Seconde guerre de Cent Ans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La seconde guerre de Cent Ans peut recouvrir deux acceptions.

Période médiévale[modifier | modifier le code]

C'est le nom donné parfois à la guerre de Cent Ans (seconde ou deuxième guerre de Cent Ans)[1] en référence à une première guerre de Cent Ans[2] qui a opposé l'Angleterre et la France entre 1152 et 1259.

Période moderne[modifier | modifier le code]

C'est également le nom utilisé par certains historiens[3] pour désigner l'ensemble des conflits militaires entre la France et l'Angleterre (puis la Grande-Bretagne) de vers 1689 à 1815. Comme la guerre de Cent Ans, le terme ne décrit pas un seul acte de guerre mais plutôt un état de guerre presque continuel entre les deux pays. Sauf la guerre de la Quadruple-Alliance, toutes les guerres européennes du XVIIIe siècle ont opposé l'un à l'autre.

Cependant certains historiens qualifient de tentative d'entente cordiale le rapprochement entre Londres et Paris après le traité d'Utrecht couvrant la Régence et les premières années du règne de Louis XV[4].

Conflits de la seconde guerre de Cent Ans[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.1001europe.eu/France/Presentation/histoireguerrescentans.htm
  2. Voir notamment chez Pierre Gaxotte, Histoire des Français, volume I; Albert Sorel, Histoire de France et d'Angleterre : la rivalité l'entente, l'alliance; ou encore Fernand Braudel, L'Identité de la France : les hommes et les choses
  3. John Robert Seeley est le premier à avoir employé cette métaphore reprise notamment par l'historien Arthur Howland Buffinton comme titre de son ouvrage The Second Hundred Years War: 1689-1815
  4. Jean Bérenger et Jean Meyer, La France dans le Monde au XVIIIe siècle, Sedes 1993, p.25-26