Secrétaire général des Nations unies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Secrétaire général
des Nations unies
Image illustrative de l'article Secrétaire général des Nations unies
Emblème des Nations unies.

Image illustrative de l'article Secrétaire général des Nations unies
Titulaire actuel
Ban Ki-moon
depuis le

Création Charte des Nations unies ()
Durée du mandat 5 ans, renouvelable
Premier titulaire Gladwyn Jebb (par intérim)
Trygve Lie
Résidence officielle Sutton Place, Manhattan, New York
Site internet www.un.org/french/sg/

Le Secrétaire général des Nations unies est le plus haut fonctionnaire de l'ONU. Il est membre du Secrétariat des Nations unies. En règle générale, il parle couramment anglais et français, les deux langues officielles de travail[1] de l'ONU.

Nomination[modifier | modifier le code]

Le Secrétaire général est nommé par l'Assemblée générale sur recommandation du Conseil de sécurité. Les membres permanents peuvent utiliser leur droit de veto pour empêcher la nomination d'un candidat. La durée de son mandat est de 5 ans renouvelable (un nombre limite de renouvellement n'a cependant pas été fixé). Jusqu'à présent, à l'exception de Boutros Boutros-Ghali qui n'a effectué qu'un seul mandat, tous les secrétaires généraux ont vu leur mandat renouvelé une fois.

Rôle[modifier | modifier le code]

Le Secrétaire général doit être le plus indépendant possible, c'est pourquoi la pratique veut que la nationalité des différents secrétaires généraux n'ait jamais été celle d'un État membre permanent au Conseil de sécurité.

La Charte des Nations unies dans son chapitre XV le charge de remplir toutes les fonctions dont il peut être chargé par le Conseil de sécurité, l'Assemblée générale, le Conseil économique et social ou tout autre organe de l'ONU.

En tant que plus haut fonctionnaire de l'ONU, il peut utiliser son indépendance pour empêcher l'apparition, l'aggravation ou l'extension de tout conflit pouvant mettre en péril le maintien de la paix ou du respect du droit international, notamment en attirant l'attention du Conseil de sécurité.

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Simon Chesterman (dir.), Secretary or general? : the UN Secretary-General in world politics, Cambridge University Press, Cambridge, New York, 2007, 280 p. (ISBN 978-0-521-69958-7)
  • (en) Leon Gordenker, The UN Secretary-General and Secretariat, Routledge, Londres, New York, 2005, 115 p. (ISBN 0-415-34379-8)
  • (en) Kent J. Kille, From manager to visionary : the secretary-general of the United Nations, Palgrave Macmillan, Basingstoke ; New York, 2006, 308 p. (ISBN 978-1-4039-7104-3)
  • (en) Thant Myint-U et Amy Scott, The UN Secretariat : a brief history, 1945-2006, International Peace Academy, New York, 2007, 155 p. (ISBN 978-0-937722-99-2)
  • (fr) Anne-Sophie Firion, Contribution à l'étude du pouvoir administratif du Secrétaire général des Nations Unies, Université Paris 5, 2005, 438 p. (thèse de doctorat de Droit)
  • (fr) Romuald Sciora (dir.), À la Maison de verre : l'ONU et ses secrétaires généraux (préface de Jacques Chirac), Saint-Simon, Paris, 2006, 524 p. (ISBN 2-915134-22-7)
  • (fr) Marie-Claude Smouts, Le Secrétaire général des Nations unies, Armand Colin, Paris, 1971, 298 p. (texte remanié d'une thèse de doctorat, Paris, 1969)

Compléments[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • À la Maison de verre : l'histoire de l'ONU par ses secrétaires généraux, film réalisé par Romuald Sciora (et al.), MK2, Paris, 2006, 164' (DVD)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :