Senon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Senon
Image illustrative de l'article Senon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meuse
Arrondissement Verdun
Canton Spincourt
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Spincourt
Maire
Mandat
Jocelyne Antoine-Malick
2014 - 2020
Code postal 55230
Code commune 55481
Démographie
Gentilé Senonais
Population
municipale
310 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 50″ N 5° 38′ 29″ E / 49.2806, 5.6414 ()49° 16′ 50″ Nord 5° 38′ 29″ Est / 49.2806, 5.6414 ()  
Altitude Min. 206 m – Max. 260 m
Superficie 20,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Senon

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Senon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Senon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Senon

Senon[1] est une commune française située dans le département de la Meuse en région Lorraine.

Ses habitants sont appelés les Senonais[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Senon est située dans la région Lorraine, au nord-est du département de la Meuse. La commune appartient au canton de Spincourt et à la Communauté de communes du pays de Spincourt.

La commune se trouve à 6 km au sud du chef-lieu du canton, Spincourt[3], à 22,3 km au nord-est de Verdun [4], à 66 km au nord-est de la ville préfecture, Bar-le-Duc[5], et à 244,4 km au nord-est de la capitale, Paris[6].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Loison Loison, Vaudoncourt Gouraincourt Rose des vents
Gincrey N Éton
O    Senon    E
S
Gincrey Foameix-Ornel, Amel-sur-l'Étang Amel-sur-l'Étang

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]


Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logements[modifier | modifier le code]

En 2009, le nombre total de logements dans la commune était de 128, alors qu'il était de 112 en 1999[a 1]. Parmi ces logements, 87,0 % étaient des résidences principales, 6,5 % des résidences secondaires et 6,5 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 99,2 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 0,8 % des appartements[a 2]. La proportion des résidences principales propriétés de leurs occupants était de 75,7 %, celles des locataires étaients de 24,3 %[a 3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

En 1334, le comte de Bar, Edouard Ier avait soutenu dans sa lutte l'évêque de Verdun dont les droits étaient contestés par les bourgeois de sa ville. Les habitants de Senon et Amel s'étaient engagés aux côtés de leur seigneur. Pour les remercier, son petit-fils, Edouard II, donna à perpétuité le lundi 2 mai 1351 la propriété d'une forêt connue sous le nom de Bois du Raitaut de Pierville aux habitants de ces villages. Elle leur appartient toujours sous le nom de communauté des Embagneux (ou Ambagneux, on trouve les deux orthographes) et le Bois est connu depuis plusieurs siècles sous ce nom. Pour faire partie de la communauté il faut réunir deux conditions, descendre d'un Embagneux le terme en est venu à désigner les membres de la corporation et habiter l'un ou l'autre des deux villages.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Vie politique locale[modifier | modifier le code]

Le maire actuel, Jocelyne Antoine-Malick, préside le conseil municipal. Le nombre d'habitants de la commune étant compris entre 100 et 499, le conseil municipal se compose de onze membres[7].

La commune de Senon est rattachée administrativement à l’arrondissement de Verdun et politiquement au canton de Spincourt représenté par le conseiller général Jean-Marie Missler (DVD) et à la Deuxième circonscription de la Meuse représentée par le député Jean-Louis Dumont (PS).

La commune de Senon est membre de la Communauté de communes du pays de Spincourt qui regroupe vingt-et-une communes et quatre communes associées[8].

Comptes de la commune[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune disposait d’un budget de 260 000 € dont 167 000 € de fonctionnement et 93 000 € d’investissement[9], financés à 14,17 % par les impôts locaux avec des taux d’imposition fixés à 5,06 % pour la taxe d'habitation et 3,30 % et 9,44 % pour la taxe foncière sur le bâti et le non-bâti[10]. Cette même année, la dette cumulée de la commune s’élevait à 38 000 €[11].

L’Insee attribue à la commune le code 55 3 19 481[1]. La commune de Senon est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 215-504-812[12].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1799   Jean-Nicolas Perette    
1806 1816 Nicolas Schlette    
1835   Dominique Flocon    
1898   Jacques Quillot    
1946 1965 Charles Roussel    
1965 mars 1989 Jean Roussel    
mars 1989   Daniel Mutelet    
    Georges Jacquot    
mars 2001 mars 2008 Roger Valentin    
mars 2008 en cours Jocelyne Antoine-Malick    

Services publics[modifier | modifier le code]

La commune dispose d’une agence postale[13].

La sécurité de la commune est assurée par la brigade de gendarmerie nationale d'Étain[14].

Senon relève du tribunal d'instance de Verdun, du tribunal de grande instance de Verdun, de la cour d'appel de Nancy, du tribunal pour enfants de Verdun, du conseil de prud'hommes de Verdun, du tribunal de commerce de Bar-le-Duc, du tribunal administratif de Verdun et de la cour administrative d'appel de Nancy[15].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 310 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
412 454 460 520 608 678 696 748 768
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
719 888 840 768 859 757 676 715 722
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
634 662 614 329 410 403 374 339 313
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
343 306 273 246 205 228 289 310 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2004[17])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Senon est située dans l'académie de Nancy-Metz. La ville administre une école élémentaire[18].

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Senon fait partie de la paroisse catholique « Saint-Michel du Val-d’Orne » au sein du diocèse de Verdun[19]. Le lieu de culte est l'église Saint-Léonard.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Les vestiges archéologiques d'un vicus gallo-romain du Ier et IVe siècle, situés au lieu-dit le Bourge, sont classés à l'inventaire des monuments historiques depuis 1906[20]. Les fouilles dans ce fortin, entreprises par les Allemands, pendant la Première Guerre mondiale, ont fait l'objet de précieuses découvertes emportées en Allemagne et rapatriées en France, grâce à l'intervention de Charles Humbert sénateur à l'époque de la Meuse. Toutes ces pièces sont exposées au musée de la Princerie de Verdun[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  1. LOG T1M - Évolution du nombre de logements par catégorie.
  2. LOG T2 - Catégories et types de logements.
  3. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation.

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Fiche communale », sur le site l'Insee (consulté le 21 juillet 2013).
  2. David Malescourt, « Meuse > Senon (55230) », sur le site habitants.fr d'une société commerciale (consulté le 21 juillet 2013).
  3. « Orthodromie entre Senon et Spincourt », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 21 juillet 2013).
  4. « Orthodromie entre Senon et Verdun », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 21 juillet 2013).
  5. « Orthodromie entre Senon et Bar-le-Duc », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 21 juillet 2013).
  6. « Orthodromie entre Senon et Paris », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 21 juillet 2013).
  7. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales
  8. « Historique et statuts », sur le site de la Communauté de communes du pays de Spincourt (consulté le 21 juillet 2013).
  9. « Budget communal simplifié 2012 sur la base Alize », sur le site du ministère des Finances (consulté le 21 juillet 2013).
  10. « Compte communal détaillé 2012 sur la base Alize », sur le site du ministère des Finances (consulté le 21 juillet 2013).
  11. « Endettement municipal 2012 sur la base Alize », sur le site du ministère des Finances (consulté le 21 juillet 2013).
  12. « Fiche entreprise de la commune de Senon », sur le site verif.com (consulté le 21 juillet 2013).
  13. « Coordonnées de l'agence postale de Senon », sur le site officiel de La Poste (consulté le 21 juillet 2013).
  14. « Brigade territoriale de proximité de gendarmerie d'Étain », sur le site service-public.fr. (consulté le 21 juillet 2013).
  15. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et ds libertés (consulté le 21 juillet 2013).
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  18. « Annuaire de l'éducation nationale », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 21 juillet 2013).
  19. « Paroisse Saint Michel du Val D’Orne », sur le site su diocèse de Verdun (consulté le 21 juillet 2013).
  20. « Notice no PA00106630 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « Senon - Deux mille ans d'histoire à fleur de terre », sur le site de France 3 Lorraine (consulté le 22 juillet 2013).
  22. « L'église Saint Léonard de Senon », sur le site de la Communauté de communes du pays de Spincourt (consulté le 21 juillet 2013).
  23. « Notice no PA00106629 », base Mérimée, ministère français de la Culture.