Serge Delaive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Serge Delaive

Activités écrivain belge
Naissance 1965
liège
Langue d'écriture française

Serge Delaive est un écrivain belge de langue française, né à Liège en 1965.

A la fois poète, romancier et photographe, aîné de quatre enfants, Serge Delaive est le fils d'un médecin et d'une historienne[1]. Après des études littéraires et de journalisme à l'Université de Liège[2], il fonde et coanime avec les poètes Karel Logist, Carl Norac et Carino Bucciarelli la revue (en 1998) et les éditions (en 2000) Le Fram, tout en enchaînant des emplois de courtes durées comme professeur, moniteur de voile ou logisticien pour Médecins sans frontières[1].

En 2009, il remporte le Prix Rossel pour son roman Argentine.

Sa première exposition de photographies se tient à Liège en 2007. Suivent Amay, Herstal, Paris à deux reprises, Asnières et Padoue.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie
  • 1995 : Légendaire, Bruxelles, Les Éperonniers,
  • 1996 : Monde jumeau, Bruxelles, Les Éperonniers,
  • 1997 : Par l'œil blessé, Amay, L'Arbre à paroles,
  • 1999 : Révolver, Namur, Bruxelles, Éditions de l'Acanthe,
  • 2001 : Le livre canoë, poèmes et autres récits, Paris, La Différence,
  • 2006 : En rade, Décharge/Gros textes, coll. Polder n°126,
  • 2006 : Les jours suivi de Ici là, Paris, La Différence, (prix Marcel Thiry)
  • 2007 : Poèmes sauvages, Bruxelles, Maelström, coll. Bookleg n°30,
  • 2008 : Le sexe des bœufs, Soumagne, Tétras Lyre, coll. Accordéon, avec un dessin original de Robert Valrlez,
  • 2008 : Une langue étrangère, Amay, L'Arbre à paroles, avec un dessin original de Marilu Nordenflycht,
  • 2011 : Art farouche, Paris, La Différence,
Romans
  • 2000 : Le temps du rêve, Bruxelles, Les Éperonniers, (sous le pseudonyme d'Axel Somers).
  • 2004 : Café Europa, Paris, La Différence, (prix Indications 2005). Edition poche : Espace Nord, Bruxelles, 2012.
Ce roman a été salué par une partie de la critique (Le Monde des Livres, Le Magazine Littéraire, Le Soir, L'Écho, Le Ligueur...).
Café Europa est un roman complexe. On passe de la Patagonie à la Corée, en revenant de temps à autre au café Europa, à Liège ; on passe des temps anciens à aujourd’hui, mais ce n'est pas jeu gratuit, car des questions fondamentales sous-jacentes sont posées : comment le monde tient-il ensemble, comment les siècles s’articulent-ils, comment se couturent les lambeaux de notre mémoire ? comment nos blessures personnelles, celles de nos civilisations et barbaries peuvent-elles guérir et se cicatriser ?
Les descriptions font penser davantage à des peintures abstraites, loin de l'anecdotique.
Le récit traite aussi de divers niveaux de conscience, sur les axes de l’espace et du temps, cosmos, physique quantique, anti-matière et d'états de conscience modifiée.
  • 2008 : L'homme sans mémoire, Paris, La Différence.
  • 2009 : Argentine, Paris, La Différence.
Autres genres littéraires
  • 2011 : Paul Gauguin, étrange attraction, essai, Chauvigny, L'Escampette.
  • 2011 : Pourquoi je ne serai pas français, pamphlet, Bruxelles, Maelström.
  • 2011 : Herstal, textes et photographies, Herstal, Musée de Herstal.
  • 2012 : Carnet de Corée, récit de voyage, textes et photographies, Paris, La Différence.

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Indications 2005 pour Café Europa.
  • Prix Marcel Thiry 2007, prix annuel récompensant alternativement une œuvre poétique et une œuvre romanesque, pour son recueil de poèmes Les Jours (2006).
  • Prix Rossel 2009 pour son roman Argentine, publié aux éditions La Différence[1].
  • Prix triennal de la poésie de la Fédération Wallonie-Bruxelles 2014 pour son recueil Art farouche[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Serge Delaive remporte le prix Rossel 2009 », dans Le Soir, 2 décembre 2009.
  2. « Serge Delaive » dans Culture,le magazine culturel de l'Université de Liège
  3. « La Fédération Wallonie Bruxelles met la poésie à l'honneur », sur www.rtbf.be,‎ 24 avril 2014 (consulté le 24 avril 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]