Sergio Romo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Sergio Romo Baseball pictogram.svg
Sergio Romo 2010.jpg
Agent libre - No  54
Lanceur de relève
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
26 juin 2008
Statistiques de joueur (2008-2014)
Victoires-défaites 31-21
Sauvetages 78
Moyenne de points mérités 2,51
Retraits sur des prises 394
Équipes

Sergio Francisco Romo (né le 4 mars 1983 à Brawley, Californie, États-Unis) est un lanceur de relève droitier de la Ligue majeure de baseball. Il est présentement agent libre après 7 saisons chez les Giants de San Francisco, avec qui il remporte les Séries mondiales de 2010, 2012 et 2014

Invité une fois au match des étoiles, Romo enregistre le retrait qui scelle la victoire en Série mondiale 2012 des Giants.

Carrière[modifier | modifier le code]

Sergio Romo est drafté en 28e ronde par les Giants de San Francisco en 2005. Il lance pour la première fois dans les majeures pour les Giants le 26 juin 2008. Utilisé dans 28 parties à sa première saison, il est crédité de 3 victoires contre une défaite et affiche une excellente moyenne de points mérités de 2,12. Il réussit 33 retraits sur des prises en 34 manches lancées.

Durant la saison 2009, sa fiche est de 5-2 avec une moyenne de points mérités de 3,97. Il enregistre aussi deux sauvetages. Il compte plus de retraits sur des prises (41) que de manches (34) au monticule. Appelé exceptionnellement à remplir le rôle de stoppeur, il réussit son premier sauvetage en carrière le 7 juillet, préservant la victoire de l'équipe sur les Marlins de la Floride[1]. Il amorce l'année sur la liste des joueurs blessés en raison de douleurs à l'épaule et rejoint le club à la fin mai[2].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Romo connaît une excellente saison 2010 alors qu'il conserve une moyenne de points mérités de 2,18 en 62 manches lancées. Les Giants font appel à lui à 68 reprises, lui confiant en cours de saison le rôle de préparer l'entrée du stoppeur Brian Wilson, une mission où il est préféré à son coéquipier Jeremy Affeldt[3]. Il est crédité de cinq victoires, contre trois défaites et totalise 70 retraits sur des prises. Sa saison est couronnée par la conquête de la Série mondiale par San Francisco. Il connaît des difficultés en Série de division contre les Braves d'Atlanta, accordant trois points en seulement deux tiers de manches lancés dans ce premier tour éliminatoire. Il est cependant crédité de la victoire dans le troisième match de la série. Par la suite, Romo est impeccable en Série de championnat et en Série mondiale, n'accordant aucun point en trois sorties contre Philadelphie et en une présence au monticule contre Texas. À l'initiative de son coéquipier releveur Brian Wilson, Romo arborait en 2010 une épaisse barbe noire[4], incitant plusieurs spectateurs à populariser le slogan « Fear The Beard » (« Craignez la barbe ») et à porter de fausses barbes aux matchs locaux de l'équipe[5].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, il lance dans 65 parties des Giants et réussit 70 retraits sur des prises en à peine 48 manches lancées. Avec huit points accordés dans toute la saison, sa moyenne de points mérités ne s'élève qu'à 1,50. Il remporte trois victoires contre une seule défaite et enregistre un sauvetage.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

En 2012, Santiago Casilla est choisi comme stoppeur de l'équipe après la blessure subie dans les premiers jours de la saison par Brian Wilson. Mais les résultats de Casilla sont inégaux et Romo passe éventuellement dans ce rôle de terminer les matchs. Même si son ration de retraits sur des prises et de buts-sur-balles est moins spectaculaire qu'en 2011 (il passe de 14 à 6,3), il réussit tout de même 10,2 retraits au bâton en moyenne par 9 manches lancées, pour un total de 63 en 55 manches et un tiers au monticule pendant la saison. Sa moyenne de points mérités n'est que de 1,79. En 69 matchs, il remporte 4 victoires, contre 2 défaites, et réussit 14 sauvetages.

