Serge Mongeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Serge Mongeau

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Serge Mongeau lors du Salon du livre de Montréal en 2010

Naissance 24 avril 1937
à Montréal
Nationalité Québécoise
Pays de résidence Canada
Profession
Activité principale

Serge Mongeau (né le 24 avril 1937 à Montréal), est un médecin, écrivain, éditeur et père de la simplicité volontaire au Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études classiques au Collège Sainte-Croix, à Montréal, où il obtient un baccalauréat ès arts en juin 1957. Il étudie la médecine à l’Université de Montréal et pratique la médecine générale pendant deux années. Il retourne ensuite aux études à la même université et obtient une maîtrise en organisation communautaire. Il travaille ensuite au Centre de planification familiale du Québec. Il écrit un Cours de sexologie, ouvrage en cinq tomes qui connaît un bon succès. Jusqu'en 1970, il publie onze livres aux Éditions du Jour[1]. Il collabore à l'hebdomadaire de gauche Québec-Presse[2]. Il milite au Parti québécois. Lors de l'élection générale québécoise de 1970, il est candidat indépendant dans la circonscription de Taillon[3]. En juin 1970, il participe à la fondation du Mouvement pour la défense des prisonniers politiques québécois et en est le trésorier[4]. À l'époque du régime de la Loi des mesures de guerre instaurée à la suite de la crise d'Octobre, il est soudain jeté en prison sans accusation ni mandat, le 16 octobre 1970. Il y passera une dizaine de jours durant lesquels il écrira son expérience, publiée dans le livre Kidnappé par la police.

Quelques années plus tard, il étudie en sciences politiques à la Facultad latinoamericana de ciencias sociales, au Chili, où il prend conscience qu’on peut vivre et être heureux sans tout le luxe et les gadgets nord-américains.

De retour au Québec, il devient directeur du Centre local de services communautaires de Saint-Hubert. Puis en 1978, il passe à plein temps à l’édition et à l’écriture. Il devient directeur de la collection « Santé » chez Québec/Amérique, où il publie une première version de son livre sur la simplicité volontaire. En 1986, il passe aux éditions Libre Expression, en tant que directeur de la collection « Paix ». Puis en 1992, avec quelques amis, il fonde la maison d’édition Écosociété. Celle-ci publie des livres traitant de problématiques sociales, économiques et écologiques.

Après avoir vécu à l’île d'Orléans pendant vingt ans, il revient à Montréal en 2008.

Lors de l'élection générale québécoise de 2008, Serge Mongeau se présente comme candidat de Québec solidaire dans la circonscription d'Hochelaga-Maisonneuve. Il se classe au troisième rang, avec 12,9 % des votes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Naissances planifiées. Pourquoi? Comment?, en collaboration avec Hubert Charbonneau, Éditions du Jour, Montréal, 1966, 153 pages
  • Cours de sexologie, Éditions du Jour, Montréal, 1967-1970, en cinq tomes :
    1. De la fécondation à l'âge adulte, 1967
    2. Les âges de l'amour et les rapports sexuels, 1968
    3. La grossesse et la planification familiale, 1967
    4. Les difficultés sexuelles de l'individu et du couple, 1968
    5. Sexualité et société. La vieillesse, 1970
  • Évolution de l'assistance au Québec. Une étude historique des diverses modalités d'assistance au Québec, des origines de la colonie à nos jours, Éditions du Jour, Montréal, 1967, 123 pages (travail de l'auteur pour sa maîtrise en service social, option organisation communautaire)
  • L'avortement, en collaboration avec Renée Cloutier, Éditions du Jour, Montréal, 1968, 173 pages
  • Kidnappé par la police, Éditions du Jour, Montréal, 1970, 128 pages ; et, en réédition augmentée d'une préface et d'un appendice, Kidnappé par la police, Éditions Écosociété, Montréal, 2001, 187 pages, (ISBN 2-921561-58-1)
  • Vivre en santé, Éditions Québec/Amérique, Montréal, 1982, 141 pages, (ISBN 2-89037-111-5)
  • Dictionnaire des médicaments de A à Z, en collaboration avec Marie-Claude Roy, Éditions Québec/Amérique, Montréal, 1984, 525 pages, (ISBN 2-89037-180-8)
  • Nouveau dictionnaire des médicaments, en collaboration avec Marie-Claude Roy, Éditions Québec/Amérique, Montréal, 1988, 860 pages, (ISBN 2-89037-375-4)
  • Le Rêve écrasé : Québec-Chili 1973, Éditions Québec/Amérique, Montréal, 1990, 268 pages, (ISBN 978-2-89037-482-9)
  • La simplicité volontaire, Éditions Québec/Amérique, Montréal, 1985, 151 pages, (ISBN 978-2-89037-254-2) ; et en réédition sous le titre La simplicité volontaire, plus que jamais..., Éditions Écosociété, 1998, 272 pages, (ISBN 2-921561-39-5)
  • Parce que la paix n'est pas une utopie, Éditions Libre Expression, Montréal, 1990, (ISBN 978-2-89111-406-6) ; et en réédition Parce que la paix n'est pas une utopie, Éditions Écosociété, Montréal, 137 pages, (ISBN 2-921561-25-5)
  • La Belle Vie, ou le bonheur dans l'harmonie, Éditions Libre Expression, Montréal, 1991, 116 pages, (ISBN 978-2-89111-508-7) ; et en réédition La Belle Vie, Éditions Écosociété, Montréal, 2004, 130 pages, (ISBN 2-923165-01-2)
  • Pour un pays sans armée, ouvrage collectif sous la direction de Serge Mongeau, Éditions Écosociété, Montréal, 1993, 186 pages, (ISBN 2-921561-00-X)
  • L'écosophie ou la sagesse de la nature, Éditions Écosociété, Montréal, 1994, 158 pages, (ISBN 2-921561-06-9)
  • Moi, ma santé. De la dépendance à l'autonomie, Éditions Écosociété, Montréal, 1994, 182 pages, (ISBN 2-921561-20-4)
  • Objecteurs de croissance. Pour sortir de l'impasse : la décroissance, ouvrage collectif sous la direction de Serge Mongeau, Éditions Écosociété, Montréal, 144 pages, (ISBN 978-2-923165-34-9)
  • Non, je n'accepte pas. Autobiographie, tome 1 (1937-1979), Éditions Écosociété, Montréal, 2006, 296 pages, (ISBN 2-923165-15-2)
  • Heureux, mais pas content. Autobiographie (1979-2011), Éditions Écosociété, Montréal, 2012, 212 pages, (ISBN 978-2-923165-85-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mongeau 2001, p. 103
  2. Mongeau 2001, p. 47
  3. S'opposant au candidat officiel du Parti québécois, il se présente en tant que candidat « Parti québécois indépendant ». Il obtient 7,6 % des votes.
  4. Mongeau 2001, p. 106

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]