Sergio Fajardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fajardo.
Sergio Fajardo

Sergio Fajardo Valderrama, né à Medellín le 19 juin 1956 est un mathématicien, journaliste et homme politique colombien qui a été maire de sa ville natale de 2003 à 2007. Durant cette période, il a été désigné meilleur maire de Colombie[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sergio Fajardo Valderrama a obtenu la victoire, le 26 octobre 2003, avec le plus grand nombre de votes enregistrés dans l'histoire électorale de Medellín (208 111 votes)[1]. Il a exercé son mandat du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2007. Son successeur est Alonso Salazar (es), un ancien membre de son cabinet[2]. Il a fini son mandat, en 2007, avec une côte de popularité de 80 %[3]. Son mandat de maire lui a conféré « crédibilité politique, sympathie et une grande popularité », en raison, principalement, de politiques menées en matière d'éducation et de sécurité.

Il a déclaré à plusieurs reprises que lors de sa première campagne pour la mairie de Medellín, les intentions de vote en sa faveur étaient proches de 0 % et qu'il fut tout de même élu grâce à son travail.
Son projet Antioquia la Más Educada (en français : « Medellín, la plus instruite »), un projet urbain de développement qu'il a mené à bien durant son mandat, a été récompensé le 12 mars 2009 par le prix City to City Barcelona FAD, de l'organisme espagnol Fomento de las Artes y del Diseño.

Fajardo est candidat à la vice-présidence de la Colombie pour les élections de 2010, avec Antanas Mockus pour le Parti vert (Colombie). Bien qu'arrivés au deuxième tour, ils n'obtiennent que 27,47 % des suffrages exprimés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Votos como nunca antes », sur www.eltiempo.com,‎ 28 octobre 2003 (consulté en 15 décembre 2013)
  2. (es) « Protagonista », sur www.eltiempo.com,‎ 29 octobre 2007 (consulté en 15 décembre 2013)
  3. (es) « La alcaldía lo dejó con 80% de popularidad », sur www.elespectador.com,‎ 6 juillet 2008 (consulté en 15 décembre 2013)