Cet article est proposé comme bon article. Cliquez pour voter.

Sean O'Haire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sean O'Haire de son vrai nom Sean Christopher Haire, né le 25 février 1971 en Caroline du Sud, et mort le 8 septembre 2014, est un lutteur professionnel (catcheur), Kick-boxeur et pratiquant de combat libre américain.

Au cours de sa carrière de catcheur qui va de 2000 à 2006, il a travaillé pour la World Championship Wrestling (WCW) où il a été à trois reprises champion du Monde par équipe avec Mark Jindrak deux fois puis avec Chuck Palumbo. Après le rachat de la WCW par la World Wrestling Federation (WWF) en mars 2001 il a rejoint cette dernière à l'été et a participé au scénario de l'Invasion en tant que membre de The Alliance avant de rejoindre l'Ohio Valley Wrestling, un des club-école de la WWF, et de revenir de janvier 2003 jusqu'à son renvoi en avril 2004. Après son renvoi il a continué sa carrière de catcheur sur le circuit indépendant tout en commençant à faire du combat libre et du kick-boxing. Il s'est suicidé par pendaison le 8 septembre 2014.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Haire a grandi à Hilton Head, Caroline du Sud où il a été diplômé du lycée de la ville. Il a ensuite fait du combat libre dans des petites fédérations de Caroline du Sud[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

World Championship Wrestling (2000-2001)[modifier | modifier le code]

En 2000, Haire entre au WCW Power Plant, l'école de catch de la World Championship Wrestling (WCW)[5]. Il fait ses débuts comme catcheurs le 26 juin à Monday Nitro, où avec Mark Jindrak ils battent Juventud Guerrera et Rey Mysterio, Jr.[6]. L'équipe scénaristique de la WCW décide d'intégrer ce duo à un clan composé de catcheurs du Power plant (Mike Sanders, Shawn Stasiak, Chuck Palumbo, Reno (en) et Johnny the Bull (en)) sous la tutelle de Kevin Nash formant les The Natural Born Thrillers (en) (NBT) et deviennent les gardes du corps de Vince Russo, le responsable de l'équipe créative, et Eric Bischoff, le président de la WCW et remplaçant les Filthy Animals (Konnan, Rey Mysterio, Juventud Guerrera, Disco Inferno, Billy Kidman)[7],[8]. Ils commencent alors une rivalité avec le responsable du Power Plant, Paul Orndorff, en lui manquant de respect le 30 août[9]. Cette rivalité aboutit à un match opposant les NBT à Filthy Animals et Paul Orndorff à Fall Brawl le 17 septembre, ce match a été arrêté suite à la blessure légitime d'Orndorff après qu'il a exécuté un piledriver sur Jindrak[10].

Suite à cette victoire, O'Haire et Jindrak deviennent huit jours plus tard champion du monde par équipe de la WCW après avoir remporté une bataille royale opposant six équipes[5],[11]. Le 11 octobre à Thunder ils perdent leur titre face à Corporal Cajun et Lt. Loco avant de le récupérer dans la foulée lors d'un match revanche organisé juste après la perte du titre[12]. Ils conservent leur titre le 29 octobre à Halloween Havoc face à Rey Mysterio et Billy Kidman ainsi que The Boogie Knights (Alex Wright & Disco Inferno)[13]. Ils perdent leur titre par équipe face à Alex Wright et General Rection à Millennium Final (en) et plus tôt dans la soirée O'Haire a participé à une bataille royale remporté par Mike Awesome[14].

Les Natural Born Thrillers s'en prennent à leur mentor Kevin Nash début novembre[8]. Nash trouve un équipier en la personne de Diamond Dallas Page (DDP) et deviennent champion du monde par équipe de la WCW le 26 novembre après avoir vaincu Shawn Stasiak et Chuck Palumbo à Mayhem. Ils perdent ce titre le 4 décembre après que Mike Sanders, qui est devenu entre temps commissionnaire (manager général d'un point de vue scénaristique), a annulé la défaite de Stasiak et Palumbo à Mayhemmais Nash et Page récupèrent le titre le 17 décembre à Starrcade[15],[16]. Le 8 janvier 2001, Page et Nash gagnent face à O'Haire et Palumbo dans un Last Man Standing match en équipe mais six jours lors de Sin O'Haire et Palumbo prennent leur revanche et remportent le championnat par équipe[17],[18]. Le 15 janvier, ils défendent avec succès leur titre face à Bryan Adams et Bryan Clark[19]. Ils font de même le 31 janvier face à Big Vito (en) et Johnny the Bull (en) et après cette victoire Shawn Stasiak et Mark Jindrak viennent les provoquer, marquant ainsi la fin des Natural Born Thrillers et les défient pour le championnat par équipe[20]. Le 14 février, O'Haire remporte un match simple face à son ancien équipier et le 18 février à Super Brawl Revenge lui et Palumbo conservent leur titre face à Jindrak et Stasiak[21],[22].

O'Haire et Palumbo entamment une rivalité avec Totally Buffed (Lex Luger et Buff Bagwell). Celle-ci voit O'Haire battre Luger dans un match simple le 5 mars[23]. Neuf jours plus tard, il remporte un match à quatre à élimination face à Palumbo et Totally Buffed où O'Haire a éliminé Luger puis Bagwell[24]. Le 18 mars, à Greed O'Haire et Palumbo conservent leur titre face à Luger et Bagwell[25]. Le lendemain, ils perdent face à Lance Storm et Mike Awesome et la semaine suivante lors du dernier Monday Nitro ils conservent leur titre face à ces derniers[26],[27]. Quelques jours auparavant, la World Wrestling Federation a finalisé le rachat de la World Championship Wrestling mais la WWF ne rachète que la vidéothèque et les droits intellectuels et donc O'Haire et d'autres catcheurs de la WCW se retrouve temporairement sans employeur bien qu'AOL Time Warner, la maison mère de la WCW, le paie jusqu'à la fin de son contrat[28],[29]. Ses débuts dans le catch ont été salué par la presse spécialisé : le Wrestling Observer Newsletter l'a désigné comme le Rookie de l'année 2000 et Pro Wrestling Illustrated place O'Haire et Jindrak comme les 3e Rookie de l'année derrière Kurt Angle et Lita[30],[31].

Passage sur le circuit indépendant américain (2001)[modifier | modifier le code]

Après la fermeture de la World Championship Wrestling il fait un bref passage dans le circuit indépendant américain qui le voit perdre un match à l'Ultimate Pro Wrestling pour le championnat poids-lourds face au champion en titre Samoa Joe le 30 mai. Il a ensuite vaincu Julio Dinero (en) au cours d'un spectacle organisé par l'International Wrestling Cartel en Pennsylvanie le 22 juin[32],[33].

World Wrestling Federation/Entertainment (2001-2004)[modifier | modifier le code]

L'Invasion (2001)[modifier | modifier le code]

Le 28 juin à SmackDown, Sean O'Haire et Chuck Palumbo où ils interviennent dans le Table match pour le championnat du monde par équipe de la WWF entre les champions les Dudley Boyz (Bubba Ray Dudley et D-Von Dudley) et les Hardy Boyz (Jeff et Matt Hardy) en s'en prenant aux Hardy avant qu'Acolytes Protection Agency (Farooq et Bradshaw) ne les fasse passer à travers une table[34]. Le 9 juillet, les deux hommes participent à un match opposant la Team WCW à la Team WWF ainsi qu'à la Team Extreme Championship Wrestling (ECW), ce match qui se termine sans vainqueur voit surtout l'Alliance entre les anciens de la ECW et de la WCW[35]. Ils commencent une rivalité avec Acolytes Protection Agency qui a vu O'Haire perdre face à Bradshaw à Smackdown le 19 juillet avant de perdre un match par équipe le 22 lors d'InVasion[36],[37]. Le 9 août, O'Haire et Palumbo perdent leur titre de champion du monde par équipe de la WCW face aux Brothers of Destruction (Kane et l'Undertaker)[38]. Quatre jours plus tard, ils obtiennent un match en cage pour le titre qu'ils perdent à nouveau[39]. Le 20 août, il participe à un match où l'Alliance a perdu face à la Team WWF[40]. Le 26 août à Sunday Night Heat, lui et Chuck Palumbo remportent un match face à Crash et Hardcore Holly[41].

Passage à l'Ohio Valley Wrestling (2001-2002)[modifier | modifier le code]

La World Wrestling Federation a décidé début septembre 2001 d'envoyer Sean O'Haire à l'Ohio Valley Wrestling (OVW), le club-école de la WWF[42]. Durant son passage, il intègre le clan Bolin Services et fait équipe avec Mr Black avec qui il a perdu le 5 janvier 2002 un match pour le championnat par équipe de l'OVW[43],[44]. Son alliance avec Black prend fin le 9 mars par la victoire de O'Haire dans un match pour désigner le chef de la sécurité du clan[45]. Il s'allie ensuite avec Prototype avec qui il perd le 5 avril face à Ric et David Flair[46].

Retour à la World Wrestling Entertainment puis renvoi (2002-2004)[modifier | modifier le code]

Il fait son retour à la World Wrestling Entertainment (WWE) par la petite porte en remportant avec Scott Vick un match en équipe face à Rob Conway et Shannon Moore dans un match non télévisé ou dark match en ouverture de Velocity lors de l'enregistrement du 11 juin 2002[47].

En janvier 2003 la WWE commence à diffuser des vidéos de Sean O'Haire qui incarne un personnage égocentrique et coureur de jupons[5]. Après plusieurs dark match et matchs dans des shows non télévisé il revient dans les émissions principale à SmackDown le 10 avril où il attaque Rikishi, suite à cette agression Roddy Piper frappe ce dernier avec une noix de coco[5],[48]. La semaine suivante, Piper fait l'éloge de O'Haire voyant en lui le catcheur du millénaire avant d'être interrompu par Jimmy Snuka qu'ils attaquent. Rikishi vient aider Snuka et défie O'Haire à Backlash[49]. Dix Jours plus tard à Backlash, O'Haire l'emporte sur Rikishi après que Piper ait distrait son adversaire[50]. Le 22 mai, il gagne un match face à Mr America (alias Hulk Hogan) par décompte à l'extérieur suite à une manigance de Vince McMahon qui a demandé à des officiers de police d'arrêter Zach Gowen. Lors de ce match le contrat de Piper a été mit en jeu contre un passage au détecteur de mensonge pour que Mr America avoue qu'il est Hogan[51]. Le 29 mai, il l'emporte sur Chris Benoit suite à une intervention de Roddy Piper[52]. Le 12 juin, Piper et O'Haire entament une rivalité avec Eddie Guerrero et Tajiri après avoir tenté de voler la ceinture de champion par équipe de la WWE de ce dernier[53]. La semaine suivante, Eddie Guerrero a perdu son match face à Sean O'Haire mais le 26 juin il prend sa revanche avec Tajiri dans un match de championnat face à O'Haire et Piper[54],[55]. Son alliance avec Piper prend fin suite au départ de ce dernier qui a déclaré sur HBO qu'il a consommé des stéroïdes par le passé[56].

Le 17 juillet, il affronte Rhyno et le match se termine en sans vainqueur après qu'Acolytes Protection Agency (Faarooq et Bradshaw) ne vienne leur donner à tous les deux des invitation pour le Bar Room brawl match[Notes 1] à Vengeance et suite à cela O'Haire a attaqué Bradshaw avant de s'enfuir[57]. Dix jours plus tard, il participe à ce match remporté par Bradshaw[58]. Le 2 août à Velocity, il fait équipe avec les Basham Brothers (Danny et Doug Basham) ils l'emportent sur Funaki et Acolytes Protection Agency[59]. Durant le reste de l'année 2003, O'Haire n'est plus impliqué dans les scénarios de la WWE et ne combat qu'à Velocity et au cours des shows non télévisés[5]. Il fait son dernier match à la WWE à Velocity le 29 novembre où il bat Eric Schippreit avant de retourner brièvement à l'Ohio Valley Wrestling début 2004 avant que la WWE ne mette fin à son contrat le 3 avril[5],[60].

Retour sur le circuit indépendant (2004-2006)[modifier | modifier le code]

Il effectue son premier match après son renvoi à la New Japan Pro Wrestling où il perd face à Hiroshi Tanahashi le 3 mai[61]. Il retourne ensuite aux États-Unis où le 17 juillet il bat par disqualification Abyss par disqualification au cours d'un spectacle par la Ballpark Brawl à Buffalo[62]. Il est ensuite retourné une deuxième fois à l'Ultimate Pro Wrestling où il a refait équipe avec Chuck Palumbo le 23 février 2005[63]. Début 2006, il tente de revenir à la World Wrestling Entertainment et obtient un essai le 28 mars où il affronte Scotty 2 Hotty dans un match non retransmis avant l'enregistrement de Velocity[64],[65].

Carrière dans le Kickboxing et le combat libre[modifier | modifier le code]

Kickboxing[modifier | modifier le code]

Peu après son départ de la World Wrestling Entertainment, O'Haire entre en contact avec la K-1 grâce à l'entremise de Rick Bassman (en) et signe un contrat avec cette fédération en juillet 2004[66],[67]. Il y fait son premier combat le 31 décembre 2004 face à Musachi (en) et perd son match par K.O à la deuxième reprise. Cette défaite s'explique par le fait qu'il débute dans ce sport alors que son adversaire a quelques semaines plus tôt a été en finale du K-1 World Grand Prix[66]. Le 30 avril 2005 à Las Vegas, il est vaincu par Gary Goodridge en moins de deux minutes, ce dernier qui est arrivé en finale du K-1 World Grand Prix 2005 in Las Vegas. Il a fait deux autres combats en 2006 sans réussir à en remporter un seul[68]. Il y fait son dernier combat le 12 août 2006 qu'il perd face à Jesse « Justice » Smith[69].

Résultats en kickboxing de Sean O'Haire
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
xDéfaite 0-4 Drapeau des États-Unis Jesse « Justice » Smith[69] TKO (Punches) K-1 World Grand Prix 2006 in Las Vegas II 12 août 2006 2 1:33 Drapeau des États-Unis Las Vegas
xDéfaite 0-3 Drapeau de l'Allemagne Chalid Arrab[70] TKO (Punches) K-1 World Grand Prix 2006 in Las Vegas 29 avril 2006 1 0:23 Drapeau des États-Unis Las Vegas
xDéfaite 0-2 Drapeau du Canada Gary Goodridge[70] TKO (Punches) K-1 World Grand Prix 2005 in Las Vegas 30 avril 2005 1 1:56 Drapeau des États-Unis Las Vegas
xDéfaite 0-1 Drapeau du Japon Musachi (en)[70] TKO (Punches) K-1 PREMIUM 2004 Dynamite!! 31 décembre 2004 2 0:44 Drapeau de la Corée du Sud Seoul Débuts en kickboxing dans l'organisation K-1

Combat libre[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts en combat libre le 18 septembre 2004 à Huntington Beach, en remportant son match par soumission face à Tony Towers en lui portant un étranglement en guillotine en moins de deux minutes de combat[71]. Le 20 novembre à Honolulu, c'est face à Shungo Oyama qu'il remporte son deuxième match par K.O technique en moins d'une minute[72].

Il connait sa première défaite le 5 novembre 2005 à K-1 HERO's 2005 in SeoulKim Min-soo réussir à le faire abandonner en lui portant un étranglement en guillotine après un peu plus de quatre minutes[71].

En octobre 2006, la Pride Fighting Championships le contacte pour remplacer Mark Hunt le 21 octobre, ce dernier devant affronter Eric Esch mais la commission athlétique de l'état du Nevada ne lui a pas donné le feu vert et a demandé à la fédération de trouver un autre adversaire pour Esch. O'Haire a perdu ce match par K.O technique en moins d'une minute[73].

Le 29 septembre 2007, il met fin à cette série de deux défaites à la Champions Quest Fighting Challenge à Savannah en l'emportant sur Darrell Wood en moins d'une minute[74]. Il fait son dernier combat en Géorgie le 7 décembre 2007 qu'il remporte par K.O face à Frankie Parkman[71]. Il a continué à faire du combat libre dans des petites fédérations et dans des bars[4].

Résultat Record Adversaire Méthode Évènement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 4-2 Drapeau des États-Unis Frankie Parkman[71] K.O Champions Quest Fighting Challenge 2007-12-077 décembre 2007 1 1:04 Géorgie, États-Unis
Victoire 3-2 Drapeau des États-Unis Darrell Wood[74] KO (coup de poing) Champion Fight Promotions - Savannah Fights 2007-09-2929 septembre 2007 1 0:23 Savannah, Géorgie, États-Unis
Défaite 2-2 Drapeau des États-Unis Eric Esch[73] KO technique (coup de poing) Pride 32 - The Real Deal 2006-10-2121 octobre 2006 1 0:29 Las Vegas, Nevada États-Unis Remplace Mark Hunt
Défaite 2-1 Drapeau de la Corée du Sud Kim Min-soo[71] Soumission (étranglement en guillotine) K-1 HERO's - HERO's 2005 in Seoul 2005-11-055 novembre 2005 1 4:46 Seoul, Corée du Sud Première défaite dans sa carrière professionnelle
Victoire 2-0 Drapeau du Japon Shungo Oyama (en)[72] KO technique (coup de poing) Rumble on the Rock 6 2004-11-2020 novembre 2004 1 0:31 Honolulu, Hawaï, États-Unis
Victoire 1-0 Drapeau des États-Unis Tony Towers[71] Soumission (étranglement en guillotine) Venom - First Strike 2004-09-1818 septembre 2004 1 1:42 Huntington Beach, Californie, États-Unis

Vie privée et décès[modifier | modifier le code]

En 2005, il s'est marié avant de divorcer un an plus tard[75]. Il a travaillé comme agent de sécurité dans des restaurants ainsi que comme formateur pour des gardes du corps de personnalités africaines, il a aussi été coiffeur-visagiste[4].

Le 27 juillet 2004, O'Haire a été arrêté pour avoir frappé deux femmes dans une boîte de nuit d'Hilton Head le 12 juin, cependant l'affaire est resté sans suite[76]. En 2006, il a été une nouvelle fois arrêté pour une rixe dans une boîte de nuit et en septembre 2009 il a agressé sa petite amie dans une boîte de nuite de Savannah et a été relâché contre le versement d'une caution de 4 600 dollars[77].

Le 8 septembre 2014, Haire qui est alcoolique depuis plusieurs années (il a suivi plusieurs cures de désintoxication sponsorisée par la World Wrestling Entertainment) se suicide par pendaison[78],[79].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Championnats et accomplissements[modifier | modifier le code]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Année 2001 2002 2003
Rang 43 en diminution 71 en augmentation 70

