Seagate Technology

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Seagate Technology

alt=Description de l'image Seagate.jpg.
Création 1979
Personnages clés Alan Shugart, fondateur
Stephen J. Luczo, Chairman of the Board
Forme juridique Cotée en bourse (NYSE : STX)
Siège social Drapeau des États-Unis Scotts Valley (Californie(États-Unis)
Activité Disques durs
Produits ST-506
Effectif 52,600 (2010)
Site web http://www.seagate.com
Dette 589 millions de $ (2013)[1]
Chiffre d’affaires 14,351 milliards de $ (2013)[1]
Résultat net 1,838 milliards de $ (2013)[1]

Seagate Technology est une société américaine fondée en 1979 (sous le nom de Shugart Technology) et située à Scotts Valley, en Californie. Seagate développe et produit des disques durs et en est actuellement l'un des principaux constructeurs, derrière Western Digital.

Ses sites de recherche et développement et entrepôts sont situés dans la Silicon Valley, à Pittsburgh en Pennsylvanie, à Longmont dans le Colorado, à Bloomington et à Shakopee dans le Minnesota, à Springtown en Irlande du Nord et, enfin, à Singapour.

Historique[modifier | modifier le code]

Ancien logo de Seagate.

Fondée sous le nom de Shugart Technology par Alan Shugart — qui s'était fait éjecter de Shugart Associates — et Finis Conner cette société a été l'inventeur du ST-506, le premier disque dur 5"¼ pour ordinateur; plus récemment la société fabrique les disques durs embarqués dans la PlayStation 3 de Sony, la XBox de Microsoft, ou encore le Zen de Creative Labs.

Le 21 décembre 2005 Seagate annonce le rachat, en actions, pour 1,9 milliard de dollars US de son concurrent américain Maxtor et sa fusion au sein de l'entreprise. Au terme de la transaction, les actionnaires de Maxtor possèdent 16 % du capital de la société issue de la fusion.

En avril 2008, Seagate annonce la commercialisation de son milliardième disque dur[2].

Samsung a vendu sa division "disques durs" à Seagate en avril 2011. Ce rachat est validé par la Commission Européenne le 20 octobre 2011, la Commission ne considérant pas le rachat de cette division comme susceptible de troubler le jeu de la concurrence sur le marché du stockage[3].

En 2012, Seagate rachète LaCie[4].

En mai 2014, Seagate acquiert SandForce, la division des contrôleurs pour SSD d'Avago Technologies, pour 450 millions de dollars[5].

Parts de marché[modifier | modifier le code]

En additionnant les parts de marché des deux groupes (28,7 % pour Seagate et 14,1 % pour Maxtor) en 2005, Seagate produisait près de 43 % des disques durs dans le monde, 37 % en 2006[6].

Il devient le numéro deux mondial en début 2010, derrière Western Digital, après avoir dominé le marché depuis plusieurs années[7]. 48,9 millions de disques ont été vendus au cours du dernier trimestre 2010, contre 52,2 millions pour Western Digital[8].

Ses principaux concurrents sont Western Digital, Hitachi GST (racheté le 7 mars 2011 par Western Digital)[9], Toshiba et Fujitsu.

Produits[modifier | modifier le code]

Stockage externe[modifier | modifier le code]

  • Disque dur ultraportable FreeAgent GoFlex 320 Go à 1,5 To
  • Disque dur ultraportable FreeAgent GoFlex Pro 500 Go à 750 Go
  • Disque GoFlex Slim Performance 320 Go
  • Disque externe FreeAgent GoFlex Desk 1 To à 3 To
  • FreeAgent Go 250 à 880 Go
  • FreeAgent Desk 500 Go à 2 To
  • Seagate Replica 250 Go à 500 Go
  • Disque externe Expansion 500 Go à 3 To
  • Disque portable Expansion 250 Go à 1,5 To
  • BlackArmor NAS 440
  • BlackArmor NAS 420
  • BlackArmor NAS 400
  • BlackArmor NAS 220
  • BlackArmor NAS 110

Stockage interne[modifier | modifier le code]

  • Disque dur hybride SSD Momentus XT
  • Kit de disque dur interne Momentus 2,5 pouces pour ordinateurs portables – 7200 tr/min
  • Kit interne de disque dur pour PC de bureau Barracuda 3,5 pouces, 7 200 tr/min
  • Disques durs internes Seagate Barracuda 3,5 pouces 5 900 tr/min

Sites de production[modifier | modifier le code]

Seagate a installé en 1993 son usine de production de semi-conducteurs à Springtown, non loin de Derry en Irlande du Nord. Avec ses 1400 salariés, c’est le plus grand site de fabrication de semi-conducteurs au monde. 600 millions de têtes de disques durs (soit 25 % de la production mondiale) proviennent de cette usine de Springtown chaque année[10]. C'est également la plus importante usine de fabrication de têtes de disques durs au monde[11].

