Sergio Pignedoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sergio Pignedoli
Image illustrative de l'article Sergio Pignedoli
Biographie
Naissance 4 juin 1910
à Felina di Castelnovo ne' Monti (Italie)
Ordination sacerdotale 1er avril 1933
Décès 15 juin 1980 (à 70 ans)
à Reggio d'Émilie
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
5 mars 1973 par le
pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-diacre
de S. Giorgio in Velabro
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 11 février 1951 par le
card. Adeodato Piazza
Fonctions épiscopales Nonce apostolique en Bolivie
Nonce apostolique au Venezuela
Évêque auxiliaire de Milan (Italie)
Délégué apostolique au Canada
Secrétaire de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples
Président du Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Sergio Pignedoli (né le 4 juin 1910 à Felina di Castelnovo ne' Monti et mort le 15 juin 1980 à Reggio d'Émilie) fut un prélat italien, cardinal de l'Église catholique romaine. D'abord nonce apostolique, il devint un proche collaborateur du pape Paul VI et présida le Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux de 1973 à 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Né à Castelnovo ne' Monti, en Émilie-Romagne, Sergio Pignedoli fit ses études au séminaire de Reggio d'Émilie puis à l'université du Sacré-Cœur de Milan, où il obtint un doctorat d'humanités classiques. Il obtint une licence de théologie sacrée à l'Université pontificale du Latran et une maîtrise d'histoire de l'Église à l'Université pontificale grégorienne.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre le 1er avril 1933, il exerça les fonctions de vice-recteur du séminaire de Reggio d'Émilie jusqu'en 1934, année où il devint aumônier de l'université du Sacré-Cœur de Milan. Durant la Seconde Guerre mondiale, de 1940 à 1943, il fut aumônier dans la marine, puis aumônier de l'Action catholique et de la Fédération italienne du scoutisme.

Élevé à la dignité de Monsignor le 5 septembre 1949, il devint secrétaire du comité de l'Année sainte 1950, à propos de laquelle il déclara : « La grande découverte de cette année est que, dans un monde apparemment sceptique et indifférent, il existe un puissant courant de foi »[1].

Évêque[modifier | modifier le code]

Le 22 décembre de la même année, Sergio Pignedoli se vit nommé archevêque titulaire (ou in partibus) d'Iconium et nonce apostolique en Bolivie. Le 11 février 1951, il reçut la consécration épiscopale des mains du cardinal Adeodato Giovanni Piazza, OCD, avec Mgr Valerio Valeri et Mgr Beniamino Socche comme coconsécrateurs, dans la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs. Le 19 octobre 1954, il devint nonce apostolique au Venezuela puis, le 15 avril 1955, il fut nommé évêque auxiliaire de Milan, archidiocèse où il resta jusqu'au 23 septembre 1960.

Durant son séjour à Milan, Sergio Pignedoli se lia d'une profonde amitié avec le cardinal Giovanni Battista Montini, futur pape Paul VI. Il reçut ensuite la charge de délégué apostolique pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre (1960-1964) puis pour le Canada (1964-1967). Il participa également au concile Vatican II.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Le pape Paul VI lui confia la charge de secrétaire de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples le 10 juin 1967 et le créa cardinal avec le titre de cardinal-diacre de San Giorgio al Velabro lors du consistoire du 5 mars 1973. Le lendemain, 6 mars, le cardinal Pignedoli devint le second président du Secrétariat pour les non-chrétiens, renommé Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux par Jean-Paul II le 28 juin 1988.

Sergio Pignedoli était l'un des cardinaux électeurs des deux conclaves d'août et d'octobre 1978, qui élurent respectivement Jean-Paul Ier et Jean-Paul II, et les médias le considérèrent comme « papable » en ces deux occasions[2],[3].

Le cardinal Pignedoli est mort d'un thrombus pulmonaire lors d'une visite dans sa ville natale de Reggio d'Émilie, à l'âge de 70 ans[4].

