Seretse Ian Khama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Seretse Khama Ian Khama
Seretse Ian Khama en décembre 2007.
Seretse Ian Khama en décembre 2007.
Fonctions
4e président de la République du Botswana
En fonction depuis le 1er avril 2008
(6 ans, 8 mois et 28 jours)
Élection 16 octobre 2009
Réélection 26 octobre 2014
Vice-président Mompati Merafhe
Ponatshego Kedikilwe
Prédécesseur Festus Mogae
5e vice-président de la République du Botswana
13 juillet 19981er avril 2008
(9 ans, 8 mois et 19 jours)
Président Festus Mogae
Prédécesseur Festus Mogae
Successeur Mompati Merafhe
Biographie
Nom de naissance Ian a Sêrêtsê
Date de naissance 27 février 1953 (61 ans)
Lieu de naissance Chertsey, Surrey (Royaume-Uni)
Nationalité botswanaise
Parti politique Parti démocratique du Botswana
Profession Militaire

Seretse Ian Khama
Vice-présidents de la République du Botswana
Présidents de la République du Botswana

Seretse Khama Ian Khama, né le 27 février 1953 à Chertsey au Royaume-Uni[1], est un homme politique botswanais, président de la République du Botswana depuis le 1er avril 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Seretse Khama Ian Khama est le fils de Seretse Khama, père de l'indépendance du Botswana et de son épouse britannique Ruth Williams.

Militaire de formation, Seretse Khama Ian Khama suit les cours de l'Académie royale militaire de Sandhurst[2]. Il dirige ensuite les forces armées botswanaises avant de rentrer en politique en 1998 au poste de vice-président et de ministre des Affaires présidentielles[3].

Ian Khama est depuis 1979 chef de la tribu des bamaNgwato[4].

Le 1er avril 2008, le président Mogae démissionne de son mandat pour laisser la place à Khama[5]. L'élection suivante, en octobre 2009, le confirme au pouvoir : son parti, le Parti démocratique du Botswana (BDP) remporte 45 des 57 sièges du Parlement[6].

Le 26 octobre 2014, Khama est réélu par le parlement après les élections générales du 24 marquées par une forte participation (800 000 électeurs inscrits) et une victoire du BDP qui obtient la majorité des sièges[7].

Notes et référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) bamaNGWATO
  2. (en) Of Patton, Ian Khama and the art of (an election) war , Mmegi Online.
  3. (en) Botswana Democracy Factfile.
  4. (en) Lieutenant-General Seretse KHAMA, Who's Who of Southern Africa.
  5. « Le président Festus Mogae quitte le pouvoir », Jeune Afrique, 1er avril 2008
  6. Botswana : Ian Khama reconduit à la tête du pays, Deutsche Welle, 18 octobre 2009.
  7. « Botswana : le président réélu », Le Figaro et AFP,‎ 26 octobre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :