Serdar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Serdar
Kyzyl-Arvat ou Gyzylarbat
Administration
Pays Drapeau du Turkménistan Turkménistan
Province Balkan
Démographie
Population 33 388 hab. (1989)
Géographie
Coordonnées 38° 58′ 51″ N 56° 16′ 46″ E / 38.980763, 56.27952638° 58′ 51″ Nord 56° 16′ 46″ Est / 38.980763, 56.279526  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Turkménistan

Voir sur la carte Turkménistan administrative
City locator 14.svg
Serdar

Serdar est une ville de Balkan (Turkménistan), nommée aussi Kizil-Arvat, Kyzyl-Arvat ou Gyzylarbat. La population est de 33 388 personnes selon un recensement fait en 1989. La ville se trouve au nord-ouest de la capitale du pays, Ashkabad.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Serdar est proche de l'ancienne cité perse de Farava. Les habitants de la région était un peuple scythe, les Dahéens, qui vivaient à l'est de la mer Caspienne[1].

En 1881, une gare est construite dans la ville moderne sur la ligne de chemin de fer transcaspienne.

En juillet 1918, à la suite de la déclaration de loi martiale dans la capitale Ashkabad, le commissaire V. Frolov, chef de la Tchéka de Tashkent, impose l'autorité du soviet de Tashkent sur la région et se rend à Serdar. Bien qu'il menace d'exécuter les cheminots organisateurs des grèves, ceux-ci s'arment contre son pouvoir. Il est tué avec certains de ses collaborateurs tandis que les autres sont désarmés. Cette action de force ouvre la voie à la formation du gouvernement trancaspien.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Barré, Dictionnaire de l'académie française, Volume 2, bruxelles, société typographique belge,‎ 1839 ([books.google.fr/books?id=akJAAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false lire en ligne]), p. 255

Liens internes[modifier | modifier le code]