Sekigahara-juku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sekigahara-juku, estampe d'Hiroshige de la série Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō.

Sekigahara-juku (関ヶ原宿, Sekigahara-juku?) était la cinquante-huitième des soixante-neuf stations du Nakasendō. Elle est située dans l'actuelle ville de Sekigahara, district de Fuwa, préfecture de Gifu au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sekigahara-juku avait l'intérêt d'être située à l'intersection de nombreuses routes. En plus de faire partie du Nakasendō, elle est aussi reliée au Hokkoku Kaidō et au Ise Kaidō[1]. Son emplacement lui a cependant valu d'être le lieu de nombreuses batailles dont la Guerre de Jinshin et la Bataille de Sekigahara.

En 1843, la station comptait 1 389 résidents et 269 bâtiments, dont un honjin, un honjin secondaire et 33 hatago.

La zone autour de l'ancienne Sekigahara-juku reste un centre de transport pratique et populaire mais il ne reste aucune ruine de son passé. De nombreuses ruines cependant subsistent des batailles qui s'y sont déroulées[1].

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Nakasendō
Tarui-juku - Sekigahara-juku - Imasu-juku

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) Nakasendo Sekigahara-juku. Ibisoku Co., Ltd.

35° 21′ 43.5″ N 136° 28′ 08.9″ E / 35.362083, 136.469139 ()