Sean May

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sean May Portail du basket-ball
Sean May Paris-Levallois warm-up.JPG
Fiche d’identité
Nom complet Sean Gregory May
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 4 avril 1984 (30 ans)
Chicago, Illinois
Taille 2,06 m (6 9)
Poids 121 kg (266 lb).
Surnom Big May
Situation en club
Club actuel Drapeau de la France Paris Levallois Basket
Numéro 4
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2002-2005 North Carolina
Draft NBA
Année 2005
Position 13e
Franchise Bobcats de Charlotte
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2011-2012
2012-2013
Bobcats de Charlotte
Bobcats de Charlotte
Bobcats de Charlotte
Bobcats de Charlotte
Kings de Sacramento
Fenerbahçe Ülker
KK Zagreb
Premiata Montegranaro
Paris Levallois Basket
08,2
11,9
00,0
03,9
03,3
04,3
12,4
15,5
18,4

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Sean May, né le 4 avril 1984 à Chicago est un joueur de basket-ball professionnel américain évoluant au Paris Levallois Basket.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Lorsque Sean May décide de s'inscrire à l'université de Caroline du Nord il surprend la plupart des observateurs de recrutement de basket-ball, qui pensaient qu'il resterait jouer pour les Hoosiers de l'Indiana de l'université d'Indiana. Il a de fortes attaches familiales dans cette université: son père Scott May a été ailier dans l'équipe des Hoosiers de l'Indiana avec laquelle il remporte le Championnat NCAA en 1976 et est désigné Naismith College Player of the Year la même année, et son frère Scott Jr a joué pour l'équipe des Hoosiers de l'Indiana qui termina finaliste du Championnat NCAA en 2002.

En Caroline du Nord, Sean May devient le pivot titulaire de l'équipe des Tar Heels de 2003 à 2005. Il est nommé Meilleurs joueurs du tournoi NCAA de basket-ball, ou MOP, lors de l'édition 2005 du Championnat NCAA après avoir mené l'Université de Caroline du Nord à son quatrième titre de champion national. Les Tar Heels battent en finale l'Université de l'Illinois sur le score 75 à 70[1]. Sean May termina le match avec 26 points à 10 sur 11 aux tirs et 10 rebonds. Sean et son père sont l'un trois duos père-fils à avoir remporté le championnat NCAA[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En avril 2005, il déclare qu’il renonce à sa dernière année universitaire pour pouvoir se présenter à la Draft NBA. Il est sélectionné en 13e position par les Bobcats de Charlotte. Il débute sa carrière professionnelle de très belle manière en étant nommé MVP de la ligue d'été de Rocky Mountain Revue. Il se blesse en décembre, ce qui mit fin à sa saison rookie. Le 5 octobre 2007, il annonce qu'il a décidé d'avoir recours à la chirurgie pour une micro-fracture du genou droit, ce qui par conséquent l’empêche de disputer la saison NBA 2007-2008[3],[4]. Les effets de la chirurgie effectuée sur lui la saison précédente ne lui permettent pas de jouer suite à des problèmes de conditionnement physique[5],[6],[7],[8],[9] due à la fatigue[10] et à des tendinites[11]. Le 30 décembre 2008, il est jugé inapte physiquement à jouer avec les Bobcats par l’entraîneur Larry Brown qui le place sur la liste des joueurs inactifs[4]. Le 23 juin 2009, la chaîne d'information sportive ESPNEWS indique que les Bobcats de Charlotte décident de ne pas prolonger le contrat de Sean May pour une quatrième année ce qui fait de lui un agent libre.

Le 21 juillet 2009, il signe un contrat d'un an en faveur des Kings de Sacramento pour 884 881 $[12]. Le 9 août 2010, il signe un contrat d'un an avec les Nets du New Jersey[13]. Toutefois, il subit une fracture de stress au pied gauche lors d'un entraînement de présaison, il est libéré par l'équipe le 7 septembre[14].

En décembre 2010 il signe au Fenerbahçe Ülker[15]. En octobre 2011, il signe avec le KK Zagreb en Croatie[16]. En février 2012, il s’engage en faveur des Premiata Montegranaro[17]. En juillet 2012, il signe un contrat de deux ans avec le Paris Levallois Basket[18], club avec lequel il remporte la Coupe de France face à un autre club francilien, Nanterre. Il est désigné MVP de cette rencontre où il marque 21 points, pour une évaluation de 31[19].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tar Heels win first national title since 1993 », www.espn.com,‎ 4 avril 2005 (consulté le 22 novembre 2010)
  2. (en) Brian Landman, « May's dad keeps talk short, simple », Tampa Bay Times,‎ 6 avril 2005
  3. (en) « Bobcats F Sean May will undergo micro fracture surgery on right knee, miss season »,‎ 5 octobre 2007
  4. a et b (en) « Brown holding oft-injured May out until he's in better shape », sur espn.go.com,‎ 30 décembre 2008
  5. (en) « Jazz-Bobcats Preview », sur sports.espn.go.com : « Sean May was active Tuesday for the first time since the season opener after Brown criticized his conditioning following knee surgery »
  6. (en) « Paul's fifth-straight 20-10 game to start season not enough for Hornets », sur http://sports.espn.go.com : « Sean May was inactive for the fourth straight game as he works on his conditioning. When asked if May is getting closer, Brown said 'a little bit.' »
  7. (en) « Bosh's double-double helps Raptors edge past Bobcats », sur sports.espn.go.com : « Charlotte kept Sean May on the inactive list for a fifth straight game for what Brown had previously said were 'conditioning issues.' »
  8. (en) « Turkoglu scores 20 as Howard struggles in Magic win », sur sports.espn.go.com : « Brown said that May--who missed the 2007-08 season after having surgery on his right knee, and was held out of five straight games this season for "conditioning issues"--wasn't at the level he needs to be yet. "He's not ready to play like he's capable of playing," Brown said »
  9. (en) « Bobcats closing in on Juwan Howard to help frontcourt », sur sports.espn.go.com : « Sean May has been starting at power forward despite coach Larry Brown's concerns about his conditioning following knee surgery last year. »
  10. (en) « Okafor has 25 points, 13 rebounds in Cats' win over Thunder », sur sports.espn.go.com : « Sean May was tired--again. Only this time, May had finally been effective for the Bobcats after months of slogging up the court in poor shape following knee surgery. »
  11. (en) « Bobcats without Wallace vs. Heat », sur sports.espn.go.com : « Sean May is expected to play against the Heat despite being slowed by tendinitis in his surgically repaired right knee. »
  12. (en) « Kings and Sean May May Agree to Contract in Principle », NBA.com,‎ 21 juillet 2009 (consulté le 10 août 2010)
  13. (en) « Nets Sign Free-Agent Forward Sean May », NBA.com,‎ 2010-08-09 (consulté le 10 août 20100)
  14. (en) « Nets Waive Sean May », NBA.com,‎ 2010-09-07 (consulté le 7 septembre 20107)
  15. (en) « Fenerbahce Ulker brings in big man May », sur euroleague.net
  16. (en) « KK ZAGREB signs center May », sur euroleague.net
  17. (en) « Sutor Montegranaro tabs former NBA big man Sean May », sur sportando.net
  18. (en) « Sean May heading to Paris-Levallois », sur sportando.net
  19. « Le PL sauve sa saison », sur lequipe.fr,‎ 5 mai 2013

Lien externe[modifier | modifier le code]