Sehanine Archelune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sehanine Archelune
Divinité des Royaumes oubliés
Titre Fille des Cieux Nocturnes
Plan de résidence Olympe/Arvandor
Niveau de puissance Intermédiaire
Alignement Chaotique bon
Portfolio Mysticisme, rêves, mort, voyages, transcendance, lune, cieux, étoiles, elfes de lune
Domaines
Alias Angharradh
Supérieur Corellon Larethian

Sehanine Archelune est une déesse elfique, appartenant au jeu de rôle Donjons et Dragons.

C'est une déesse d'alignement chaotique bon.

Autres noms[modifier | modifier le code]

On l'appelle aussi la Fille des Cieux Nocturnes, Déesse de la Lumière Lunaire, la Dame Lunaire, Mystérieuse clarté, la Voyante Mystique, le Nuage Lumineux, Dame des Rêves.

Présentation[modifier | modifier le code]

Alors que le symbole de Corellon est un croissant de lune, celui de Sehanine, déesse de la lune, est la pleine lune.

Elle gouverne les augures, les divinations, la magie subtile et protège de la folie. Elle veille sur les rêves des elfes, les protège quand ils st en Rêverie et leur envoie des messages concernant de futurs dangers. Sehanine surveille le passage des esprits elfes dans la mort, et elle les protège. La Fille des Cieux Nocturnes est aussi une gardienne et elle protège ceux qui voyagent loin de leur terre ou qui partent pour Éternelle-Rencontre. Elle garde les refuges et empêche les intrusions. Sehanine gouverne les longs voyages, physiques ou spirituels, et dans la culture elfique, incarne la réalité de la réincarnation. Séhanine et Corellon travaillent ensemble pour guider l'esprit vers sa meilleure incarnation possible, et sa perfection. Bien que Sehanine soit adorée par les elfes, des demi-elfes et certains illusionnistes gnomes, elle est particulièrement vénérée par les elfes de lune qui la voient comme leur protectrice. Les elfes qui cherchent à explorer des mystères transcendantaux, qui attendent de partir pour Evermeet ou l'Arvandor, ou qui voyagent, prient la Déesse lunaire, de même que les devins et les illusionnistes.

Alternativement appelée la femme et la fille de Corellon, Sehanine est la plus puissante déesse des Seldarines. Identifiés comme pouvoirs de la lune, ses larmes auraient donné naissance aux elfes en se mélangeant avec le sang de Corellon. Les elfes n'oublient pas cela. Sehanine est à la fois l'aspect primaire d'Angharradh, et une des trois déesses (les deux autres étant Hanalil Celanil et Aerdrie Faenya) qui forment ensemble la Déesse Triune. Cette dualité lie fortement Sehanine avec les deux autres, et les trois servent Corellon en guidant le Seldarine. Sehanine a d'excellentes relations avec les Seldarines, et c'est sa bienveillance qui calme la colère de Shevarash et son accueil qui ramène Fenmanel en Arvandor de temps en temps. Le Nuage lumineux possède de forts contacts en dehors du Seldarine, car son état dépasse les autres divinités. Elle travaille avec Séluné qui partage les mêmes concepts et est alliée d'Eilistraee, qu'elle considère comme une fille adoptive. Elle a des relations avec certaines divinités demi-humaines qui veillent sur la mort, mais pas avec celles qui favorisent la nécromancie noire (elle tolère les expériences de nécromancie blanche, comme la création de baelnorn, "une pratique nécessaire, mais pas indispensable"). L'anthipathie qu'elle voue à Lolth existe depuis que cette dernière était Araushnee, compagne de Corellon et instigatrice du complot contre le Protecteur. Elle s'oppose aux pouvoirs drows. Avec l'arrivée des hommes et leur expansion, Sehanine consacre son énergie à lutter contre les ravages des dieux comme Aurile, Cyric, Malar, Talos et Umberlie.

Sehanine se préoccupe personnellement très rarement dans les Royaumes, hormis à travers les illusions cachant Éternelle-Rencontre, Synnoria, Rucien-Xan, et Myth Dyraalis, et en guidant les elfes qui s'y rendent. Son pouvoir augmente et baisse avec les phases de la lune, arrivant à son apogée durant les 3 jours de pleine lune. Déesse des mystères, entourée de secrets et d'illusions, elle s'exprime rarement directement, préférant communiquer à travers les rêves et les visions mystiques. La Déesse Lunaire est sereine, légère et très spirituelle et disparait dès qu'on tente de percer sa nature.

Apparence[modifier | modifier le code]

Sehanine apparait comme une elfe qui est à la fois jeune et vieille, portant un voile diaphane et luminescent comme la lune.

Son clergé[modifier | modifier le code]

Les clercs de Sehanine sont généralement lettrés et connaissent la religion elfique. L'église de Séhanine est généralement perçue comme retirée des affaires quotidiennes. Aussi, peu d'humains connaissent vraiment ce clergé. La foi de la Déesse est chérie car le Nuage Lumineux englobe et unit tous les elfes. Pour le Peuple Fée, Sehanine personnalise la joie dans le cœur des elfes, et ses prêtres sont des guides vers l'Autre Vie, l'autre Monde.

Les temples de Sehanine sont des monuments qui montent dans les airs, ouverts seulement aux elfes et à certains demi-elfes pieux. La plupart des temples sont construits en pierre blanche (souvent du marbre) et édifiés pour inspirer un envol imminent. La symétrie et les cercles sont très prisés par la foi, reflétés dans l'architecture des maisons de prières de Sehanine. La chapelle centrale est toujours parfaitement circulaire et généralement ouverte au ciel nocturne, ou couvert par un dôme rétractable ou transparent. De grands jardins et des haies entourent souvent en forme complexe la structure principale, leur formation imitant les chemins des constellations. Autour des vieux temples, on trouve de grands mégalithes de pierre, qui servent à calculer la course et les positions des étoiles ou de la lune selon la période de l'année. Les astrologues elfes y calculent les trajectoires et les venues des comètes et des étoiles filantes.

Dogme[modifier | modifier le code]

La vie est une série de mystères dont les secrets sont dévoilés par le Nuage Lumineux. Quand l'esprit transcende ses liens mortels et que de nouveaux mystères sont découverts, une forme supérieure est atteinte et le cycle de la vie continue. À travers la contemplation et la méditation, la communion avec la Dame des Rêves est accomplie. À travers les augures, les rêves et les visions révélées durant le sommeil ou la Rêverie, la Fille du Ciel Nocturne dévoile peu à peu la prochaine marche sur le chemin et la destination suivante dans le voyage infini de la merveille mystique que sont la vie et la mort. "Vénérez la mystérieuse Lune, qui trace et attire les vagues et les êtres en nous tous."

Activités journalières des prêtres de Sehanine[modifier | modifier le code]

Les prêtres de Séhanine sont les voyants et les mystiques de la société elfique. Ils servent de conseillers spirituels aux elfes et aux demi-elfes qui s'embarquent dans des voyages à la recherche de l'illumination, pour se dépasser. À la fois gardiens et protecteurs des morts, les prêtres organisent et administrent les rites funéraires et gardent les restes des défunts. Ils cherchent à détruire les morts-vivants, car Séhanine les voit (hormis les baelnorns, et certains morts vivants d'alignement Bon, ou ceux qui cherchent à allonger leur existence pour servir leur race) comme de purs blasphèmes. Défenseurs des terres elfes, les clercs sont responsables de tisser et de maintenir les illusions qui gardent cachés les sanctuaires, contre les menaces de l'existence. La tâche première des prêtres aventuriers est aussi la recherche des arcanes perdues et de la connaissance magique oubliée, surtout ce qui touche aux illusions. D'autres cherchent des enclaves elfiques isolées pour apporter les nouvelles de la Retraite et proposer leur aide pour les préparer l'Exil). Les prêtres ne sont pas des guides durant le voyage lui-même, car la Dame fournit les indices elle-même...)

Cérémonies et jours saints[modifier | modifier le code]

Les fidèles de Séhanine célèbrent plusieurs journées, qui dépendent de la position de certaines constellations et des phases lunaires, ou encore certaines éclipses. La plupart de ces fêtes ne se produisent qu'une fois par décennie ou une fois par siècle, voire une seule fois par millénaire. Les fêtes les plus fréquentes arrivent une fois par mois, sous la lumière de la pleine lune. Ces nuits sont appelées Veilles, Sanctifications ou Consécrations Lunaires, ou encore Nuits Saintes. Elles sont marquées par la méditation personnelle et l'entrée collective dans une transe commune. À l'occasion, Séhanine se manifeste à travers l'assemblée de fidèles pour faire fusionner les esprits. De telles nuits sont achevées par des danses joyeuses sous l'astre lunaire, jusqu'à ce que le premier rayon de soleil apparaisse. Une fois par an, les fidèles se réunissent pour célébrer la Fête de la Lune, où sont accomplis les Rites Mystiques du Nuage Lumineux. Similaires aux Veilles, les Fêtes se déroulent de la même façon mais Séhanine se fait plus présente et entoure les participants d'un halo brillant qui tombe du ciel sous la forme de gouttes de lune. Durant de tels pluies mystiques, les mystères sont révélés aux dévots, selon leur niveau de développement spirituel. La cérémonie s'achève quand le nimbus de lumière disparait dans le sol.

