Sentinel (télescope spatial)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Sentinelle (satellite).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sentinel.
Image de l'astéroïde géocroiseur (4179) Toutatis reconstituée à partir de données radar du Goldstone Deep Space Communications Complex.

Sentinel est un projet de télescope spatial chargé de détecter les astéroïdes géocroiseurs conçu par des scientifiques et astronautes américains. Si les 450 millions USD nécessaires à son développement étaient réunis le télescope serait développé par la société Ball Aerospace sur la base du cahier des charges formulé par la Fondation B612 créée pour la circonstance[1]. Le coût du projet est évalué à [2]. Le satellite a pour objectif de contribuer à la protection de la Terre contre la menace d'impacts cosmiques en identifiant et établissant la trajectoire des astéroïdes susceptibles de percuter la Terre dans un avenir proche. Il sera théoriquement capable de détecter environ 90 % des objets géocroiseurs ayant un diamètre de plus de 140 mètres. Son orbite serait situé entre la Terre et le Soleil afin, notamment, de lui permettre d'observer des corps qui sont difficiles, voire impossible à observer depuis la Terre[2]. Il est conçu pour une durée de 5 ans et demi[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Statistiques des géocroiseurs détectés (chaque barre correspond aux détections d'un semestre).

Le projet Sentinel a été lancé à la suite d'une réunion de travail portant sur les stratégies de déviation des astéroïdes organisée le 20 octobre 2001 par Piet Hut (en) et Ed Lu au Centre spatial Lyndon B. Johnson de Houston, Texas. Un an plus tard, le 7 octobre 2002, les participants de l'atelier Rusty Schweickart, Clark Chapman, Piet Hut, et Ed Lu créent la Fondation B612[4]. La fondation prévoyait initialement de lancer le télescope en décembre 2016[5]. En avril 2013, la date de lancement de l'observatoire par une fusée Falcon 9 de SpaceX était repoussée en 2018, après une Revue de Définition Préliminaire (en) planifiée en 2014 et une critical design review en 2015[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Sentinel mesure 7,7 m de long pour un diamètre de 3,2 mètres avec une masse de 1 500 kilogrammes. Il devrait orbiter autour du Soleil à une distance comprise entre 0,6 et 0,8 unité astronomique, c'est-à-dire à peu près au niveau de l'orbite de la planète Vénus. L'observatoire sera équipé d'un télescope ayant un miroir primaire de 51 cm de diamètre et effectuera ses observations dans l'infrarouge[6]. La précision des observations de Sentinel devrait permettre d'obtenir des données pertinentes concernant des domaines tels l'exploitation minière des astéroïdes[3],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sentinel (space telescope) » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) « The Foundation », Fondation B612
  2. a, b et c (en) Guy Norris, « Ball Aerospace Ramps Up Sentinel Asteroid Search Mission », Aviation Week,‎ 9 avril 2013
  3. a et b (en) « The Sentinel Mission », B612 Foundation
  4. (en) « Foundation History », Fondation B612
  5. (en) « Sentinel Factsheet », Fondation B612
  6. (en) Ball Current Programs, « Sentinel », Ball Aerospace,‎ 2013
  7. (en) Mike Wall, « Private Space Telescope Project Could Boost Asteroid Mining »,‎ 10 juillet 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]