Sensemayá

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sensemayá est un poème symphonique du compositeur mexicain Silvestre Revueltas, sur un poème du même nom écrit par le poète cubain Nicolás Guillén.

Composition[modifier | modifier le code]

Le compositeur s'inspire du poème « Sensemayá, Chant pour tuer une couleuvre », reprenant sous forme musicale le refrain rythmé "mayombe, bombe, mayombé".

Silvestre Revueltas compose en mai 1937 une version pour orchestre de chambre, mais l'œuvre en version pour orchestre symphonique date de 1938. Elle est créée dans cette version le 15 décembre 1938 au Palacio de Bellas Artes de Mexico par des musiciens de l'orchestre symphonique de Mexico dirigés par le compositeur.

Analyse[modifier | modifier le code]

L'œuvre s'ouvre sur des percussions sourdes, les vents introduisant des phrases ponctuées de xylophone, avant le jeu des cuivres, en notes rapides se terminant sur une note allongée, soulignée par le saxophone. Les cordes viennent s'ajouter. Les instruments se répondent avec un rythme qui croît avant de retomber. Le deuxième thème est repris, avec une partie jouée aux trompettes. Les thèmes s'entrelacent parfois avec des dissonances, alliés à la forte présence des percussions, ce qui en fait un musique très moderne en 1938.

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]