En Chine, les usines Seagate se situent à Wuxi (ouverte en 1995) et Suzhou (2005). L'usine de Wuxi est actuellement l'usine de production de disques durs la plus importante de la compagnie[12].

Une autre usine se trouve en Malaisie.

Il existe aussi une usine en Thaïlande[13].

En 2007, Seagate ferme son usine irlandaise de Limavady, dans le comté du Derry, ce qui entraîne le licenciement de 780 employés[14].

En 2009, Seagate ferme son usine de Singapour (quartier d'Ang Mo Kio), licenciant 2000 travailleurs[15].

Données boursières[modifier | modifier le code]

Seagate est coté au NASDAQ.

Problèmes de fonctionnement[modifier | modifier le code]

En novembre 2009, des problèmes ont été signalés sur les disques externes de Seagate. Les symptômes étaient des bruits de "click" (appelés "clicks de la mort") qui interrompent la lecture des données sur le disque. Ces problèmes ont été signalés sur le forum de Seagate[16] ainsi que par le site PC Pro[17]. Ces "clicks" surviennent sur tout disque dur endommagés (atterrissage ou autre panne). Ils surviennent lors d'erreurs de lecture ou d'écriture.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://www.zonebourse.com/SEAGATE-TECHNOLOGY-PLC-14501/fondamentaux/ Finances de Seagate sur www.zonebourse.com
  2. Gilbert Kallenborn, « Seagate a livré son milliardième disque dur », sur www.01net.com,‎ 25/04/08 (consulté le 12/01/12)
  3. Nil Sanyas, « Disques durs : Samsung appartient officiellement à Seagate », sur www.pcimpact.com,‎ 20/10/2011 (consulté le 12/01/12)
  4. Segate et LaCie annoncent l'entrée en Négociations Exclusives en vue de l'acquisition par Seagate d'une participation majoritaire dans LaCie Communiqués de presse laCie
  5. Seagate se renforce dans l’accélération flash et les contrôleurs pour SSD, Silicon, 2 juin 2014
  6. Alexandre Laurent, « Seagate : 33,1 % de parts de marché en 2006 », sur www.clubic.com,‎ 08/03/07 (consulté le 12/01/12)
  7. Nil Sanyas, « Disques durs : historique, Western Digital double Seagate », sur www.pcinpact.com,‎ 27/04/2010 (consulté le 12/01/2012)
  8. Nil Sanyas, « Disques durs : Western Digital reste devant Seagate », sur www.pcinpact.com,‎ 31/01/11 (consulté le 12/01/12)
  9. Nil Sanyas, « Western Digital rachète la division disques durs d'Hitachi », sur www.pcinpact.com,‎ 07/03/11 (consulté le 12/01/12)
  10. Benoit Landon, « Seagate produit 600 millions de têtes de disques durs par an », sur www.silicon.fr,‎ 18/05/11 (consulté le 12/01/12)
  11. (en) « Working for Seagate in Springtown », sur www.seagate.com (consulté le 12/01/12)
  12. (en) « Working for Seagate in China », sur www.seagate.com (consulté le 12/01/12)
  13. (en) http://www.vir.com.vn/news/business/corporate/seagates-factories-in-thailand-stay-safe.html
  14. http://www.presence-pc.com/actualite/Seagate-Limavady-26013/
  15. (en) http://www.theregister.co.uk/2009/08/04/seagate_closing_singapore_plant/
  16. (en) http://forums.seagate.com/stx/board/message?board.id=PersonalStorage&thread.id=1109&view=by_date_ascending&page=1
  17. (en) http://www.pcpro.co.uk/news/352816/seagate-hard-disks-suffer-from-click-of-death

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Concurrence

Liens externes[modifier | modifier le code]