Quand le temps vient pour un elfe de quitter les terres des mortels, il est fréquent que l'individu passe de longues journées dans un rêve éveillé. Aucun elfe ne peut connaître le moment exact où cela va lui arriver, même les propres prêtres de Séhanine. Les autres elfes remarquent tout de suite quand le phénomène arrive à un de leurs congénères, mais deux faits confirment vraiment que la transcendance a commencé. Premièrement, Séhanine envoie une vision à l'elfe de l'endroit où il doit commencer son voyage. Deuxièmement, un croissant laiteux apparait sur la rétine de l'elfe. On l'appelle archelune. Quand un elfe très sage et très vieux est prêt à quitter sa vie, une pleine lune peut remplir par moment la pupille. D'autres elfes en de rares occasions rejoignent le futur défunt dans une transe, partageant ses souvenirs et ses connaissances, par une communion télépathique directe appelée Cercle de Transcendance. Dans la culture elfique sylvaine, l'elfe part alors seul et on ne retrouve jamais son corps. Sinon, l'elfe décède et laisse un corps vide, l'enveloppe de son esprit. En cas de mort violente, les prêtres accomplissent au nom de Séhanine un rituel remplaçant le Cycle de Transcendance. Une Cérémonie de Transe et un Rituel de Recouverte durent plusieurs jours, permettant une communion mystique avec la nature et le monde spirituelle, et une méditation. Si cela réussit, le prêtre focalise l'esprit du défunt à travers son propre lien avec la déesse, permettant à l'esprit de rejoindre Arvanaith. Durant de telles cérémonies, l'archelune apparait sur l'œil du prêtre et disparait à la fin du rite. Ces rituels varient selon les communautés mais ressemblent souvent à des prières, des éloges, et des célébrations. Les pleurs sont très rares. Si le corps est présent, la encore, les rites varient. Les elfes se rassemblent en grande pompe pour enterrer le corps pendant que des orateurs louent les faits et les mérites du mort. D'autres elfes enterrent immédiatement le corps, ne le voyant que comme une coquille vide que la vie a quitté. Après l'enterrement, ils célèbrent l'esprit dans les endroits qui lui ont été chers. Des elfes brûlent le corps, afin qu'il ne puisse être utilisé de nouveau.

ceux qui enterrent le corps dans de grandes cérémonies laissent des traces archéologiques des rites funéraires, donc l'enterrement dans des tombes formelles est moins répandu qu'il n'y parait. Pour les races de la surface, les restes d'elfes dorés ou d'elfes de lune reposent souvent dans des tombeaux, mais la pratique n'est pas universelle pour la race elfique. Les tombes sont en général en pierre, souterraines, sanctifiées et gardées par des sceaux magiques. Alors que les nains préfèrent les pièges mécaniques, les elfes garnissent les tombeaux de labyrinthes, de fausses tombes et de protection magiques. Séhanine cache les tombeaux par des illusions, et le lieu est toujours gardé secret par le peuple elfe. Un tombeau commun est divisé en trois chambres de forme circulaire ou rectangulaire, avec des dômes semi-circulaires et des arches arrondies. La première pièce représente le monde qui vient d'être quitté par l'elfe. Les murs sont gravés, représentant des arbres, des plantes et des animaux qui comptaient pour l'elfe. On trouve très souvent une petite fontaine (dont l'eau est magiquement altérée pour empêcher la stagnation et l'évaporation) en son centre. La deuxième pièce inclut un lit de pierre sur lequel repose le corps, enfermé dans un sarcophage quand le corps est mutilé. Les murs sont garnis par les objets du défunt, et le plafond représente le ciel (ou les constellations) au moment de sa mort. Cela sert à dater le décès. La troisième chambre représente Arvainath, la destination de l'esprit, et des dessins des Seldarines ornent les murs. Le plafond est décoré d'un croissant de lune sur une pleine lune, symbolisant le rôle de Corellon et de Séhanine, qui surveillent le passage entre les mondes. Cette pièce est vide, mais tous ceux qui y entrent sont emplis d'un sentiment de paix. C'est une manifestation collective des Seldarines. Il est interdit d'avoir des pensées ou des gestes violents dans cette salle. Les elfes enterrent rarement des objets magiques, car ils peuvent avoir une utilité. Mais on y trouve des instruments de musique, ou des objets de valeur ou décoratifs. Parfois, des elfes d'une même maison sont enterrés dans la même crypte, dont la première pièce fait office de corridor commun.

