Semih Vaner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Semih Vaner est un géopolitologue franco-turc. Il est né à Istanbul en 1945 et mort à Paris en février 2008[1].

Il fait ses études à l'Université de Lausanne, puis à la Sorbonne, où il soutient sa thèse de doctorat en sciences politiques. Il enseigne à la Faculté des sciences économique et sociale de l'université de Bursa (Turquie), puis entre comme chercheur au CERI.

Semih Vaner est résident de l'Association française pour l'étude de la Méditerranée orientale et du Monde turco-iranien (AFEMOTI), directeur du groupe d'études sur la Turquie et l'Iran contemporains (ERTCI), et directeur des Cahiers d'études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien (CEMOTI).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Semih Vaner sur le site de bibliomonde.

Principales publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Istanbul, éd. Autrement, 1988
  • La Turquie en mouvement, (avec D. Akagül et B. Kaleagasi), Bruxelles, éd. Complexe, 1995
  • Unutkan tarih. Sovyetlerden sonra Türkdilli alan, Istanbul, Metis, 1997
  • La Stabilité de la Turquie à l'épreuve de l'ethnicité et de l'islam politique, Madrid, Unisci Papers, 2000
  • L'Europe AVEC ou SANS la Turquie (avec Deniz Akagül), Paris, éd. d'Organisation / éd. Eyrolles, 2005
  • la Turquie éd. Fayard, 2006

Direction d'ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Le Différend gréco-turc, (dir.), éd. L'Harmattan, 1988
  • Modernisation autoritaire en Turquie et en Iran, éd. L'Harmattan, 1991
  • La Turquie, éd. Fayard, 2005