Succession apostolique[modifier | modifier le code]

Succession apostolique
Bishopcoa.png
Consécrateur Adeodato Giovanni Piazza
Premier coconsécrateur principal Valerio Valeri
Second coconsécrateur principal Beniamino Socche
Date de la consécration 11 février 1951
Consécrateur de
Évêque Date de la consécration
Bernardo Leonardo Fey Schneider 7 septembre 1952
Thomas Joseph Danehy 22 avril 1953
Ubaldo Evaristo Cibrián Fernández 17 mai 1953
Carlos Anasagasti Zulueta 13 septembre 1953
Jorge Kilian (Chiliano) Pflaum 14 février 1954
José Armando Gutiérrez Granier 25 avril 1954
José Humberto Paparoni 8 décembre 1954
Godfrey Okoye 3 septembre 1961
Patrick Joseph Dalton 29 septembre 1962
Owen McCoy 28 avril 1963
Pierre-Célestin Nkou 2 juin 1963
Lucas Olu Chukwuka Nwaezeapu 24 mai 1964
Auguste Delisle 24 août 1964
Joseph-Aurèle Plourde 26 août 1964
Gaston Hains 18 octobre 1964
James Martin Hayes 20 avril 1965
James Philip Mulvihill 25 janvier 1966
James Francis Carney 11 février 1966
Gérard-Joseph Deschamps 21 janvier 1967
Emile Biayenda 17 mai 1970
François Maurer 23 mai 1971
Coconsécrateur principal de
Évêque Date de la consécration
Giuseppe Bonacini 29 juin 1959
Paolino Limongi 20 octobre 1963
Joseph Khiamsun Nittayo 20 octobre 1963
Igino Eugenio Cardinale 20 octobre 1963
José García Villas 20 octobre 1963
Baptist Mudartha 20 octobre 1963
Arnold Ralph Cotey 20 octobre 1963
Didier Pérouse de Montclos 20 octobre 1963
Etienne-Marie-Félix Courtois 20 octobre 1963
François Hoenen 20 octobre 1963
Felicissimus Alphonse Raeymaeckers 20 octobre 1963
Franciscus Xaverius Eikichi Tanaka 20 octobre 1963
Clemens P. Chabukasansha 20 octobre 1963
Albert Reuben Edward Thomas 20 octobre 1963
Victorinus Youn Kong-hi 20 octobre 1963
Luigi Accogli 26 novembre 1967
Giovanni Mariani 3 décembre 1967
Ippolito Rotoli 8 décembre 1967
Luigi Bongianino 24 mars 1968
Raymond Philip Etteldorf 6 janvier 1969
Antonio Maria Travia 6 janvier 1969
Matthieu Kanyama 6 janvier 1969
Sabás Magaña García 6 janvier 1969
Abel Costas Montaño 6 janvier 1969
Eugène-Marie Ernoult 6 janvier 1969
Adhemar Esquivel Kohenque 6 janvier 1969
Thomas Benjamin Fulton 6 janvier 1969
Bernard Joseph McLaughlin 6 janvier 1969
André Bernard Michel Quélen 6 janvier 1969
Andrea Bernardo Schierhoff 6 janvier 1969
Paul Casimir Marcinkus 6 janvier 1969
Josip Žabkar 30 juin 1969
Joseph Mees 30 juin 1969
Barnabas R. Halem 'Imana 1er août 1969
John Baptist Kakubi 1er août 1969
Albert Edward Baharagate 1er août 1969
Serapio Bwemi Magambo 1er août 1969
Emmanuel Milingo 1er août 1969
André Fernand Anguilé 1er août 1969
Raphael S. Ndingi Mwana'a Nzeki 1er août 1969
Emile Njeru 1er août 1969
Anthony Saliu Sanusi 1er août 1969
William Mahony 1er août 1969
Constantin Guirma 1er août 1969
Jean-Marie-Joseph-Augustin Pasquier 1er août 1969
Ernesto Gallina 10 août 1969
Ubaldo Calabresi 28 septembre 1969
William Aquin Carew 4 janvier 1970
Luciano Storero 1er février 1970
Mario Tagliaferri 7 mai 1970
Dominic Joseph Conway 8 novembre 1970
Luciano Angeloni 7 février 1971
Franco Brambilla 14 février 1971

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]