Sergejs Žoltoks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Sergejs Žoltoks (en letton) ou Sergueï Ivanovitch Joltok (du russe : Сергей Иванович Жолток ; parfois transcrit en anglais : Sergei Zholtok) — né le 2 décembre 1972 à Riga en République socialiste soviétique de Lettonie ; mort le 3 novembre 2004 — est un joueur professionnel de hockey sur glace letton (d'ethnicité russe)[1].

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il joua 10 saisons dans la ligue nationale de hockey pour les Bruins de Boston, les Sénateurs d'Ottawa, les Canadiens de Montréal, les Oilers d'Edmonton, le Wild du Minnesota et les Predators de Nashville. Žoltoks fut repêché par les Bruins 55e au total au repêchage d'entrée dans la LNH 1992. Avant cette sélection, il remporta avec l'Équipe d'URSS de hockey sur glace le Championnat du monde junior de hockey sur glace de 1992.

Après 27 matchs pour les Bruins en 1992-93 et en 1993-94, il va passer quelques saisons dans les ligues mineures avant de revenir à la LNH pour de bon en 1996-97.

Pendant le lock-out de 2004-05, Žoltoks retourna en Lettonie pour endosser l'uniforme du HK Riga 2000 du Championnat de Lettonie de hockey sur glace et du Championnat de Biélorussie de hockey sur glace.

Le 3 novembre 2004, son arythmie cardiaque refait surface pendant un match entre le Rīga 2000 et le Dinamo Minsk. Žoltoks quitte la glace avec 5 minutes à faire dans le match, s'effondrant et mourant en entrant dans le vestiaire. Les médecins biélorusses annoncèrent que son décès fut causé par un infarctus du myocarde majeur.

Ce n'était pas la première fois que cela se produisait ; en janvier 2003, il dut quitter un match à cause de son arythmie. Il fut gardé sous observation par les médecins pendant la nuit et après avoir raté 7 matchs, on lui permit de revenir au jeu.

En 588 matchs de saison régulière, Žoltoks amassa 111 buts et 147 passes

Il laisse derrière lui sa femme Anna et ses fils Edgar et Nikita.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1990-1991 Dinamo Riga Superliga 39 4 0 4 16          
1991-1992 Riga Pardaugava Superliga 27 6 3 9 6          
1992-1993 Bruins de Providence LAH 64 31 35 66 57 6 3 5 8 4
1992-1993 Bruins de Boston LNH 1 0 1 1 0          
1993-1994 Bruins de Providence LAH 54 29 33 62 16          
1993-1994 Bruins de Boston LNH 24 2 1 3 2          
1994-1995 Bruins de Providence LAH 78 23 35 58 42 13 8 5 13 6
1995-1996 Thunder de Las Vegas LIH 82 51 50 101 30 15 7 13 20 6
1996-1997 Thunder de Las Vegas LIH 19 13 14 27 20          
1996-1997 Sénateurs d'Ottawa LNH 57 12 16 28 19 7 1 1 2 0
1997-1998 Sénateurs d'Ottawa LNH 78 10 13 23 16 11 0 2 2 0
1998-1999 Canadiens de Montréal LNH 70 7 15 22 6          
1998-1999 Canadiens de Frédéricton LAH 7 3 4 7 0          
1999-2000 Citadelles de Québec LAH 1 0 1 1 2          
1999-2000 Canadiens de Montréal LNH 68 26 12 38 28          
2000-2001 Canadiens de Montréal LNH 32 1 10 11 8          
2000-2001 Oilers d'Edmonton LNH 37 4 16 20 22 3 0 0 0 0
2001-2002 Wild du Minnesota LNH 73 19 20 39 28          
2002-2003 Wild du Minnesota LNH 78 16 26 42 18 18 2 11 13 0
2003-2004 Wild du Minnesota LNH 59 13 16 29 19          
2003-2004 Predators de Nashville LNH 11 1 1 2 0 6 1 0 1 0
2004-2005 HK Riga 2000 Bélarus 6 4 3 7 12          
Totaux LNH 588 111 147 258 166 45 4 14 18 0

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com
  2. (en) « Sergei Zholtok hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.