Sites majeurs[modifier | modifier le code]

Bien que les plus gros temples soient trouvés sur l'Île-Verte, la vallée d'Evereska et dans les bois de la Cour Elfique, le site le plus sacré de la Dame des Rêves reste les Larmes d'Aloevan. C'est un temple d'outre-plan caché dans un nuage magique, accessible par une fontaine d'eau mystique, perdu dans un petit val au cœur de la Forêt Ardeep. À l'instar de l'elfe noir Qlue Veladorn qui servait à la fois Mystra et Eilistraee, Aloevan était autrefois l'Élu de Séhanine et de la Dame des Mystères. La chute dans la folie de la reine elfe de lune et sa mort furent une perte tragique pour à la fois le Peuple Elfique et les races semi-humaines de la région, à cause de son incapacité à contrôler le feu d'argent qui la consumait. L'esprit d'Aloevan fut incapable de passer en Arvainath et fut piégé dans un nuage de feu d'argent, entre Faerûn et Arvandor. Pour soulager la douleur de la reine qui s'était tant sacrifiée, sept prêtres de Séhanine créèrent un lien entre le monde naturel et les limbes spirituelles dans lesquelles l'esprit ne pouvait sortir. Pendant des siècles, des prêtres ont travaillé pour adoucir le tourment de la reine folle, et ont à travers cela recréé la cour perdue d'Ardeep dans la poche dimensionnelle formée à partir du feu d'argent qu'elle ne pouvait maitriser. L'esprit d'Aloevan est désormais capable de se matérialiser sous la forme d'une joueuse de harpe spectrale, dans les limites de la Cour du Feu d'Argent, le bâtiment principal. Mais les larmes et les rires d'Aloevan sont submergés par la folie, aussi sept prêtres retiennent les vestiges de ses souvenirs. Durant les éclipses solaires, le passage entre la Cour et la Forêt Ardeep est possible. Dans de tels moments, un prêtre de Séhanine peut aller remplacer un des sept résidents, à la demande de la déesse. Tous ceux qui ont cherché une autre entrée dans le bois ne sont jamais revenus, aussi personne ne sait si les prêtres appelés ont réussi à parvenir à la Cour.

Ordres affiliés[modifier | modifier le code]

  • Les Chevaliers des sept Mystères Sacrés sont bien connus pour leur défense des terres elfiques contre les envahisseurs N'telqess, tout comme leurs efforts pour retrouver les tomes perdus du savoir elfique dans les royaumes déchus. L'ordre est composé d'elfes (dorés et de lune) et de demi-elfes. On trouve dans ses rangs des guerriers, des clercs et des rangers. Les requis pour rejoindre l'ordre sont tenus secrets des non-membres. Mais il est connu qu'il existe sept étages dans la hiérarchie et qu'il faut parfois plus d'un siècle de service fidèle pour qu'un mystère soit révélé. Les chevaliers du Premier Mystère sont à la base de la pyramide. Aucun demi-elfe n'est allé plus haut que chevalier du Quatrième Mystère. Les chevaliers du Septième Mystère sont les agents les plus puissants de Séhanine à parcourir le monde. La maison de l'ordre la plus connue se trouve à Ruith, sur Éternelle-Rencontre. Deux autres peuvent être trouvées dans la Vallée d'Evereska et dans les Bois Mêlés de la Forêt Elfique.
  • Les Sentinelles de l'Archelune sont une petite communauté de rôdeurs serviteurs de Séhanine. Les Sentinelles veillent sur les animaux qui peuvent être les réincarnations d'elfes d'autre époque. Leur but est aussi de pister et de détruire les créatures mortes-vivantes.
  • Le Cœur Voilé est une mystérieuse fraternité de mystiques, dont l'existence est pleine de rumeurs, de secrets et de légendes. Les Sœurs sont renommées pour leurs prophéties, et leurs visions sont révélées dans des chansons sans fin. On pense qu'il n'en existe qu'une poignée de ces vieilles elfes, habitant dans un temple oubliée par tous. Des elfes aventureux cherchent souvent à trouver ce site qui ne se situe pas sur Éternelle-Rencontre. Parfois, un elfe chanceux peut pister une Cantoria, mais tous ceux qui suivent leur chemin échouent. La récompense quand un sanctuaire est découvert est la bénédiction su Nuage Lumineux et une mystérieuse prophétie qui peut rendre fou l'elfe qui l'entend.

Vêtements des prêtres[modifier | modifier le code]

Le clergé préfère des robes ou des toges (pour les hommes) d'un blanc argenté, pur et diaphane. Ils portent un diadème d'argent, d'où tombe une opale, entre les yeux. Les pieds sont chaussés dans de simples sandales, et la taille est nouée par un lacet d'argent. Le symbole sacré (une demi-lune et son disque de 7 cm de diamètre environ) est noué autour du cou par une chaîne de mithril et porté sur la poitrine. En aventure, les prêtres aiment porter des armures de cuir décorées de chaînes de mithril, et un simple bouclier. Les guerriers portent des armures elfiques de plate. Les armes communes sont l'arc et le bâton.