Sept-Vents

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sept-Vents
L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Caumont-l'Éventé
Intercommunalité Communauté de communes Aunay-Caumont-Intercom
Maire
Mandat
Michel Delaroque
2014-2020
Code postal 14240
Code commune 14672
Démographie
Gentilé Sept-Ventais, Sept-Vannais
Population
municipale
408 hab. (2011)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 33″ N 0° 49′ 13″ O / 49.075833, -0.820278 ()49° 04′ 33″ Nord 0° 49′ 13″ Ouest / 49.075833, -0.820278 ()  
Altitude Min. 94 m – Max. 233 m
Superficie 12,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Sept-Vents

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Sept-Vents

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sept-Vents

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sept-Vents

Sept-Vents (prononcé [sevɑ̃ ]) est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 408 habitants[Note 1] (les Sept-Ventais, ou Sept-Vannais du nom initial Sept-Vans, en normand Sévans).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins du Bessin, du Bocage virois et du pays saint-lois. Son bourg est à 2 km au sud-ouest de Caumont-l'Éventé, à 8 km au nord de Saint-Martin-des-Besaces et à 13 km à l'est de Torigni-sur-Vire[1].

Communes limitrophes de Sept-Vents[2]
La Lande-sur-Drôme La Vacquerie, Caumont-l'Éventé Caumont-l'Éventé
Le Perron Sept-Vents[2] Cahagnes
Dampierre Saint-Jean-des-Essartiers Saint-Jean-des-Essartiers

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du toponyme est obscure. Malgré le voisinage convergent de Caumont-l'Éventé, il ne semble pas y avoir de rapport avec le vent, la graphie -Vents étant récente[3]. Ce toponyme se prononce [sevɑ̃ ][3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sept-Vents sur un panneau routier allemand en juin 1944.

L'existence de la seigneurie de Sevans[4] est attestée depuis le XIIIe siècle et pourrait avoir été propriété de la seigneurie de Beaujeu en Bourgogne[5]. Au début du XVIe siècle, elle relevait du roi et appartenait à Geoffroy de Grimonville puis au marquis de Longaunay au XVIIIe siècle[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 (?)[7] mars 2014 Monique Fortin SE Agricultrice
mars 2014[8] en cours Michel Delaroque SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 408 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Sept-Vents a compté jusqu'à 1 032 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
973 958 1 032 926 293 289 881 889 892
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
903 853 790 718 707 702 683 680 615
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
590 580 568 474 487 511 488 412 460
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
427 374 332 331 341 361 386 390 408
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau du Royaume-Uni Poughill (en) (Royaume-Uni) depuis 1981Sous-modèle utilisé pour la maintenance du modèle {{Jumelage}} via les pages liées..

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ 1996 (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 247
  4. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, volume 5. sur Google Livres, Imprimerie de Baudoin, 1805.
  5. a et b Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, des Pairs, grands officiers de la couronne et de la maison du roi... sur Google Livres, Anselme de Sainte-Marie, Honoré Caille Du Fourny & Ange de Sainte-Rosalie, compagnie des libraires, 1730, page 85.
  6. Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France. sur Google Livres, Louis Alexandre Expilly, 1770.
  7. « Monique Fortin ne se représente pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 mai 2014)
  8. a et b « Sept-Vents (14240) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 mai 2014)
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  11. « Œuvres mobilières à Sept-Vents », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :