Sebastian (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis SebastiAn)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sebastian.

SebastiAn

Description de cette image, également commentée ci-après

SebastiAn au Club Low (Madrid) en 2007

Informations générales
Nom de naissance Sébastien Akchoté
Naissance Drapeau de la France France, Boulogne-Billancourt
Activité principale DJ, producteur de musique compositeur, acteur
Genre musical Electro house, dance punk, breakbeat
Années actives Depuis 2005
Labels Ed Banger Records

SebastiAn, de son vrai nom Sébastien Akchoté est un musicien français de musique électronique, évoluant sur le label Ed Banger Records.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2011). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Sebastian est né à Paris. Son aventure musicale s'oriente au départ vers le rap et le hip-hop. Il passe plusieurs de ses jeunes années à travailler avec des MC français. Il fréquente également son autre frère Noël Akchoté[1], guitariste de jazz et Jean Louis Costes, artiste français qu'il apprécie particulièrement. C'est avec un ami MC et pour un projet plus Hip-hop qu'il rencontre Pedro Winter, après avoir trouvé son numéro dans un journal, pour lui proposer une éventuelle collaboration. Ce dernier rejettera l'offre du binôme, mais fera signer SebastiAn. Il sortira alors ses premières productions en 2005 sur le label Ed Banger Records, dénommées Smoking Kills (?) et H.A.L..

Un nombre de remixes suivirent, parmi lesquels Annie, Daft Punk, Cut Copy, Revl9n et sa collègue de label Uffie. À l'été 2006, il sort le maxi Ross Ross Ross, constitué de morceaux électro-funk syncopés, et un remix pour Kelis. C'est Ross Ross Ross qui le fera connaître aux yeux d'un public plus large. La pochette du maxi dessinée par SoMe restera l'emblème du musicien[réf. nécessaire].

Sebastian collabore également avec Quentin Dupieux dans le domaine du cinéma. En 2007, l'artiste joue dans le second film du réalisateur, Steak sous le nom de Sebastian Akchoté, dans le rôle de Felix, un membre d'un groupe appelé les Chivers, une bande de jeunes qui boivent du lait et qui roulent en pick-up, aux cotés de Kavinsky et d'Eric et Ramzy[2]. Il a également signé une partie de la bande-son du film.

Un peu plus tard, en octobre 2007, il sort un maxi contenant une réédition de Walkman accompagnée d'un remix de Killing in the Name de Rage Against the Machine.

Le 22 septembre 2008, sort une compilation de 16 remixes intitulées (A fine selection Of) Remixes. L'intro de cette compilation est un titre composé et produit exclusivement pour cette occasion.

Et le 27 octobre 2008, en interview sur France Inter il dit qu'il sortira un prochain album pendant le premier trimestre 2009. L'album ne sort pas et dès les premiers jours de janvier 2010, SebastiAn recommence à faire son apparition avec une nouvelle musique, Threnody, très inspiré de Threnody for the victims of Hiroshima du compositeur polonais Krzysztof Penderecki. Véritable OVNI, ce morceau de plus de 13 minutes se veut un hommage à un compositeur qui touche beaucoup l'artiste[réf. nécessaire].

Le 13 septembre 2010, SebastiAn sort la BO du film Notre jour viendra du réalisateur Romain Gavras, comportant un morceau de Sébastien Tellier, L'enfance d'un chien. À l'occasion d'une interview accordée au Mouv', Sebastian annonce que son premier album est terminé et qu'il est prévu pour « la première semaine de janvier »[3]. L'album Total, qui comprend notamment une collaboration avec M.I.A., sort finalement le 30 mai 2011. Le morceau Tetra est utilisé dans différentes publicités notamment celle de la Citroën DS3, et apparait aussi dans le film Spring Breakers.

La première tournée live de Sebastian, le Primary Tour, démarre en 2011. Elle prend sur scène la forme d'un discours politique autoritaire et provoque des réactions : le spectacle est, entre autre, accusé de flirter avec les références fascistes, accusations démenties par l'interessé[4]. Bien qu'il continue à tourner au début de l'année 2012, son producteur Pedro Winter déclare qu'il travaille sur quelques morceaux et qu'un maxi est prévu pour l'année 2012. Il participe en 2013 à la dixième compilation d'Ed Banger.

La même année, il produit l'album Magnum de Philippe Katerine, dont est extrait le titre Sexy Cool.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Bandes Originales de Film[modifier | modifier le code]

Remixes[modifier | modifier le code]

Année Artiste Titre Apparaît dans la compilation Remixes
2005 Annie Happy Without You Piste 16
Daft Punk Human After All Piste 3
Benjamin Theves Texas Piste 11
2006 Revl9n Walking Machine Piste 2
Cut Copy Going Nowhere
Uffie Pop The Glock
(2 remixes : un sur Arcade Mode et l'autre chez Ed Banger Records)
Play Paul La La Land
(Remixé avec Xavier de Rosnay de Justice)
Kelis Bossy Piste 8
Mylo Paris Four Hundred Piste 4
Nâdiya Tous ces mots Piste 17
Ali Love Lost in the K-Hole
The Rapture Get Myself Into It Piste 5
Fields If You Fail We All Fail
Kavinsky Testarossa Autodrive Piste 10
2007 Das Pop Fool for Love Piste 12
Editors Camera Piste 6
Klaxons Golden Skans Piste 15
The Rakes We Danced Together Piste 7
Bloc Party I Still Remember Piste 13
Shesus Debbie's Shoes
(crédité sous le nom « Sebastien »)
SebastiAn Walkman
Rage Against the Machine Killing in the name of
Sébastien Tellier Sexual Sportswear Piste 14
Scenario Rock Both Gotta Move On
2008 The Kills Cheap and Cheerful Piste 9
The Who Baba'O'Riley
Sneaky Sound System UFO
2010 Uffie Difficult (2006 Parties Remix)
2011 Toddla T Watch Me Dance
Beastie Boys Don't Play No Game That I Can't Win
Spank Rock DTF DADT
2012 Nero Must Be The Feeling
The Shoes Time to Dance
Van She Idea of Happiness
Woodkid Run Boy Run
Justice New Lands

Samples[modifier | modifier le code]

Momy Both Gotta Move On - Scenario Rock
Dog A Little Piece of Me - Walls of Jericho
Army Blue Orchid - The White Stripes
Arabest Say You Wanna - Howard Johnson
Yes Highway Lover - James Dallas
Hudson River With Somebody Else - The Hudson Brothers

Autres Réalisations[modifier | modifier le code]

En février 2007, un autre titre de SebastiAn intitulé Greel est sorti en tant qu'inédit sur Ed Rec Vol. II, la deuxième compilation CD du label Ed Banger Records. En 2008, il réalise un nouveau titre présent sur la troisième compilation du label Ed Banger Records Ed Rec Vol. III et qui s'intitule Dog. Sur internet, dans une vidéo où l'ont voit Thomas Bangalter (Daft Punk), Busy P joue un beat de SebastiAn, sequence faite en très peu de temps juste pour la soirée. Busy P annonce la musique en disant put your hands up in the air for Thomas (Tous les mains en l'air pour Thomas), mais certaines personnes ont entendu Crevasse, donc sur internet la musique circule sous le nom de Crevasse[5]. Il s'agit en fait de Organia, un bonus-track de l'album Total. En février 2009, SebastiAn passe pour la seconde fois à la radio de sa vie, sur la BBC1, dans le Kissy Sell Out Show. Dans son set, il joue une musique qui n'était ni achetable ni téléchargeable à ce moment[réf. nécessaire]. Il s'agissait de Fried, chanson sortie sur l'album Total. Toujours en 2009, le groupe Hey Today! diffuse un podscat contenant un titre inédit de SebastiAn, qui n'a encore jamais vu le jour et crédité Untitled[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]