Sebastiano Baggio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baggio.
Sebastiano Baggio
Biographie
Naissance
à Rosà Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Ordination sacerdotale
Décès (à 79 ans)
à Rome Drapeau de l'Italie Italie
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par le pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-diacre de
Ss. Angeli Custodi a Città Giardino
Cardinal-prêtre de
S. Sebastiano alle Catacombe
Cardinal-évêque de Velletri e Segni
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par le Card. Adeodato Giovanni Piazza
Camerlingue de la Sainte Église romaine
Président de la Commission pontificale pour l'État de la Cité du Vatican
Précédent Paul Marcinkus Rosalío José Castillo Lara Suivant
Préfet de la Congrégation pour les évêques
Précédent Carlo Confalonieri Bernardin Gantin Suivant
Archevêque de Cagliari
Précédent Paolo Botto Giuseppe Bonfiglioli Suivant
Nonce apostolique au Brésil
Archevêque titulaire d'Efeso
Précédent Armando Lombardi Umberto Mozzoni Suivant
Délégué apostolique au Canada
Archevêque titulaire d'Efeso
Nonce apostolique au Chili
Archevêque titulaire d'Efeso

Blason
Operando custodire
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Sebastiano Baggio (né le à Rosà , en Vénétie, Italie, et mort le à Rome) est un cardinal italien de l'Église catholique du XXe siècle, nommé par le pape Paul VI.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sebastiano Baggio étudie à Vicence et à Rome. Après son ordination, Bertoli exerce des fonctions auprès de plusieurs nonciatures apostoliques. Il est nommé aumônier national des scouts italiens en 1950.

Baggio est nommé archevêque titulaire d'Efeso en 1953 et est envoyé comme nonce apostolique au Chili, délégué apostolique au Canada et nonce apostolique au Brésil. Il assiste au Concile Vatican II (1962-1965).

Le pape Paul VI le crée cardinal lors du consistoire du . Baggio est archevêque de Cagliari de 1969 à 1973. De 1973 à 1984, il est préfet de la Congrégation pour les évêques et président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine.

En 1984, à la demande du Chili, il intervient comme négociateur dans le conflit du Beagle[1].

De 1984 à 1990, il est président de la Commission pontificale pour l'État de la Cité du Vatican, au troisième rang derrière le pape et le secrétaire d'État. À partir de 1985, il est aussi Camerlingue de la Sainte Église romaine et cardinal-patron de l'ordre de Malte. Baggio participe aux deux conclaves de 1978 (élection de Jean-Paul Ier et de Jean-Paul II).

Distinction[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Théologie de la libération et Realpolitik - Claude-François Jullien - Politique étrangère - Année - 1984 - Volume 49 - Numéro 4 - p. 905