Serge Chiesa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chiesa.
Serge Chiesa
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (63 ans)
Lieu Casablanca (Maroc)
Taille 1,68 m
Période pro. 1969-1989
Poste Milieux offensif
Parcours junior
Saisons Club
1960-1969 Drapeau : France AS Montferrand
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1969-1983 Drapeau : France Olympique lyonnais 541 (134)
1983-1985 Drapeau : France US Orléans 64 (11)
1986-1989 Drapeau : France Clermont FC 10 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1969-1974 Drapeau : France France 12 (3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Serge Chiesa est un footballeur français né le 25 décembre 1950 à Casablanca (Maroc). Il a occupé le poste de milieu de terrain avec l'Olympique lyonnais et avec l'équipe de France.

Fort caractère, il quitte la formation nationale en 1974 sur un coup d'éclat, malgré une sanction de 5 000 francs et une suspension de deux matchs. « Je suis ici sur l'ordre de mes dirigeants et de mon entraîneur Aimé Mignot. Mais je préfère vous prévenir que je ne vais pas rester ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Serge Chiesa est pour toujours le joueur qui a dit non, à 3 jours d'un match éliminatoire de l'Euro 1976 (Belgique-France du 12 octobre 1974) , il fait sa valise et quitte le rassemblement de l'Equipe de France sous les yeux de Stefan Kovacs, le sélectionneur des Bleus. La décision de Chiesa est étonnante et irrévocable. Entrée en Équipe de France à 18 ans et demi, il était promis au plus bel avenir international mais dans une sélection nationale qui se cherche, il n'apprécie plus les relations entre joueurs. Jamais, il ne reviendra sur sa parole même lorsque Michel Hidalgo souhaite l'associer à Michel Platini.

Le Lutin de Gerland ne se consacre plus alors qu'à son club de toujours, l'Olympique lyonnais. Né au Maroc, formé à l'AS Montferrand, club plus connu pour son rugby que pour son football, par Jules Sbroglia, ce génie du dribble, doté d'une technique rare est repéré en Equipe de France juniors par les recruteurs de Lyon. Il aurait logiquement dû rejoindre l'AS Saint-Etienne le club le plus proche. Mais l'OL l'attire et il préfère le confort du club du Rhône où dit-il "il sera sûr de jouer". Sa technique est un régal pour les yeux. Même les milieux défensifs les plus durs par respect n'osent pas le toucher. Il a marqué l'Olympique Lyonnais, toute en discrétion. Entre Saône et Rhône, il remporte le seul titre de sa carrière : la Coupe de France en 1973 aux côtés de Fleury Di Nallo.

Au total il dispute 475 matches, et inscrit 119 buts en D1 avant de se retirer en D2 à Orléans, puis de tenter d'implanter le football professionnel à Clermont-Ferrand, au Clermont FC.

En 1989, il raccroche les crampons pour se consacrer à ses affaires dans le textile. Il tient aujourd'hui un tabac presse.

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il compte 12 sélections avec l'équipe de France entre 1969 et 1974. Il a marqué trois buts.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions Personnelles[modifier | modifier le code]

  • Il a joué 541 matches avec l'Olympique lyonnais[1], dont 475 en D1[2], il est le joueur le plus capé de l'histoire de l'OL. Il a marqué 134 buts.
  • En 1975/76, il est nommé meilleur milieu de terrain de la saison par France Football.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Records de l'OL, sur olweb.fr
  2. Palmarès de l'OL, sur olplanete.com

Liens externes[modifier | modifier le code]