2e armée (Empire de Russie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 2e armée.

La deuxième armée de l'armée impériale russe est commandée au tout début de la Première Guerre mondiale par le général Alexandre Samsonov (précédemment commandant du district du Turkestan) depuis Wołkowysk.

Historique[modifier | modifier le code]

L'armée est créée lors de la mobilisation russe de 1914, Samsonov est nommé commandant cette armée et à pour mission l'invasion de la Prusse-Orientale. Avançant en territoire allemand par la frontière sud-est, il doit rejoindre la première armée menée par Rennenkampf qui, elle, avance en Prusse par le nord-est. Cependant, l'animosité qui règne entre les deux hommes empêche une coordination efficace de l'avancée. Les Russes doivent traverser la Pologne, souvent hostile à leur égard et doivent laisser des unités pour garder les voies de communication : c'est pourquoi les corps d'armée sont bien en deçà de leurs effectifs normaux, on estime qu'il en manque 18 %, rien que pour l'infanterie.

La deuxième armée russe, qui possède pourtant un avantage numérique sur la huitième armée allemande menée par Paul von Hindenburg et Erich Ludendorff, se fait encercler et réduire à néant à la bataille de Tannenberg entre le 26 au 29 août 1914 sans que les troupes de Rennenkampf n'interviennent. Seuls 10 000 hommes sur les quelque 200 000 que possède la deuxième armée parviennent à échapper à l'hécatombe. 92 000 soldats russes sont fait prisonniers. Incapable de supporter une telle défaite et de rapporter l'ampleur du désastre au tsar Nicolas II, Samsonov se suicide près de Willenberg le 29 août.

Organisation[modifier | modifier le code]

En août 1914 :

  • 1er corps (Saint-Pétersbourg) : 22e (Novgorod) et 24e (Pskov) divisions d'infanterie ;
  • 2e corps (Grodno), transféré à la 1re armée le 22 août : 26e (Grodno) et 43e (Vilnius) divisions d'infanterie ;
  • 6e corps (Białystok) : 4e (Łomża) et 16e (Białystok) divisions d'infanterie ;
  • 13e corps (Smolensk) : 1re (Smolensk) et 36e (Orel) divisions d'infanterie ;
  • 15e corps (Varsovie) : 6e (Ostrów) et 8e (Varsovie) divisions d'infanterie ;
  • 23e corps (Varsovie) : 3e division d'infanterie de la Garde (Varsovie) et 2e division d'infanterie (Modlin) ;
  • corps de la Garde (Saint-Pétersbourg), transféré à la 9e armée : 1re (Saint-Pétersbourg) et 2e (Saint-Pétersbourg) divisions d'infanterie de la Garde ;
  • 1re brigade de fusiliers (Lodz) ;
  • cavalerie : 4e (Białystok), 5e (Samara) et 6e (Varsovie) divisions de cavalerie ;
  • réserve, n'ayant pas eu le temps d'arriver sur le front : 59e, 76e, 77e et 79e divisions d'infanterie.