Le magazine Pro Wrestling Illustrated, qui est un magazine de référence dans le domaine du catch, établit depuis 1991, un classement annuel des 500 meilleurs catcheurs au monde appelé le PWI500.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'un match sans disqualification opposant plusieurs catcheurs qui se passe dans un bar et où le dernier debout remporte le match.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jon Waldman, « Sean O'Haire passes away », sur Slam! Wrestling,‎ 9 septembre 2014 (consulté le 10 septembre 2014).
  2. (en) « Former WWE wrestler O'Haire found dead in SC home », sur Carolina Live,‎ 11 septembre 2014 (consulté le 1 novembre 2014).
  3. a, b, c et d (en) « Profil de Sean O'Haire », sur Cagematch (consulté le 10 septembre 2014).
  4. a, b et c (en) Mike Mooneyham, « Sean O'Haire's final fight was one he couldn't win », sur Post and Courier,‎ 14 septembre 2014 (consulté le 1 novembre 2014).
  5. a, b, c, d, e et f (en) « Profil de Sean O' Haire », sur Online World of Wrestling (consulté le 10 septembre 2014).
  6. (en) Widro, « 411's WCW Monday Nitro Report 6.26.00 », sur 411 mania,‎ 26 juin 2000 (consulté le 10 septembre 2014).
  7. (en) John Canton, « 8 Talented Young Wrestlers Who Were Screwed By WCW’s Demise », sur WhatCulture (consulté le 30 novembre 2014).
  8. a et b (en) « Profil de Kevin Nash », sur Online World of Wrestling (consulté le 7 décembre 2014) : « Kevin Nash became the mentor for the young faction known as the Natural Born Thrillers – – they eventually turned on him. ... November 8, 2000 – Thunder: Kevin Nash vs Shawn Stasiak ended in a no contest when the Thrillers turned on Nash. »
  9. (en) Widro, « 411’s WCW Thunder Report 8.30.00 », sur 411 mania,‎ 30 août 2000 (consulté le 30 novembre 2014).
  10. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Fall Brawl 2000 », sur 411 mania,‎ 29 août 2002 (consulté le 30 novembre 2014).
  11. (en) Widro, « 411's WCW Monday Nitro Report 9.25.00 », sur 411 mania,‎ 25 septembre 2000 (consulté le 10 septembre 2014).
  12. (en) Widro, « 411's WCW Thunder Report 10.11.00 », sur 411 mania-consulté le=10 septembre 2014,‎ 11 octobre 2000.
  13. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost - Halloween Havoc 2000 », sur 411 mania,‎ 29 août 2002 (consulté le 10 septembre 2014).
  14. (en) « WCW Millennium Final », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 10 septembre 2014).
  15. (en) Widro, « 411’s WCW Monday Nitro Report 12.04.00 », sur 411mania,‎ 4 décembre 2000 (consulté le 7 décembre 2014).
  16. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Starrcade 2000 », sur 411mania,‎ 29 août 2002 (consulté le 7 décembre 2014).
  17. (en) Widro, « 411's WCW Monday Nitro Report 1.08.01 », sur 411 mania,‎ 8 janvier 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  18. (en) John Powell, « Animal the Mystery Man at Sin », sur Slam! Wrestling,‎ 15 janvier 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  19. (en) Widro, « 411's WCW Monday Nitro Report 1.15.01 », sur 411 mania (consulté le 10 septembre 2014).
  20. (en) Widro, « 411's WCW Thunder Report 1.31.01 », sur 411 mania,‎ 31 janvier 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  21. (en) Widro 14 février 2001, « 411's WCW Thunder Report 2.14.01 », sur 411 mania,‎ 14 février 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  22. (en) John Powell, « Main event mess hurts SuperBrawl », sur Slam! Wrestling,‎ 19 février 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  23. (en) « WCW Monday NITRO #283 05.03.2001 », sur Cagematch (consulté le 10 septembre 2014).
  24. (en) Widro, « 411's WCW Thunder Report 3.14.01 », sur 411 mania,‎ 14 mars 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  25. (en) John Powell, « WCW downplays demise at Greed », sur Slam! Wrestling,‎ 19 mars 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  26. (en) Widro, « 411's WCW Monday Nitro Report 3.19.01 », sur 411 mania,‎ 19 mars 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  27. (en) Michael Benjamin, « 411 Video Review: The Final WCW Nitro »,‎ 8 janvier 2002 (consulté le 10 septembre 2014).
  28. (en) « WWE ENTERTAINMENT, INC. ACQUIRES WCW FROM TURNER BROADCASTING CROSS-BRAND STORYLINES TO CREATE INTRIGUING POSSIBILITIES FOR FANS EXPECTED TO INCREASE TELEVISION RATINGS, PPV BUYS », sur WWE Corporate,‎ 23 mars 2001 (consulté le 10 septembre 20114).
  29. (en) Dave Scherer, « NEW' WCW GETS READY TO CLIMB OFF THE MAT », sur New York Daily News,‎ 21 avril 2001 (consulté le 10 septembre 2014).
  30. a et b (de) « Liste des lauréats des Wrestling Observer Newsletter Awards 2000 », sur Genickbruch (consulté le 8 décembre 2014)
  31. a et b (de) « Liste des lauréats des PWI Awards 2000 », sur Genickbruch (consulté le 8 décembre 2014)
  32. (en) « UPW Power Play 30.05.2001 », sur Cagematch (consulté le 10 septembre 2014).
  33. (en) « IWC 22.06.2001 », sur Cagematch (consulté le 10 septembre 2014).
  34. (en) Widro, « 411's WWF Smackdown Report 6.28.01 », sur 411 mania,‎ 28 juin 2001 (consulté le 11 septembre 2014).
  35. (en) Paul Nemer, « WWF RAW Is WAR Results (July 9, 2001) », sur WrestleView,‎ 9 juillet 2001 (consulté le 11 septembre 2014).
  36. (en) Jesse Nguyen, « 411's WWF Smackdown Report 7.19.01 », sur 411 mania,‎ 19 juillet 2001 (consulté le 11 septembre 2014).
  37. (en) John Powell, « Austin turns at Invasion », sur Slam! Wrestling,‎ 23 juillet 2001 (consulté le 11 septembre 2014).
  38. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS August 9, 2001 », sur Online World of Wrestling (consulté le 11 septembre 2014).
  39. (en) Scott Keith, « The SmarK RAW Rant - August 13 / 2001 », sur 411 mania,‎ 13 août 2001 (consulté le 11 septembre 2014).
  40. (en) Scott Keith, « The SmarK RAW Rant - August 20 / 2001 », sur 411 mania,‎ 20 août 2001 (consulté le 11 septembre 2014).
  41. (en) Carlos Mahuad, « 411's WWF Sunday Night Heat Report 08.26.01 », sur 411 mania,‎ 26 août 2001 (consulté le 11 septembre 2014).
  42. (en) Jon Waldman, « Reliving the InVasion, two years later », sur Slam! Wrestling,‎ 6 novembre 2003 (consulté le 11 septembre 2014).
  43. (en) « OVW TV 05.01.2002 », sur Cagematch (consulté le 11 septembre 2014).
  44. (en) « Profil de Bolin Service », sur Online World of Wrestling (consulté le 11 septembre 2014).
  45. (en) « OVW TV 09.03.2002 », sur Cagematch (consulté le 11 septembre 2014).
  46. (en) Josh Nason, « 411 Sunday Indy Update: OVW Spring Breakout, PWF Preview, Bret Hart », sur 411 mania,‎ 7 avril 2002 (consulté le 11 septembre 2014).
  47. (en) « WWE Velocity #4 11.06.2002 », sur Cagematch (consulté le 11 septembre 2014).
  48. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS April 10, 2003 », sur Online World of Wrestling (consulté le 11 septembre 2014).
  49. (en) Christopher Ouellette, « Full WWE SmackDown Results - 4/17/03 (#1 Contendership Determined) », sur WrestleView,‎ 18 avril 2003 (consulté le 11 septembre 2014).
  50. (en) « WWE Backlash 2003 », sur Online World of Wrestling (consulté le 11 septembre 2014).
  51. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS May 22, 2003 », sur Online World of Wrestling (consulté le 11 septembre 2014).
  52. (en) B.J. Bethel, « 5/29 WWE Smackdown report: Show & FBI vs. Brock & Taker », sur Pro Wrestling Torch,‎ 29 mai 2003 (consulté le 12 septembre 2014).
  53. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS June 12, 2003 », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 septembre 2014).
