Sergueï Dolmatov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dolmatov.

Sergueï Dolmatov

Naissance 20 février 1959
Kisseliovsk, URSS
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de l’URSS Union soviétique
Profession Joueur d'échecs

Sergueï Viktorovitch Dolmatov (en russe : Сергей Викторович Долматов ; né le 20 février 1959 à Kisseliovsk en Sibérie) est un grand maître international russe du jeu d'échecs et un ancien champion du monde junior.

Né en URSS, le style de jeu de Dolmatov, entreprenant mais solide, le propulse à l'avant-scène du monde des échecs junior qui culmine avec le titre de champion du monde junior qu'il remporte en 1978 à Graz. Il obtient le titre de maître international la même année et celui de grand maître international en 1982.

Il remporte de nombreux tournois internationaux dans sa jeunesse, le Masters d'Amsterdam 1979, Bucarest 1981, Hradec Králové 1981, Frounze 1983, Barcelone 1983 et Tallinn 1985. Sa seconde place derrière Vitaly Tsechkovski dans le tournoi de catégorie 11 à Minsk en 1982 est aussi remarquable.

Il gagne encore au tournoi d'Hastings 1989/1990 et se qualifie comme candidat au championnat du monde d'échecs au tournoi interzonal de Manille 1990, il est éliminé par Arthur Youssoupov en match l'année suivante. À cette époque, son classement Elo atteint son apogée à 2600 points. Il ne parviendra plus à l'améliorer par la suite. Ses résultats dans la décennie suivante sont plus irréguliers et il se fait plus rare en tournoi.

Il remporte encore l'Open de Linares en 2000, mais à l'Open Aeroflot de Moscou en 2004, c'est surtout sa défaite en 19 coups contre le prodige norvégien Magnus Carlsen, 13 ans, qui est remarquée.

Il conserve un classement Elo de 2 560 en septembre 2009, et contribue à des publications sur les ouvertures.

Dolmatov préfère les jeux ouverts avec les Blancs, et avec les Noirs, il pratique la défense hollandaise, la défense est-indienne et la défense française.

Références[modifier | modifier le code]

  • David Hooper, Kenneth Whyld, The Oxford Companion To Chess, Oxford University,‎ 1984 (ISBN 0192175408)

Liens externes[modifier | modifier le code]