Seijin shiki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Couple habillé pour la Seijin shiki devant le sanctuaire de Meiji-jingū en janvier 2011

Seijin shiki (成人式?, littéralement « cérémonie de la majorité ») est la cérémonie japonaise de la majorité civile. Elle a lieu annuellement le jour de la majorité (成人の日, seijin no hi?), le deuxième lundi du mois de janvier. Les festivités incluses dans la cérémonie se tiennent dans les bureaux locaux ou préfectoraux avec la participation de la famille et des amis de la personne concernée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette cérémonie fut mise en place en 1948, quand le seijin no hi eut lieu le 15 janvier. En 1999, en conséquence du Happy monday seido (ハッピーマンデー制度, Happī mandē seido?), décision du gouvernement japonais de redéfinir le calendrier des jours fériés : il fut décidé d'installer cette cérémonie le second lundi du mois de janvier. À cette époque, l'âge fut changé de 15 ans à 20 ans.

L'origine est genpuku, une cérémonie traditionnelle du VIIIe siècle. Les garçons de 15 ans des familles de samouraïs s'habillaient avec des costumes spéciaux. Après la cérémonie, ils étaient considérés comme adultes.

Pratique[modifier | modifier le code]

L'âge de la majorité au Japon est de vingt ans. La cérémonie a lieu le matin dans des bureaux locaux ou préfectoraux où tous les jeunes concernés sont réunis, après un discours des représentants des officiels, ils reçoivent des présents.

La plupart des femmes célébrant cet événement portent un furisode (sorte de kimono) et des zōri. Après la cérémonie, les jeunes sortent le soir ensemble ou vont boire, ainsi il n'est pas rare de les voir déambuler la nuit suivante dans les trains.

Sur les autres projets Wikimedia :