3. Editions Prin, Ingré, France, 320 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :