Separate Ways (Worlds Apart)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Separate Ways.

Separate Ways (Worlds Apart)

Single par Journey
extrait de l'album Frontiers
Sortie 5 février 1983
Enregistré 12 juin 1982
Durée 4:21
Genre Hard rock
Format Disque vinyle 7" & 12"[1]
Auteur-compositeur Steve Perry, Jonathan Cain
Producteur Kevin Elson, Mike Stone
Label Columbia Records

Singles par Journey

Separate Ways (Worlds Apart), parfois nommée à tort Someday Love Will Find You[2], est une chanson du groupe de rock américain Journey tirée de l'album Frontiers. Sorti le 5 février 1983, le single s'est hissé au huitième rang du Billboard Hot 100 et s'y est maintenu durant six semaines consécutives. Il a également été #1 du Mainstream Rock Tracks chart pendant 4 semaines[3].

La chanson a été écrite par Steve Perry et Jonathan Cain. Contrairement à la plupart des chansons de l'époque de Journey, Separate Ways a un rythme rapide et lourd, portée par la guitare agressive de Neal Schon.

Vidéoclip[modifier | modifier le code]

Le vidéoclip de la chanson montre le groupe, situé sur un appontement à La Nouvelle-Orléans (le Louisa Street Wharf), et jouant parfois avec leur instrument et parfois sur des instruments invisibles. Le vidéo est composé notamment d'une cinquantaine de mouvements de caméra et a été entièrement chorégraphié par la section Art and Creative Services de la compagnie Columbia Records.

Separate Ways a été le premier single pour lequel le groupe a tourné un clip chorégraphié[4]. Ce clip se classe au treizième rang de la liste des 25 pires vidéos établie par la chaîne Music Television en 1999. On y a critiqué notamment les expressions émotionnelles surfaites de Steve Perry ainsi que le manque de goût du damier rose et noir de sa camisole[5].

Références dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • La chanson a été utilisée dans l'épisode Tous les goûts sont permis de la série télévisée Les Simpson.
  • Le lutteur japonais Ryuji Yamakawa utilise la chanson lors de son entrée en scène.
  • La chanson est utilisée au début du film Yes Man comme sonnerie de mobile du personnage principal. Elle revient par la suite à la fin lors de la « scène de la motocyclette ».
  • La chanson est utilisée dans le film Tron : L'Héritage dans la scène où Sam Flynn allume le courant dans la salle de jeux-vidéo de son père.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Formats du single », sur discogs.com
  2. En référence à la première ligne du refrain.
  3. (en)Joel Whitburn (2004). « The Billboard Book of Top 40 Hits », 8e édition, Billboard Publications, page 335.
  4. (en) "Journey On The Video Set", 1983.
  5. « Journey On The Video Set », sur steveperryfanclub.homestead.com,‎ 1983 (consulté le 30 mai 2009)

Lien externe[modifier | modifier le code]