  54. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS June 19, 2003 », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 septembre 2014).
  55. (en) Dale Plummer, « Smackdown!: Vince makes Zach a deal », sur Slam! Wrestling,‎ 27 juin 2003 (consulté le 12 septembre 2014).
  56. (en) Greg Oliver, « WWE, Piper part ways », sur Slam! Wrestling,‎ 27 juin 2003 (consulté le 7 décembre 2014).
  57. (en) Brad Jennette, « 411's WWE Smackdown Report 07.17.03 », sur 411 mania,‎ 17 juillet 2003 (consulté le 12 septembre 2014).
  58. (en) Jason Clevett, « Angle takes Vengeance on Lesnar », sur 411 mania,‎ 28 juillet 2003 (consulté le 12 septembre 2014).
  59. (en) Doron Barbalat, « 8/2 WWE Velocity review 2: Hardy vs. Spanky, Ultimo vs. Nunzio », sur Pro Wrestling Torch,‎ 3 août 2003 (consulté le 12 septembre 2014).
  60. (en) Widro, « Sean O’Haire, Terri Runnels Released By WWE », sur 411 mania,‎ 3 avril 2004 (consulté le 3 octobre 2014).
  61. (en) Mike Campbell, « Puroresu Love: NEXESS », sur 411 mania,‎ 7 décembre 2004 (consulté le 12 septembre 2014).
  62. (en) « Ballpark Brawl II - Field Of Screams », sur Cagematch (consulté le 12 septembre 2014).
  63. (en) « UPW Homecoming Havoc », sur Cagematch (consulté le 3 octobre 2014).
  64. (en) Ryan Clark, « Sean O’Haire Backstage At RAW, WrestleMania, Trish Sratus », sur WrestleZone,‎ 27 mars 2006 (consulté le 3 octobre 2014).
  65. (en) Larry Csonka, « Full WWE Velocity and Smackdown Taping Results (SPOILERS) », sur 411 mania,‎ 28 mars 2006 (consulté le 3 octobre 2014).
  66. a et b (en) Dave Meltzer, « Former wrestler, MMA fighter and kickboxer Sean O'Haire dead at 43 », sur MMA Fighting,‎ 11 septembre 2014 (consulté le 30 octobre 2014).
  67. (en) Ashish, « Sean O’Haire Headed To K1 », sur 411 mania,‎ 23 juillet 2004 (consulté le 30 octobre 2014).
  68. (en) « GARY GOODRIDGE READY FOR WKN INTERCONTINENTAL CHAMPIONSHIP vs CATALIN MOROSANU », sur Fight Mag.Net,‎ 8 décembre 2008 (consulté le 30 octobre 2014).
  69. a et b [PDF](en) « KICKBOXING SHOW RESULTS », sur Boxing Nevada (consulté le 31 octobre 2014)
  70. a, b et c « Profil de Sean O'Haire », sur k-1sport.de (consulté le 31 août 2014).
  71. a, b, c, d, e et f (en) « Profil de Sean O'Haire », sur Sherdog (consulté le 30 octobre 2014).
  72. a et b (en) « The Tool Review 07.29.08: Rumble On The Rock 6 », sur 411 mania,‎ 29 juillet 2008 (consulté le 30 octobre 2014).
  73. a et b (en) Mike Coughlin, « Half-Guarded Truth: America gets PRIDE », sur Figure Four/Wrestling Observer Newsletter,‎ 17 octobre 2006 (consulté le 30 octobre 2014).
  74. a et b (en) Nathan Dominitz, « Fight scratched; MMA show goes on », sur Savannah Morning News,‎ 29 septembre 2007 (consulté le 31 octobre 2014).
  75. « Suicide de Sean O'Haire : L'ex-catcheur de 43 ans avait des problèmes d'alcool », sur Pure People,‎ 12 septembre 2014 (consulté le 15 décembre 2014).
  76. (en) Ashish, « Former WWE Star Sean O’Haire Arrested », sur 411mania,‎ 28 juillet 2004 (consulté le 7 décembre 2014).
  77. (en) James Caldwell, « Other News: Former WCW tag champion arrested for assaulting girlfriend; TMZ covers story », sur Pro Wrestling Torch,‎ 9 septembre 2009 (consulté le 15 décembre 2014).
  78. (en) Marc Middleton, « Sean O'Haire Reportedly Went Through WWE-Sponsored Rehab Six Times In Six Years », sur Wrestling Inc,‎ 12 septembre 2014 (consulté le 7 décembre 2014).
  79. (en) Jon Waldman, « Former wrestler Sean O'Haire commits suicide: Report », sur Slam! Wrestling,‎ 9 septembre 2014 (consulté le 7 décembre 2014).
  80. a, b, c, d et e (en) « Profil de Sean O'Haire », sur Wrestling Data (consulté le 7 décembre 2014).
  81. (en) « Classement PWI 500 de Sean O'Haire », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 8 décembre 2014).