Senta Berger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berger (homonymie).

Senta Berger

Description de cette image, également commentée ci-après

Senta Berger et Robert Vaughn
dans Des agents très spéciaux (1964)

Naissance (72 ans)
Vienne (Autriche)
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autrichienne
Profession Actrice

Senta Berger est une actrice autrichienne née le à Vienne (Autriche).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2010 à la Berlinale

Née à Vienne le 13 mai 1941, Senta Berger débute sur les planches alors qu’elle n’a que 4 ans, accompagnée par son père musicien. Puis à l’âge de 5 ans, elle prend des leçons de danse car elle rêve de devenir danseuse. Mais un professeur de danse l’en dissuade car pendant la puberté, le corps subit trop de changements physiques. Ses parents l’inscrivent alors à des cours particuliers de théâtre. Elle décroche un premier petit rôle en 1957. Puis, elle postule à la très célèbre école de théâtre à Vienne, celle de Max Reinhardt, où elle est acceptée. Peu de temps après, elle est contrainte de quitter cette établissement ayant accepté un rôle sans en demander la permission. En 1958, elle intègre le théâtre de Josefstadt dont elle est la plus jeune élève. C’est là qu’elle fait le choix de devenir actrice.
Senta Berger commence sa carrière en tournant des films allemands, dont le Der Brave Soldat Schwejk (1960), Le Dernier Passage de Phil Karlson (1960), et puis Das Wunderdes Malachias (1961). Elle devient une vedette du cinéma allemand en tournant Sherlock Holmes et le Collier de la mort de Terence Fisher (1962) et se fait connaître à l’étranger, notamment en Italie en participant au film Kali Yug, le mystère du temple hindou de Mario Camerini en 1962. Elle obtient un statut international avec Les Vainqueurs de Carl Foreman. Hollywood la demande.
Senta Berger travaille aux côtés de grandes stars telles que Charlton Heston (Major Dundee, 1965), Frank Sinatra, Richard Widmark, John Wayne, Kirk Douglas (L'Ombre d'un géant, 1966) ou Yul Brynner mais toujours dans des rôles sans consistance, les producteurs américains étant plus attirés par son sex-appeal que par son talent. Un grand studio d’Hollywood lui propose tout de même un contrat d’une durée de 5 ans qu’elle refuse pour raisons personnelles.
Senta Berger revient en Europe et en 1963 rencontre son futur mari, Michael Verhoeven avec qui elle fonde sa propre société de production Sentana. Ils se marient en 1965 et produisent plusieurs films à dimension internationale tels que La Rose Blanche (1982), The Terrible Girl ou bien Mutters Courage (1990). Entre-temps, Senta reprend les chemins des studios européens surtout français (Le Saut de l'ange d’Yves Boisset) et italiens (Roma Bene de Carlo Lizzani). Elle tourne également dans un film avec James Coburn, Croix de fer (1977).
Après la naissance de ses deux garçons, elle décide de retourner au théâtre. Elle joue au Burgtheater de Vienne, au Thalia Theater à Hambourg mais aussi au Schiller Theater à Berlin : à chaque représentation, le succès est au rendez vous. Ainsi, entre 1974 et 1982, elle joue aux côtés de Curd Jürgens et Maximilian Schell dans la pièce Jedermann au festival de Salzbourg.
Dans les années 80, Senta Berger se tourne vers la télévision allemande et joue dans une série à forte audience Kir Royal puis dans The Fast Gerti où elle interprète le rôle d’un chauffeur de taxi. À la même époque, elle s’essaye à la chanson, don qu’elle a hérité de son père musicien accompli.
En 1985, elle tourne à nouveau dans un film allemand, Einmal so wie ich will. Depuis 2003, Senta Berger est présidente du German Film Academy et œuvre pour le cinéma allemand ainsi que pour la nouvelle génération d’acteurs et d’actrices en Allemagne et en Europe.
Au printemps 2006, elle sort sa biographie qui est devenue un best-seller.
Senta Berger vit à Grünwald près de Munich en Allemagne et est une fervente militante de la protection de l’environnement ainsi que de la paix.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]