En séries éliminatoires, il est intraitable avec une moyenne de points mérités de 1,18 en 10 manches et deux tiers. Il n'accorde qu'un point au total, et aucun dans les deux dernières rondes du tournoi qui couronne les Giants comme champions de la Série mondiale 2012. Lanceur gagnant du troisième match de la Série de division, il réussit le sauvetage en enregistrant le dernier retrait du dernier match contre les Reds de Cincinnati[6]. Il ne donne aucun point en 4 matchs aux Cardinals de Saint-Louis en Série de championnat de la Ligue nationale, et blanchit les Tigers de Détroit en Série mondiale, n'accordant aucun point et aucun coup sûr, avec 5 retraits sur des prises en 3 manches lancées. Le 28 octobre à Détroit, il retire coup sur coup sur trois prises Austin Jackson, Don Kelly et Miguel Cabrera en neuvième manche pour confirmer le triomphe des Giants[7].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Le 6 février 2013, les Giants et Romo s'entendent sur un nouveau contrat de deux saisons[8].

Malgré une fiche perdante de 5 victoires et 8 défaites, Romo connaît une autre bonne année pour San Francisco, bien que sa moyenne de points mérités, qui se chiffre à 2,54 en 60 manches et un tiers lancées, soit sa plus élevée depuis la saison 2009. Ses 38 sauvetages en 65 matchs représentent le 3e total le plus élevé de la Ligue nationale et le 8e meilleur du baseball majeur[9].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Romo perd son poste de stoppeur des Giants à la fin juin 2014 après une mauvaise séquence où il a saboté trois des cinq dernières avances qui lui avaient été confiées[10]. Sa balle glissante, son lancer fétiche, reste fréquemment suspendue et le rend vulnérable aux coups de circuit : ses adversaires, qui ne frappaient que pour ,140 contre sa glissante en 2013, ont une moyenne au bâton de ,250 contre le même tir au 28 juin 2014[11]. Après ce changement de rôle, celui qui a une moyenne de points mérités de 5,01 réussit à l'abaisser à 3,72 à la fin de la saison[12]. Sa moyenne n'est que 0,93 à ses 19 dernières manches et un tiers lancées de la saison régulière[13].

En 58 manches lancées lors de 64 apparitions au monticule, Romo enregistre 59 retraits sur des prises, légèrement plus en moyenne que l'année d'avant. Il est gagnant de 6 matchs contre 4 défaites et, bien que Santiago Casilla demeure stoppeur jusqu'à la fin de la saison, réussit 23 sauvetages. Il accorde en moyenne 1,4 circuit par tranche de 9 manches lancées, un sommet en carrière[13] et exactement deux fois plus que la saison précédente. Après avoir blanchi Washington en 3 manches lancées en Série de divisions[14], il est le lanceur perdant du second match de la Série de championnat 2014 de la Ligue nationale lorsqu'il est victime d'un circuit de Kolten Wong des Cardinals de Saint-Louis en 9e manche d'un match qui était égal 4-4[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sergio Romo 2009 Pitching Gamelogs, baseball-reference.com.
  2. (en) Reliever Romo ready to be activated, Ron Kroichick, San Francisco Chronicle, 28 mai 2009.
  3. (en) Romo impressing in setup role, Cash Kruth / MLB.com, 12 août 2010.
  4. (en) Beards are in style for Giants' playoffs, Aaron Britt, San Francisco Chronicle, 10 octobre 2010.
  5. (en) Within a dyed whisker of wacky, Randy Starkman, Toronto Star, 27 octobre 2010.
  6. (en) 2012 League Division Series, baseball-reference.com.
  7. (en) Sommaire du match San Francisco-Detroit du 28 octobre 2012, baseball-reference.com.
  8. (en) Romo, Giants avoid arbitration with two-year deal, Chris Haft / MLB.com, 6 février 2013.
  9. (en) 2013 Major League Baseball Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  10. (en) Sergio Romo out as Giants' closer, Alex Pavlovic, San Jose Mercury News, 29 juin 2014.
  11. (en) [www.csnbayarea.com/giants/bochy-sergio-romo-out-giants-closer Bochy: Sergio Romo out as Giants' closer ], Andrew Baggarly, CSN Bay Area, 29 juin 2014.
  12. (en) Sergio Romo 2014 Pitching Gamelog, baseball-reference.com.
  13. a et b (en) WAR, what is it good for? Ranking free agents, Paul Casella & Andrew Simon / MLB.com, 5 novembre 2014.
  14. (en) Sergio Romo Postseason Pitching, baseball-reference.com.
  15. (en) Cardinals take Game 2 on Wong's walk-off blast, Jenifer Langosch / MLB.com, 13 octobre 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]