Sebastian Kehl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sebastian Kehl
Sebastian Kehl.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
Numéro 5
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance 13 février 1980 (34 ans)
Lieu Fulda
Taille 1,88 m (6 2)
Poste Milieu défensif / Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998-2000 Drapeau : Allemagne Hanovre 96 035 0(2)
2000-2002 Drapeau : Allemagne SC Fribourg 050 0(8)
2002- Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 341 (21)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1999-2001 Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs 011 0(0)
2001-2006 Drapeau : Allemagne Allemagne 031 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 novembre 2014

Sebastian Kehl est un footballeur allemand né le 13 février 1980 à Fulda. Il évolue au poste de milieu défensif ou de défenseur central. Il mesure 1,88 m.

Repéré très tôt comme grand talent du football allemand, il gravit les échelons jusqu'au Borussia Dortmund, équipe qu'il ne quittera plus, malgré l'intérêt de clubs en meilleure situation sportive et financière. Il est promu capitaine du Borussia en 2007 et incarne un élément star et emblématique. Sa carrière fût marquée par de multiples blessures.

Biographie [1][modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Sebastian Kehl est né le 13 février 1980 à Fulda, dans le centre de l'Allemagne dans le Land de Hesse. Son père, Dieter, est entraîneur du petit club de Lahrbach SV et c'est donc tout naturellement que ses 3 fils Alex, Sebastian et Benjamin se lancent dans ce sport. Très jeune, Sebastian voulut devenir professionnel. Il quitte le Lahrbach SV pour Fulda FC puis signe pour le club professionnel d'Hanovre 96 qui sombre en Division 3 et tente de remonter parmi l'élite (1. Bundesliga). Le changement de club et le déménagement dans une nouvelle grande ville loin de sa famille, constituera pour le jeune défenseur d'à peine 16 ans un lourd challenge. « Je me suis retrouvé seul à l'hôtel en rentrant, ça me chagrinait. Mais je me suis accroché et finalement vite adapté. »

C'est au club d'Hanovre qu'il fait la connaissance de son meilleur ami, Fabian Gerber mais également d'autres jeunes qui perceront plus tard en Bundesliga : Gerald Asamoah et Fabian Ernst (Schalke 04) ou encore Otto Addo. C'est avec cette génération prometteuse que Hanovre 96 remporte le championnat de division régionale et remonte en D2. Mais après 2 saisons supplémentaires où il s'est imposé comme titulaire, le club n'a toujours pas rejoint la première division allemande (Liga 1) et Kehl suscite l'intérêt de plusieurs clubs de l'élite.

À la même époque, il intègre dans les sélections nationales de jeunes. En 1998, l'équipe d'Allemagne des moins de 18 ans est vice-championne du monde avec des joueurs comme Kehl ou Deisler, considérés comme les plus gros talents de leur génération.

Début professionnel et passage à Dortmund[modifier | modifier le code]

En 2000, Sebastian Kehl rejoint le club de Freiburg SC et confirme en Bundesliga au poste de milieu de terrain où ses qualités physiques et techniques ont une plus grande influence sur l'équipe. Il inscrit ses premiers buts lors des victoires face à Wolfsburg (décembre) et Frankfurt (mars 2001). En fin de saison, Kehl quitte l'équipe nationale allemande des moins de 21 ans (qu'il avait rejoint quand il était encore à Hanovre en Liga 2) pour la sélection nationale A de Rudi Völler. Il dispute son premier match avec la Mannschaft contre la Slovaquie (2-0). Völler le convoque une nouvelle fois lors d'un match amical la saison suivante (2001/02): il y inscrit son premiers but avec l'Allemagne en déplacement contre la Hongrie (5-2).

En janvier 2002, il quitte en milieu de saison Fribourg pour le Borussia Dortmund. La presse allemande le voyait au Bayern mais Kehl fut surtout influencé par le défenseur du Borussia Christoph Metzelder, qu'il connaissait déjà bien. Une solide amitié commença entre les deux jeunes espoirs du BVB. À la fin de la saison, Dortmund remporte le championnat d'Allemagne mais perd la finale de la Coupe UEFA face au Feyenoord Rotterdam. Kehl s'étant imposé au milieu de terrain dans son nouveau club, il fut sélectionné pour la Coupe du monde 2002. L'équipe d'Allemagne échouera lors du tournoi en finale contre l'Brésil,2 à 0.

Lors la saison suivante, Kehl découvre la Ligue des champions au sein d'une équipe ambitieuse et constituée de joueurs talentueux comme Dêdé, Metelder, Frings, Rosicky, Amoroso ou Koller. Il y fait ses débuts lors d'un match perdu 0-2 face à Arsenal. Lors de cette saison, il se montre particulièrement agressif sur les terrains (11 cartons en 28 matchs) mais continue ses bonnes performances avec son club, qui termine à la 3ème place du championnat et avec la Mannschaft où il s'y impose lors des matchs de qualifications pour l'Euro 2004 (il inscrit son 3ème but d'une frappe à longue distance face aux Îles féroés).

