Seijirō Kōyama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Seijirō Kōyama (神山征二郎, Kōyama Seijirō?), né le 16 juillet 1941[1]) est un réalisateur japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la préfecture de Gifu, Kōyama fréquente l'Université Nihon mais la quitte à mi chemin de ses études pour entrer chez la société de production de cinéma indépendante Kindai Eiga Kyokai, où il travaille comme assistant-réalisateur auprès de réalisateurs comme Kaneto Shindō, Kōzaburō Yoshimura et Tadashi Imai[1],[2]. Il fait ses débuts à la réalisation en 1971 avec le film pour enfants Koi no iru mura[1]. Son deuxième film, Futatsu no hāmonika (1976), est couronné du prix des nouveaux réalisateurs de la Directors Guild of Japan[3]. Son film Hometown (1983 est présenté au 13e festival international du film de Moscou[4]. En 1987, son Hachiko monogatari, consacré au fidèle chien Hachikō, est le film japonais le plus rentable cette année-là[5]. Il est connu pour son point de vue humaniste[2].

En 2000, Kōyama est lauréat du prix Chūnichi de la culture pour sa « réalisation de films qui observent minutieusement l'époque et la région »[6].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (ja) « Seijirō Kōyama », Kōdansha (consulté le 12 décembre 2010)
  2. a et b (ja) « Kōyama Seijirō kantoku tandoku intabyū »,‎ 28 décembre 2007 (consulté le 12 décembre 2010)
  3. (ja) « Nihon Eiga Kantoku Kyōkai Shinjinshō », Directors Guild of Japan (consulté le 12 décembre 2010)
  4. « 13th Moscow International Film Festival (1983) » (consulté le 3 février 2013)
  5. (ja) « Kako kōgyō shūnyū jōi sakuhin: 1987-nen », Motion Picture Producers Association of Japan (consulté le 12 décembre 2010)
  6. (ja) « Chūnichi Bunkashō », Chūnichi Shinbun (consulté le 12 décembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]