La saison 2003/04 va se révéler catastrophique. Le Borussia Dortmund s'écroule financièrement en bourse et est menacé de faillite. Kehl se blesse à 2 reprises au cours de la saison mais parvient à disputer toutefois 23 rencontres. Néanmoins, il perd sa place en équipe nationale et ne participe à l'Euro 2004 qu'en qualité de remplaçant.

Les journalistes le réclament, Klinsmann le nie[modifier | modifier le code]

L'arrivée de Jürgen Klinsmann aux commandes de la Mannschaft après l'Euro, ne va pas se révéler comme bénéfique pour Sebastian Kehl. Klinsmann ne sélectionne plus le milieu de terrain de 24 ans, alors que le public et les médias reconnaissent son talent (il reçoit la distinction honorifique de "meilleur milieu défensif du pays" par le Bild) et le réclame. Lors de la saison 2004/05, le Borussia Dortmund réalise une deuxième partie de saison d'anthologie avec 37 points récoltés en 17 rencontres: soit le meilleur retour de l'histoire de Bundesliga, dont Kehl fut en partie l'auteur (4 buts et une forte présence comme leader).

À l'approche de la Coupe du monde 2006, organisée en Allemagne, Sebastian Kehl réalise une bonne saison avec son club (7ème en championnat) et est appelé par Klinsmann, après pratiquement 2 ans d'absence, lors d'un match amical contre l'équipe de football des États-Unis. Finalement retenu dans le squad allemand pour la Coupe du monde, il entre en jeu lors de 2 rencontres avant d'être titularisé en demi-finale face à l'équipe d'Italie de football, en remplacement de Torsten Frings, suspendu. La Mannschaft ayant été défaite par la Squadra Azzurra, Kehl sera de nouveau titularisé lors de la finale pour la troisième place face au Portugal (gagnée 3-1). La presse sportive allemande le qualifiera comme auteur d'une bonne coupe du monde.

Blessures sur blessures[modifier | modifier le code]

Il ne confirmera cependant pas sa bonne forme après la 3ème place du Mondial: gravement blessé sur un tacle de Salihamidzic lors de la 1ère journée due la Bundesliga, Kehl rechute à de nombreuses reprises durant toute la saison 2006/07 et ne joue que 6 rencontres. Lors de la saison 2007/08, Kehl est promu capitaine au détriment de Christian Wörns régulièrement écarté par l'entraineur Doll mais se blesse à nouveau pour 3 mois.

Revenu en fin novembre 2007 alors que son club est en pleine crise (relégable), il débute face à Nuremberg. S'ensuivent 2 matchs où il sera encensé par a presse, contre Stuttgart (2-1) et Bielefeld (6-1).

Son entraîneur et le manager du club disaient à propos de lui : « Il a beaucoup mûri durant son absence (de près d'un an). Il est devenu encore plus complet. C'est devenu un véritable meneur et le joueur incontournable à l'équipe ». Joachim Löw qui a succédé à Klinsmann au poste de sélectionneur de la Mannschaft déclara notamment qu'il n'attendrait plus aussi longtemps que son prédécesseur pour le rappeler et qu'il prenait régulièrement de ses nouvelles.

Alors qu'il n'a disputé que cinq rencontres (avec la Coupe), la fin de son contrat étant proche, les rumeurs de départ circuleront. Après plusieurs semaines d'attente, Kehl décidera de rester dans son club, prolongeant jusqu'en 2012. Il déclarera qu'il se sentait 100 % dortmunder et qu'il avait de bonne perspectives sportives au BVB. « Je m'identifie totalement au club. Le Borussia Dortmund est le club de mon cœur. »[2]

Au second tour, bien que son apport soit réel, le championnat est devenu un objectif secondaire en revanche, il se montre particulièrement décisif en Coupe d'Allemagne (voie la plus rapide pour l'Europe (C3)) en délivrant des passes décisives face au Werder (1/8), Hoffenheim (1/4) et Jéna (1/2) en plus de celui face à Magdebourg en 1/32 de final en août, soit une à chacune de ses rencontres. À cela s'ajoute des buts synonyme de matchs nuls à l'arraché à Duisbourg (18ème journée) et Berlin (23ème). Bien qu'affaibli, il joue la finale de la coupe d'Allemagne sous sédatif face au Bayern (1-2 a.p.) mais se blesse au genoux en fin de match, ce qui met un terme à sa saison et le prive d'une éventuelle convocation pour l'Euro 2008.

Pour la saison 2008/09, il est promus officiellement capitaine du Borussia Dortmund par le nouvel entraineur, Jürgen Klopp[3] : « À chaque fois qu'on pense à Dortmund, Sebastian Kehl est le joueur qui vient d'abord à l'esprit ». Et remporte, deux buts à un, la Supercoupe d'Allemagne face au Bayern. Il est néanmoins touché au adducteur lors de la 13ème journée face à Frankfurt alors qu'il disputait sa 200ème rencontre de Bundesliga. Son indisponibilité durera jusqu'à la fin du premier tour de la saison. Il fait son retour dans les dernières minutes de la 19e journée face au Bayern Munich (1-3), après trois mois d'absence. Dortmund réalise sa meilleure saison depuis 4 ans après deux saisons catastrophiques (9e et 13e paradoxalement "sans lui"). Le capitaine allemand obtient le pénalty égalisateur face à Cottbus (1-1) et délivre son équipe en ouvrant le score à Berlin (3-1) puis Hambourg (2-0). En outre, il effectue une grande prestation dans le derby face à Bochum (2-0) avec près de 100 touches de balle durant la rencontre. Faisant l'unanimité chez ses coéquipiers et dirigeants, il reste oublié par Joachim Löw, sélectionneur de l'équipe nationale. Watzke, directeur sportif de Dortmund, déclarant à propos de son capitaine: "Kehl est le meilleur joueur de Dortmund et le meilleur milieu défensif de Bundesliga". Durant la dernière rencontre face à Mönchengladbach, il est à la base du but égalisateur qui redonna espoir au BVB de se qualifier pour la Ligue Europa.

Victime d'inflammations récurrentes durant la préparation et la reprise du championnat 2009/10, il ne dispute aucune rencontre et se fait opérer à deux reprises avant d'effectuer un stage de remise en forme durant l'hiver. Il fait son retour lors de la 24ème journée face au Bayern Munich (défaite 1-3). La saison 2010/11 est du même acabit. Il ne participe pas aux succès de son club, blessé durant l'échauffement à quelques minutes d'un match de Ligue Europa face au Karpaty Lviv.

En février 2012, il prolonge son contrat qui arrivait à expiration en juin prochain. Sebastian Kehl a choisi de prolonger avec le club jusqu'en 2013 avec une année en option. Pour lui, Dortmund est son club de cœur, et il espère jouer aussi longtemps que son corps le laissera tranquille.

Style[modifier | modifier le code]

Défenseur de formation, puissant et agressif au marquage, doté d'une précision de tacle hors-pair, il fut replacé au milieu de terrain afin d'utiliser au mieux toutes ses qualités physiques et techniques. Habile des 2 pieds, sa créativité en fait un parfait soutien de meneur. Depuis son retour, il est devenu un véritable patron et le prolongement de l'entraîneur tant sur le terrain que dans les vestiaires.

Carrière[modifier | modifier le code]

  • 300 matchs de championnat allemand (D1) - 24 buts
  • 31 sélections nationales allemandes - 3 buts

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club

En équipe nationale

Statistiques[4][modifier | modifier le code]

Championnat Coupe Nationale Coupes d’Europe Équipe d'Allemagne
Saison Club Pays Division Matchs Buts Assists Matchs Buts Assists Matchs Buts Assists Matchs Buts
1998-99 Hanovre 96 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2.Bundesliga 8 1 0 1 0 0 - - - - -
1999-00 Hanovre 96 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2.Bundesliga 24 1 0 2 0 0 - - - - -
2000-01 SC Fribourg Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 25 2 8 2 2 2 - - - 3 1
2001-02 Fribourg/Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 15+15 2+1 1+0 2 0 0 0+5 0+2 0+1 11 1
2002-03 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 28 0 0 2 0 0 12 0 1 7 1
2003-04 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 23 1 4 1 0 0 1+4 0+0 0+0 3 0
2004-05 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 32 4 1 3 0 0 - - - - -
2005-06 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 29 1 1 1 0 0 - - - 7 0
2006-07 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 6 0 0 0 0 0 - - - - -
2007-08 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 14 3 0 5 0 4 - - - - -
2008-09 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 28 5 3 2 0 0 2 0 0 - -
2009-10 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 6 1 0 0 0 0 - - - - -
2010-11 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 6 0 1 1 0 0 2 0 1 - -
2011-12 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 27 3 3 6 0 0 5 0 1 - -
2012-13 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 22 0 2 3 0 0 9 0 1 - -
2012-14 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 17 1 1 4 0 1 5 1 0 - -
2012-14 Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 7 0 0 2 0 0 4 0 1 - -
17 Total 330 27 25 37 2 7 49 3 6 31 3

Fait divers[modifier | modifier le code]

  • Sebastian Kehl et son ami Christoph Metzelder (Schalke 04) se sont par ailleurs engagés au projet de Kaplan Jochen Reidegeld, roterkeil.net, afin de lutter contre la prostitution infantile.
  • Lors d'une rencontre face à Mönchengladbach en 2003/04, un duel met le sexe de Kehl à l'air. Un évènement qui a été très médiatisé en Allemagne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Portrait de Sebastian Kehl », sur www.sebastian-kehl.de,‎ 13 octobre 2008 (consulté le 13 octobre 2008).
  2. (de) « Kehl prolonge », sur www.bvb.de,‎ 28 février 2008 (consulté le 13 octobre 2008).
  3. (de) « Kehl nouveau capitaine », sur www.bvb.de,‎ 15 juillet 2008 (consulté le 13 octobre 2008).
  4. (de) « Chiffres Kehl », sur Kicker,‎ 13 octobre 2008 (consulté le 7 avril 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]